Russie-Ukraine : le premier conflit de l’ère OSINT

Connaissez-vous le terme OSINT ? Il s’agit d’un acronyme en langue anglaise signifiant Open Source Intelligence, ou Renseignement sur Données Publiques en français. Cette méthodologie a été popularisée par le groupement Bellingcat créé en juillet 2014 par Eliot Higgins, qui s’engagea notamment dans l’analyse des données relatives à la destruction du vol de la Malaysian Airlines MH17 abattu le 17 juillet de la même année, démontrant l’implication de systèmes BUK russes dans la destruction de l’appareil. Plus tard, ce même groupe Bellingcat démontra l’implication d’agents du GRU, les services de renseignement militaires russes, dans l’empoisonnement de l’ancien agent russe Sergeï Skripal et de sa fille…

Lire l'Article

Le Destroyer britannique HMS Defender visé par des tirs de semonces russes en Mer Noire

Il s’agit là d’un événement d’une haute gravité, entre le destroyer anti-aérien de la Royal Navy HMS Defender, et les forces navales et aéronavales russes. Selon les médias russes, les forces navales de Moscou auraient, par deux fois, ouvert le feu vers le destroyer britannique HMS Defender, alors que celui-ci aurait pénétré de 3 km les eaux territoriales russes entourant la Crimée. A 12:06, puis à 12:08, des coups de semonces ont été tirés vers le navire britannique afin de le forcer à quitter la zone. A 12:19, un chasseur bombardier Su-24M des forces aéronavales russes aurait également largué 4 bombes OFAB-250 en amont du…

Lire l'Article

Nouvelles tensions entre les Etats-Unis et la Chine autour de Taïwan

Observer l’evolution des tensions entre les Etats-Unis et la Chine autour de Taïwan donne l’impression d’être le témoin d’une suite d’événements menant immanquablement à un accident dramatique. Et de toute évidence, ni Pékin, ni Washington n’ont désormais l’intention de tenter de trouver une alternative à une confrontation potentiellement armée. Ainsi, depuis le début de l’année 2021, les forces aériennes et navales chinoises multiplient les démonstrations de force en organisant des exercices à proximité de l’île dont l’indépendance n’est pas reconnue par Pékin. De leurs cotés, les Etats-Unis, avec un soutien de plus en plus marqué de la part de ses alliés directs japonais, australiens et…

Lire l'Article

Après Taïwan, la Marine Chinoise tente d’intimider le Japon

De toute évidence, Pékin semble très désireux de montrer sa puissance navale nouvelle acquise à ses voisins, et notamment à ceux qui ne courbent pas l’échine suffisamment pour satisfaire aux ambitions de la super-puissance indo-pacifique. En effet, après avoir multiplié les exercices navals majeurs à proximité de l’ile de Taïwan, c’est désormais au tours du Japon de profiter des déploiements de force de la flotte chinoise, en l’occurence avec un nouveau déploiement du groupe aéronaval du porte-avions Liaoning dans le détroit de Miyako, et aux abords de l’ile de Diaoyu (dénomination chinoise) dans l’archipel des Senkaku, dont Pékin conteste l’appartenance à Tokyo. Ce déploiement de…

Lire l'Article

Dans un discours aux apparences banales, V.Poutine entérine sa suprématie militaire sur l’Europe

Finalement, la montagne aura-t-elle accouché d’une souris ? Dans son discours annuel devant le parlement russe attendu avec anxiété tant par les russes que les ukrainiens et les biélorusses, Vladimir Poutine n’a finalement fait aucune annonce fracassante concernant un éventuel rattachement des provinces sécessionnistes ukrainiennes du Donbass ou de la Biélorussie à la Fédération de Russie. Les tensions restent toutefois au plus haut dans les deux pays, alors que le rassemblement de forces russes aux frontières de l’Ukraine, et le déploiement de forces de sécurité en Biélorussie restent très élevés. Sans préjuger des suites à venir de ces deux dossiers, Vladimir Poutine ayant une conférence…

Lire l'Article

L’Ukraine menace de s’équiper d’armes nucléaires à défaut de rejoindre une alliance militaire « comme l’OTAN »

Les tensions entre l’Ukraine, l’occident et la Russie ont une nouvelle fois franchit une étape hiers, lorsque les autorités russes ont annoncé qu’elle fermaient le transit maritime dans le détroit de Kertch, qui sépare la mer noire de la Mer d’Azov, à tous les navires militaires étrangers, isolant de fait une partie de la côte ukrainienne, et notamment le port de Mariupol, ainsi que ses unités navales présentes en Mer d’Azov. Avec cette posture, Moscou empêche tout déploiement préventif de navires occidentaux dans cette Mer, déploiements qui seraient susceptibles de poser d’importants problèmes en cas de conflit entre la Russie et l’Ukraine. Dans le même…

Lire l'Article

Une Maskirovka est-elle en route au sujet des tensions russo-ukrainiennes ?

Popularisé par l’excellent « Tempète Rouge » de Tom Clancy et Larry Bond, l’auteur de la non-moins excellente simulation de guerre navale Harpoon, la Maskirovka est un opération de renseignement visant à créer de toutes pièces un casus belli justifiant l’engagement légitime de forces. Le roman qui décrit un hypothétique conflit entre l’Union Soviétique et l’OTAN sur fond de crise énergétique, présente un scénario évolué concernant cette Maskirovka soviétique, destinée à mobiliser la population autour d’une attaque contre l’OTAN suite à un attentat visant les élites du Parti communiste diligentée soit disant par les services secrets allemands, alors que dans le même temps, les armées subissaient une…

Lire l'Article

Le scénario géorgien se précise en Ukraine

En 2008, un corps d’armée russe de 90.000 hommes disloqua en seulement 5 jours les défenses géorgiennes, après que le bouillant président géorgien Saakachvili ait donné l’ordre à ses forces de s’emparer de la ville ossète de Tskhinvali, ce qui provoqua la mort de 16 militaires de la « force d’interposition de la CEI » présente sur place. Mais cette narration n’est qu’une partie de l’histoire, car dans les semaines qui ont précédé cet assaut bien mal avisé d’un président géorgien trop sûr du soutien de ses alliés occidentaux, les forces ossètes, équipées et entrainées par Moscou, et en grande partie formée de militaires russes, harcelèrent les…

Lire l'Article

La Chine multiplie les exercices navals et aériens autour de Taiwan

Cela fait maintenant plusieurs années, depuis le retour au pouvoir du Parti Démocrate Progressiste en 2016 avec l’élection de Tsai Ing-wen, une opposante farouche à l’unification avec la Republique Populaire de Chine, au poste de présidente de la république Taïwanaises, que les tensions de cessent de croitre entre Taipei et Pékin. Tensions qui ont été largement exacerbées par la présidence Trump, la politique de coup de force économique de ce dernier à l’encontre de la Chine, et l’augmentation très significative des ventes d’armes à Taipei ces dernières années. Mais jusqu’à présent, les démonstrations de force de l’Armée Populaire de Libération étaient restées mesurées, et toujours…

Lire l'Article

Face à l’intensification des combats dans le Donbass, l’Ukraine demande à rejoindre l’OTAN

« L’OTAN est la seule façon de mettre fin aux combats dans le Donbass ». C’est en ces termes que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est exprimé lors d’une conférence téléphonique avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance Atlantique ce mardi, selon l’agence Reuters. Cette pressante demande du président ukrainien pour entamer au plus vite des discussions entre l’OTAN et l’Ukraine afin que cette dernière puisse intégrer l’alliance, est la conséquence de la reprise des combats à l’arme lourde dans le Donbass, entre les forces loyalistes ukrainiennes, et les forces sécessionnistes des Oblast de Lughansk et Donetsk dans le Donbass lourdement soutenues par Moscou. 6 militaires…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR