L’Arménie menace de quitter l’Organisation du Traité de Sécurité Collective dirigée par Moscou

S’exprimant en amont d’une rencontre prévue avec son homologue d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev qui doit se tenir à Moscou ce jeudi, le premier ministre arménien, Nikol Pashinyan, vient de lâcher une bombe diplomatique dans le prè carré du Kremlin, l’Organisation du Traité de Sécurité Collective. Créée en 2002 pour rassembler certaines ex-républiques soviétiques autour de la Russie en matière de politique étrangère dans le cadre de la CEI, l’OTSC repose sur un traité de défense intégrant notamment une défense anti-aérienne étendue, un état-major unifié, ainsi que des forces d’intervention rapides supposées intervenir en soutien d’un de ses membres si celui-ci venait à être attaqué. L’OTSC regroupe…

Lire l'Article

L’Iran construirait un nouveau site nucléaire hors de portée des meilleures bombes occidentales conventionnelles

Le développement du programme nucléaire iranien est un sujet de grande préoccupation sur la scène internationale, en particulier pour les voisins de la république islamique, mais également pour les pays occidentaux qui dépendent de l’approvisionnement énergétique en provenance du Moyen-Orient, ainsi que pour Israel qui est, depuis longtemps, désigné par Téhéran comme l’adversaire majeur du pays. Ces dernières années, les messages d’alerte n’ont cessé de se succéder, alors que l’Iran a purifié des quantités d’uranium dans ses centrifugeuses bien au delà des limites autorités par l’Agence Internationale l’Energie Atomique, 10 fois plus même, selon l’organisme. L’Iran elle-même contribue a cette inquiétude, en annonçant être parvenue…

Lire l'Article

Pourquoi le format des armées françaises ne correspond pas au contrat opérationnel présenté par le Ministre des Armées ?

Alors que la Commission Défense de l’Assemblée Nationale a amendé et validé le projet de Loi de Programmation Militaire 2024-2030, y ajoutant notamment l’obligation pour l’Etat de garantir les 13 Md€ de recettes exceptionnelles dans le plan de financement, le Ministre des Armées, en parti excédé par les nombreuses critiques sur le « manque d’ambitions » de cette LPM qui pourtant verra, et de beaucoup, la plus importante croissance budgétaire pour les Armées depuis 30 ans, a tenu a précisé quels étaient les objectifs visés, notamment en terme de contrat opérationnel. C’est ainsi que dans un Tweet sur son compte, Sebastien Lecornu a tenu à détailler le…

Lire l'Article

Face aux missiles nord-coréens, Japon et Corée du sud vont connecter leurs systèmes radar

En aout 2019, suite à la rétrogradation par Tokyo de la Corée du sud dans la hiérarchie des partenaires économiques du Japon, Séoul annonça mettre fin unilatéralement à la procédure mise en place en 2016 par Washington, afin que ses deux plus puissants alliés du théâtre Pacifique puissent coopérer en matière de renseignement, notamment pour échanger rapidement des informations autour des essais de missiles nord-coréens sans devoir passer par le truchement de l’allié commun américain. Cette rupture était, en fait, la conséquence d’un durcissement des relations entre les deux dragons asiatiques suite à l’arrivée de dirigeants teintés de nationalisme dans les deux pays, Shinzo Abe…

Lire l'Article

Canberra, Londres et Washington ont présenté une stratégie solide pour équiper l’Australie de sous-marins nucléaires d’attaque

L’acquisition de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) par la Royal Australian Navy (RAN), annoncée il y a maintenant 18 mois dans le cadre de la création de l’alliance AUKUS entre l’Australie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, avait levé de nombreuses questions quant à la faisabilité réelle d’un tel programme, mais également concernant les couts qui seront, sans le moindre doute, très importants pour permettre à la RAN de passer de 6 sous-marins conventionnels de la classe Collins à 8 SNA de conception américaine ou britannique, alors même que le pays ne dispose pas d’industrie nucléaire civile. La présentation, à l’occasion du AUKUS Event à San Diego…

Lire l'Article

Face à l’OTAN, Vladimir Poutine annonce le renforcement de la triade nucléaire russe

Il y a deux jours de cela, après que le président Russe, Vladimir Poutine, ait annoncé la suspension du traité New Start, nous écrivions que cette décision préparait une future montée en puissance de l’arsenal nucléaire opérationnel russe, ce dernier étant aujourd’hui le seul atout restant dans les mains du chef du Kremlin, pour justifier du statut de super-puissance de la Russie sur la scène internationale, alors que ses forces conventionnelles ont été très sévèrement amoindries par une année de guerre en Ukraine. Il n’aura fallu attendre que deux jour, et en dépit des commentaires sceptiques de certains journalistes à ce sujet, pour que le…

Lire l'Article

Pourquoi V.Poutine a-t-il annoncé la suspension du traité New Start sur la limitation des armes nucléaires ?

Après la crise des missiles de Cuba, américains comme soviétiques ont perçu le danger existentiel que représentait l’arsenal nucléaire démesuré détenu par les deux super-puissances, mais également des couts colossaux qu’engendraient cette course aux armements pour les deux pays. Il fallut toutefois presque 7 ans pour permettre aux deux pays d’entamer des discussions à ce sujet. Celles-ci seront conduites à Helsinki en Novembre 1969, pour donner au naissance le 26 Mai 1972 au premier traité de régulation des armements stratégiques, désigné Strategic Arms Limitation Talks, ou SALT. Celui-ci prévoyait de geler le nombre de missiles balistiques ICBM détenus par les deux camps à leur niveau…

Lire l'Article

La guerre en Ukraine et le risque biologique menaceraient la survie de l’humanité comme jamais auparavant

En 1947, à l’initiative d’Albert Einstein, l’Université de Chicago publia pour la première dans le Bulletin of the Atomic Scientist l’Horloge de la Fin du Monde, ou Doomsday Clock en anglais. Cette horloge représentait le temps qu’il restait à l’humanité, depuis son apparition, avant qu’un événement cataclysmique de type Guerre nucléaire ne vienne l’éradiquer. En 1947, l’horloge fut positionnée à 23h53, soit 7 minutes avant l’apocalypse. Cette valeur, calculée de manière empirique, servit de point de référence aux évaluations annuelles à venir, de sorte à présenter de manière simple et efficace l’augmentation ou la diminution du risque, selon le collège de scientifiques (dont une dizaine…

Lire l'Article

Pour le think tank RAND, l’enlisement du conflit en Ukraine menacerait directement les intérêts US

Créé en 1948 par l’avionneur américain Douglas, la Rand Corporation est aujourd’hui l’un des plus influents Think tank aux Etats-Unis, en particulier pour ce qui concerne les affaires militaires et internationales, d’autant que contrairement à d’autres importants think tank américains, elle n’est pas affiliée politiquement. De fait, ses analyses sont le plus souvent évaluées avec une grande attention tant par les décideurs politiques américains que par le Pentagone. Depuis le début de la crise ukrainienne, la Rand a produit un grand nombre d’analyses souvent très pertinentes, et ce à un rythme soutenu. La dernière analyse publiée le 27 janvier, mérite une attention toute particulière. En…

Lire l'Article

Leopard 2, Mamba, Patriot, Marder … Les européens accroissent massivement leur soutien militaire à l’Ukraine

Il règne depuis quelques jours dans les chancelleries européennes une ambiance de bataille décisive imminente. En effet, après des mois et des mois de tergiversations sur la nature offensive ou défensive de tel ou tel équipement, ou de multiples pas de trois pour justifier certaines décisions, il semble qu’une majorité des grandes capitales européennes se dirigent désormais vers un soutien massif de l’effort de défense ukrainien, sur des délais plus courts qu’à l’accoutumée. Le début d’année a ainsi été marqué par la décision française de livrer des véhicules de transport de troupes Bastion, et surtout de chars légers (ou engins blindés de reconnaissance pour ceux…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR