La Marine sud-coréenne prend un rôle stratégique étendu face à l’évolution de la menace nucléaire nord-coréenne

Jusqu’à la fin des années 2010, la menace posée par les systèmes stratégiques de Corée du Nord, était essentiellement composée de missiles balistiques sol-sol à capacité nucléaire, avec des systèmes à courte portée de la famille SCUD, puis, dès le début des années 2000, l’apparition de systèmes de facture purement nationale, comme le missile balistique à moyenne portée Hwasong-7 ou Nodong-1. A partir de la seconde moitié des années 2010, de nouveaux systèmes indigènes à hautes performances ont été testés par Pyongyang, qu’il s’agisse de missiles balistiques à trajectoire semi-balistique comme le KN-17, de missile intercontinentaux comme le Hwasong-14, et même de missiles balistiques à…

Lire l'Article

Pékin peut-il imposer un blocus à l’ile de Taïwan à court terme ?

Il y a quelques jours, le Chef des Opérations Navales américain, l’amiral Gilday, insistait sur les risques d’emballement d’un hypothétique conflit entre la République Populaire de Chine et Taïwan, sur un calendrier raccourci. Pour l’officier américain, l’US Navy estime désormais qu’une offensive chinoise contre l’ile autonome depuis 1949 est probable d’ici 2027, et pourrait même intervenir dans un avenir très proche, précisant que la fenêtre d’opportunités avait déjà débuté. Ses propos furent largement accrédités par les déclarations du président Xi Jinping à l’occasion du XXème Congrès du Parti communiste Chinois, mais également par la réorganisation du haut commandement chinois qui lui fit suite, mettant à…

Lire l'Article

L’US Navy confirme ses craintes d’une annexion de Taïwan par Pékin d’ici 2027

En mars 2021, le commandant en chef des forces américaines du Pacifique, l’Amiral Phil Davidson, stupéfia son auditoire en annonçant que, selon lui, il fallait s’attendre à ce que les autorités chinoises déclenchent les opérations militaires en vue d’annexer l’ile de Taïwan d’ici 2027. Selon l’officier américain, il y avait en effet une dichotomie flagrante entre la trajectoire présentée par Pékin selon laquelle la Chine devait devenir une puissance militaire mondiale d’ici 2050, et la réalité de l’effort constaté, qui laissait supposer une croisement des courbes entre les Etats-Unis et la Chine bien plus tôt que cela. En outre, en prenant en considération les bénéfices…

Lire l'Article

La Marine chinoise reçoit son 3ème Porte-hélicoptères d’assaut Type 075

Depuis l’entrée en service du Kunlun Shan, premier grand navire d’assaut Type 071 en 2007, la flotte d’assaut chinoise a connu de très profond changements, en passant d’une flotte imposante mais limitée en capacités de projection de plus d’une cinquantaine de transport de chars ou LST Type 072 et Type 073, des navires de moins de 5000 tonnes ne disposant pas de réelles capacités de projection à longue distance, à une flotte alignant aujourd’hui 6 grands navires d’assaut amphibie LPD Type 071 de 25.000 tonnes, et deux porte-hélicoptères d’assaut de 40.000 tonnes Type 075. En outre, le rythme des livraisons de ces navires n’est pas…

Lire l'Article

L’Armée Populaire de Libération perfectionne l’usage des ferries pour l’assaut amphibie

Si la Guerre en Ukraine a démontré une chose de manière certaine, c’est bel et bien que les frappes de missiles et d’artillerie à longue distance n’étaient pas en mesure d’altérer de manière significative et durable les capacités de résistance d’un adversaire préparé, et que pour mener un assaut contre de telles forces, il est indispensable de disposer d’une force massive susceptible de s’imposer rapidement et d’ouvrir les brèches nécessaires à la manoeuvre. La situation est encore plus délicate lorsqu’il s’agit de mener un assaut amphibie, en particulier lorsqu’il s’agit de se confronter à une armée bien équipée et bien entrainée comme les forces taïwanaises.…

Lire l'Article

Le futur drone furtif embarqué turc va-t-il humilier l’industrie aéronautique de défense européenne ?

Suite à l’intervention militaire dans le nord de la Syrie, au soutien militaire de l’une des factions dans le conflit libyen, et surtout à l’acquisition d’un batterie anti-aérienne S-400 auprés de la Russie, l’industrie de défense turque, en plein essor jusqu’en 2019, connut un coup d’arrêt sévère suite aux sanctions imposées par les Européens et surtout les américains concernant l’exportation de technologies de défense. Mais si certains programmes, comme le char lourd Altay ou l’avion de combat TFX furent très handicapés par ces mesures, il est un domaine dans lequel l’industrie de défense turque continua de se developper, et de remporter des succès commerciaux importants,…

Lire l'Article

12 porte-avions, 150 destroyers et frégates, 66 SNA ..: le nouveau plan de l’US Navy relève enfin le défi chinois

Comme nous l’avons déjà plusieurs fois abordé, la planification capacitaire de l’US Navy aura été pour le moins chaotique ces 20 dernières années, entre des dépenses inconsidérées dans certains programmes mal calibrés comme les destroyers Zumwalt et les corvettes LCS, et des arbitrages contradictoires de la part de la Maison Blanche et du Congrès. Le défi était donc de taille pour l’Amiral Gilday, le Chef des Opérations Navales, de remettre de l’ordre dans cette planification, tout en remettant l’exécutif et le legistalitif américains dans une même direction, afin de relever ce qui semble bien représenter le plus grand défi pour la puissance navale américaine de…

Lire l'Article

Taïwan : Quand et comment la Chine passera-t-elle à l’offensive ?

Depuis plusieurs années, les tensions entre Washington et Pékin autour de la question Taïwanaise n’ont cessé de croitre, pour désormais devenir un sujet flirtant avec le casus belli en permanence, entre les incursions de la marine et des forces aériennes américaines et alliées en Mer de Chine du Sud et dans le détroit de Taïwan, les interceptions et les incursions navales et aériennes de l’Armée Populaire de Libération autour de l’ile, et les ripostes successives et réciproques dès lors que Washington envoie un nouveau chargement d’armement, des parlementaires ou des membres du gouvernement à Taipei. La dynamique belliqueuse est telle que désormais, les forces armées…

Lire l'Article

Lors des rencontres de Shangri-La, la rhétorique guerrière chinoise monte d’un cran face à l’Occident

S’exprimant dans le cadre des rencontres de Shangri-La, le ministre de La Défense chinois Wei Fenghe a affirmé que la réunification entre la Chine Populaire et Taïwan s’effectuerait incontestablement, et que la Chine se battrait « jusqu’au bout » contre quiconque tenterait de s’y opposer. Entamée en 2002, le Shangri-La Dialogue, organisée chaque année à Singapour par l’International Institut for Strategic Studies, rassemble une cinquantaine de pays du théâtre Pacifique, pour des discussions politiques et de sécurité. Depuis quelques années, toutefois, ces rencontres sont devenus le lieu de joutes verbales et d’invectives croissantes entre la Chine et le camps occidental, notamment au sujet de l’autonomie Taiwan. Cette…

Lire l'Article

Les parlementaires américains sauvent 5 des 24 navires que l’US Navy veut retirer du service en 2023

Les parlementaires du Seapower Panel de la Chambre des Représentants du Congrès Américain ont obtenu un consensus pour rejeter la demande de retrait du service de 5 des 24 navires demandée par l’US Navy dans le cadre du budget 2023, alors que l’avenir des 19 navires restants sera discuté par le Armed Services Committee le 22 juin Après plusieurs années d’errements et de décisions contradictoires, l’US Navy a décidé, en début d’année, de profondément changer de stratégie en matière de programmation navale, y compris dans sa façon de négocier avec le Congrès américain qui, dans ce domaine, a plus de capacités de décision que la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR