Azerbaïdjan, Turquie, Chine : Les risques des conflits d’opportunité croissent sur les incertitudes en Ukraine

En attaquant l’Ukraine en février 2022, la Russie aura non seulement mis en péril la paix et la sécurité en Europe, mais dans le monde entier. En effet, de nombreux conflits latents, contraints par l’action conjointe de Moscou et des capitales européennes et américaines, émergent à nouveau, au point que l’on peut craindre de voire surgir des conflits majeurs à plusieurs endroits du globe, certains pouvant potentiellement mettre encore plus à mal les difficiles équilibres économiques sur lesquels l’occident est bâtie. Ces derniers jours, certains de ses théâtres se sont embrasés, ou montrent des signes de tensions de tension extreme, alors que les armées russes…

Lire l'Article

Erdogan mobilise son électorat nationaliste en menaçant la Grèce d’une attaque sans préavis

Pendant un temps, on eut pu penser que le président turc, R.T Erdogan, tentait de se racheter une virginité vis-à-vis de ses partenaires de l’OTAN et des Etats-Unis, après que la Russie ait attaquer l’Ukraine. Initialement ferme avec Moscou, Ankara avait notamment soutenu la défense ukrainienne en livrant des drones TB2 Bayraktar, devenus rapidement l’un des symboles de la résistance du pays, et en fermant les détroits menant à la mer noire afin d’empêcher la Marine russe d’y transférer des navires. Dans le même temps, la Turquie faisait pression sur Washington et la Maison Blanche afin que celle-ci autorise l’acquisition de nouveaux chasseurs F-16 et…

Lire l'Article

Sans surprise, le programme CVX de porte-avions sud-coréen devrait disparaitre du budget 2023

En 2019, sous l’impulsion du gouvernement du président Moon Jae-in, la Marine sud-coréenne annonça son intention de se doter, à l’instar du Japon avec la transformation des destroyers porte-hélicoptères de la classe Izumo en porte-aéronefs capables de mettre en oeuvre l’avion F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court, de porte-avions légers, initialement sous la forme de deux LHD de 30.000 tonnes adaptés à cette mission, puis, une année plus tard, sous celle d’un porte-avions léger de 40.000 tonnes pouvant accueillir jusqu’à 20 avions de combat. En juillet 2020, les autorités sud-coréennes annoncèrent à ce titre que la dernière commande de F-35 planifiée, pour atteindre…

Lire l'Article

LPM 2023 : La France doit-elle à nouveau se doter de missiles balistiques tactiques ?

Durant la Guerre Froide, la France, à l’instar des Etats-Unis et de l’Union Soviétique, disposait d’un arsenal nucléaire élargi, s’appuyant à la foi sur des missiles balistiques S2 en silo sur le plateau de l’Albion sur les contreforts des Alpes, de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins armés de missiles balistiques MSBS, de plusieurs modèles de bombardiers allant du Mirage IV de frappe stratégique au Jaguar et Super Etendard pour les frappes tactiques, et remplacés par la suite par le Mirage 2000 et le missile de croisière supersonique ASMP, ainsi, et que de missiles balistiques tactiques, d’abord le système Pluton d’une portée de 120 km armé d’une…

Lire l'Article

Taïwan : Quand et comment la Chine passera-t-elle à l’offensive ?

Depuis plusieurs années, les tensions entre Washington et Pékin autour de la question Taïwanaise n’ont cessé de croitre, pour désormais devenir un sujet flirtant avec le casus belli en permanence, entre les incursions de la marine et des forces aériennes américaines et alliées en Mer de Chine du Sud et dans le détroit de Taïwan, les interceptions et les incursions navales et aériennes de l’Armée Populaire de Libération autour de l’ile, et les ripostes successives et réciproques dès lors que Washington envoie un nouveau chargement d’armement, des parlementaires ou des membres du gouvernement à Taipei. La dynamique belliqueuse est telle que désormais, les forces armées…

Lire l'Article

Les ingénieurs israéliens auraient étendu l’autonomie du F-35i pour pouvoir frapper l’Iran sans ravitaillement en vol

L’Israelian Air Force aurait modifié certains de ses F-35i Adir, la version du Lighting II adaptée aux besoins de l’Etat Hébreux, pour en étendre l’autonomie suffisamment pour pouvoir mener des missions de frappe en profondeur en Iran le cas échéant, alors que l’IAF s’entraine activement à cette mission depuis plusieurs mois. Le programme nucléaire iranien est perçu comme une menace existentielle par les autorités israéliennes, et l’IAF s’entraine activement depuis plusieurs années pour être en mesure, si besoin, de pouvoir frapper les installations critiques iraniennes afin de priver Téhéran de ses capacités nucléaires. Dans ce domaine, les forces aériennes israéliennes ne pouvaient, jusqu’ici, s’appuyer que…

Lire l'Article

Le Japon veut doubler son effort de Défense et transformer sa doctrine défensive

A l’instar de la plupart des pays de la ceinture asiatique de l’Ocean Pacifique, le Japon a, ces dernières années, sensiblement accru son effort de défense, avec une hausse de 2,6% pour 2022 et un budget qui, pour la première fois, dépassait les 50 Md$. Pour autant, pour le Parti Liberal Démocrate actuellement au pouvoir, le compte n’y est pas, en particulier en prenant en considération les enseignements liés à la guerre en Ukraine. Et ce dernier de proposer, dans une document transmis au gouvernement japonais, une proposition de faire croitre le budget de la Défense nippon à 2% du PIB du pays, contre seulement…

Lire l'Article

Le programme CVX de porte-avions Sud-Coréen sous le feu des critiques

Face à la montée en puissance des capacités de première frappe de la Corée du Nord, l’Etat-major sud-coréen, soutenu par le gouvernement, annonça en juillet 2019 son intention de se doter de deux porte-avions légers capable de mettre en oeuvre chacun 20 avions de combat F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court. Selon les arguments avancés par les militaires, ce programme, désigné CVX, permettra de maintenir des capacités de frappe et de riposte même si Pyongyang venait à déclencher des hostilités contre son voisin du sud, et à détruire les bases aériennes sud-coréennes par des frappes préventives de missiles balistiques et de croisière. En…

Lire l'Article

Joe Biden renonce à la doctrine « No first use » pour les armes nucléaires américaines

Si la doctrine d’emploi des armes nucléaires dans les démocraties est un sujet hautement politique, force est de constater que depuis une cinquantaine d’années, celles-ci n’ont que peu évolué, que ce soit en France, en Grande-Bretagne comme aux Etats-Unis. Lors de la dernière campagne présidentielle américaine, le candidat Joe Biden avait promis d’intégrer une règle ferme quant à l’utilisation de ces armes s’il venait être élu, en renonçant à celles-ci sauf à être attaqué par d’autres armes nucléaires. Et comme ils furent nombreux avant lui, Joe Biden a finalement renoncé à mettre en oeuvre une telle doctrine, recollant à la doctrine très traditionnelle d’une utilisation…

Lire l'Article

La Corée du Nord a testé un nouveau missile de croisière d’une portée de 1500 km

Hormis les tests de deux missiles balistiques à courte portée, Pyongyang s’était montré plutôt discret ces derniers mois depuis l’élection de Joe Biden à la Maison Blanche. Même la parade annuelle marquant le 73ème anniversaire de la création du pays qui s’est tenue il y a quelque jours dans la capitale nord-coréenne, mit en avant non pas de nouveaux missiles et armements comme ce fut le cas l’année dernière, mais la société civile, et notamment les équipes engagées dans la lutte contre le Covid19. Il faut dire que Kim Jung Un, qui dirige le pays d’un main de fer depuis la mort de son père,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR