La corvette Gowind 2500 de Naval Group toujours favorite dans la competition grecque

Après l’italien Fincantieri avec une version allégée des frégates légères de la classe Doha, et Lockheed-Martin avec la sempiternelle MMSC, c’est désormais au tout du britannique Babcock de tenter de s’inviter dans la compétition grecque pour construire localement 5 corvettes à destination de la marine Hellénique. A l’instar de l’américain Lockheed-Martin, Babcock propose à Athènes le même navire que celui proposé dans le cadre de compétition « Frégate » qui vit le succès de la FDI Belharra, en l’occurence une version moins bien armée et équipée de sa frégate ArrowHead 140 de 5.700 tonnes qui a été retenue par la Royal Navy pour la classe Type 31,…

Lire l'Article

Les Armées chinoises expérimentent des armes conçues pour détruire les ports

Afin de contrer la montée en puissance des armées chinoises, le Pentagone a pris le partie de s’appuyer sur des unités plus petites, plus mobiles et mieux interconnectées via la désormais bien connue doctrine Joint All-Domain Command et Control, ou JADC2. Cette doctrine permet notamment de réduire les risques de frappes massives contre de grands rassemblements de forces, tout en conservant une très importante capacité de concentration de feu et de coordination des forces. Mais celle-ci souffre d’une faiblesse, une logistique bien plus éclatée, et donc lourde et complexe. Ainsi, sur un théâtre comme le Pacifique Occidental, chacun des détachements US ayant pris position sur…

Lire l'Article

Le F-35B, vraie réussite mais handicap sévère pour le programme Joint Strike Fighter

Le 3 octobre 2021, à l’issue d’un programme de modernisation d’une année, le porte-hélicoptères d’assaut des forces navales d’auto-défense japonaises Izumo, voyait pour la première fois un avion de combat F-35B Lightning II du Corps des Marines des Etats-Unis décoller de son pont d’envol (photographie en illustration principale), quelques 76 ans après que le dernier avion de l’empire du Japon ait quitté le pont d’un porte-avions de la marine impériale nippone. Après les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie, il s’agit du 4ème pays à mettre en oeuvre le chasseur furtif américain à décollage et atterrissage vertical ou court de Lockheed-Martin à partir d’un porte-aéronefs, mais…

Lire l'Article

Avec l’ARCAS, Elbit propulse le soldat d’infanterie dans le futur

Le cinéma de Science-fiction est riche d’armes futuristes, capables de localiser une cible dissimulée, de faire d’un débutant un Sniper confirmé, ou de coordonner et presenter les informations du champs de bataille. Si James Cameron l’a imaginé, la société israélienne Elbit, elle, a transformé cette vision en un fusil d’assaut bien réel, l’ARCAS, qui sera présenté la semaine prochaine lors du salon DSEI de Londres. Et de fait, le Assault Rifle Combat Application System offre en effet une promesse de capacités sans commune mesure avec les armes d’infanterie existantes, même les plus modernes, en rassemblant en un seul équipement, un fusil d’assaut, un système Electro-optique…

Lire l'Article

L’US Army va expérimenter 107 nouvelles technologies lors du projet Convergence 2021

A l’instar de l’US Navy et de l’US Air Force, l’US Army développe, simultanément, plusieurs centaines de programmes de Recherche et Developpement aux ambitions et au calendrier souvent très disparates. Et comme ses homologues, elle doit en valider les capacités coopératives en application de la nouvelle doctrine Joint All-Domain Command and Control, ou JADC2, qui encadre l’évolution stratégique et tactique des opérations militaires américaines dans les années et décennies à venir. Pour cela, elle organise depuis l’année dernière chaque automne un grand exercice, désigné « Projet Convergence », destiné précisément à valider les capacités coopératives de certains de ses programmes, ainsi que d’en évaluer la plus-value opérationnelle…

Lire l'Article

Pour l’US Army, il devient urgent de remplacer les systèmes anti-aériens Patriot et Stinger

Ces 4 dernières années, Raytheon et le Departement d’Etat américain sont parvenus à convaincre 4 pays européens de se porter acquéreurs du systeme anti-aérien et anti-missiles MIM-104 Patriot : La Suède, la Roumanie et la Pologne en 2017 et 2018, et plus récemment la Suisse dans une compétition qui opposait le système américain au SAMP/T franco-italien. Au total, se sont aujourd’hui 6 pays européens membre de l’OTAN qui mettent en oeuvre ce système, auxquels s’ajoutent la Suède et la Suisse, qui sont ou seront bientôt équiper de ce système. Le système portable FIM-92 Stinger équipe, quant à lui, 9 forces armées européennes. Ces deux systèmes,…

Lire l'Article

L’OTAN plaide pour un rapprochement des programmes SCAF, Tempest et NGAD

Non, il ne s’agit pas de fusionner les 3 programmes ! (voilà qui devrait couper court à de nombreux commentaires venant de personnes n’ayant lu que le titre). Ceci étant posé … A l’occasion d’une conférence organisée par The Atlantic Council, une organisation américaine ayant pour but de promouvoir l’efficacité de l’OTAN et du lien transatlantique, le général Tod Wolters, l’actuel Commandant Suprême Allié en Europe, ou SACEUR, s’est prononcé pour un rapprochement des 3 programmes de système aérien de combat dits de 6ème génération actuellement en developpement, à savoir le Next Generation Air Dominance ou NGAD de l’US Air Force, le Futur Combat Air…

Lire l'Article

L’US Navy valide de nombreux aspects de la coopération avec les drones lors de l’exercice UxS IBP

L’US Navy attendait beaucoup de l’exercice Pacific Fleet Unmanned Systems Integrated Battle Problem 21, ou UxS IBP, qui constituait la première experience grandeur nature concernant l’utilisation de drones et de navires et avions pilotés dans le domaine naval. On en sait désormais davantage sur la nature des exercices qui ont été menées, et sur les résultats, semblent-ils très prometteurs, obtenus, et ce dans des domaines variés allant du tir de missile anti-navire au delà de l’horizon au déploiement d’un essaim de drones antinavire, en passant par une simulation de chasse aux sous-marin. Les résultats obtenus permettront à l’Amiral Gilday, Chef des Opérations Navals de l’US…

Lire l'Article

L’US Navy expérimente à grande échelle la coopération entre navires et systèmes autonomes

Selon l’Amiral Gilday, Chef des opérations navale de l’US Navy, l’exercice auquel participent le destroyer lourd USS Michael Monsoor (classe Zumwalt), 4 destroyers de la classe Burke, 2 Littoral Combat Ship, le sous-marin USS USS Hampton et le LPD USS Anchorage, ainsi que les deux navires robotisés Sea Hunter et Seahawk (en illustration d’accueil avec l’USS Monsoor en arrière plan), au large de la Californie, représente une étape déterminante dans la mise en oeuvre d’une coopération entre systèmes automatisés et systèmes pilotés pour l’US Navy, et va profondément influencer la conception même de l’évolution de la flotte américaine dans années à venir. Baptisé Pacific Fleet’s Unmanned…

Lire l'Article

La France se positionne aux cotés de la Grèce lors de l’exercice Iniochos 2021

Depuis la fin des années 80, les forces aériennes helléniques organisent chaque année l’exercice Iniochos, destiné à améliorer l’interopérabilité de ses unités avec celles de ses alliés. Mais l’exercice de cette année, désigné Iniochos 2021, prend une dimension bien plus importante que lors des années précédentes, alors que les tensions entre Ankara et Athènes restent très élevées. Dès lors, pour les autorités grecques, cet exercice apparait comme une façon de rassembler ses alliés les plus proches, et de montrer à ses homologues turques que, loin d’être isolée, la Grèce peut compter sur le soutien de partenaires internationaux puissants, si la situation venait à se détériorer…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR