Les simulations montrent que les essaims de drones seraient une solution pour défendre Taïwan

Si le soutien à l’Ukraine est au coeur des préoccupations stratégiques de l’exécutif américain, c’est la défense de Taïwan qui, depuis plusieurs années, donne des cauchemars aux stratèges et planificateurs des forces armées américaines. En effet, la plupart des simulations et wargames réalisés ces dernières années montre que protéger l’ile indépendante depuis 1949 d’un assaut massif lancé par l’Armée Populaire de Libération d’ici quelques années, sera une entreprise à la fois des plus difficiles et des plus périlleuses pour les forces américaines. Entre les hypothèses de frappes préventives massives contre l’ile et contre les bases militaires américaines présentes sur ce théâtre (Japon, Guam..), les capacités…

Lire l'Article

L’Inde suspend sa commande de 10 hélicoptères navals russes Ka-31

Depuis le début du conflit en Ukraine, il est commun de lire que la Russie fait l’unanimité contre elle dans le monde, à l’exception de quelques dictatures satellites, comme la Syrie ou le Vénézuela. S’il est vrai que lors des votes aux Nations Unis, une majorité de pays ont soutenu les motions contre Moscou, de nombreux pays, et non des moindres, ont préféré d’abstenir plutôt que de prendre position contre la Russie. Ce fut notamment le cas de la Chine, mais également du Brésil, de l’Afrique du Sud et de l’Inde, les 4 autres membres du format BRICS. Si New Delhi n’a ni condamné ni…

Lire l'Article

Taïwan développe aussi un nouveau chasseur inspiré du F-35 américain

Que l’on aime ou pas le chasseur furtif F-35 Lighting II de Lockheed Martin, force est de constater que l’appareil américain inspire de nombreux programmes dans le monde depuis son entrée en service. On connaissait déjà le programme K-FX sud-coréen avec le KF-21 Boramae présenté l’année dernière, le programme TF-X turc qui aujourd’hui rencontre d’importantes difficultés suite aux sanctions occidentales, ou encore le F-X japonais, qui aujourd’hui semble se rapprocher du Tempest britannique. Au delà de la sphère occidentale, il ne fait guère de doute que le Lighting II a inspiré le futur J-35 chinois qui équipera les porte-avions de Pékin, alors que le programme…

Lire l'Article

Un nouveau modèle de sous-marin nucléaire d’attaque identifié en Chine

Si toute l’attention médiatique est aujourd’hui focalisée sur les évolutions du conflit en Ukraine, les autres théâtres d’opération et d’affrontement potentiel continuent d’évoluer. C’est particulièrement le cas en Asie et sur le théâtre indo-pacifique, alors que les annonces se succèdent concernant le developpement de nouvelles capacités à Taïwan, au Japon, en Corée du Sud et surtout en République Populaire de Chine. Parmi ces révélations, la diffusion d’une photo satellite montrant un nouveau modèle de sous-marin nucléaire d’attaque chinois mérite une attention toute particulière, tant la dimension sous-marine constituera, dans les années à venir, un espace de confrontation majeur entre Pékin et le camps occidental. Jusqu’il…

Lire l'Article

Le Japon veut doubler son effort de Défense et transformer sa doctrine défensive

A l’instar de la plupart des pays de la ceinture asiatique de l’Ocean Pacifique, le Japon a, ces dernières années, sensiblement accru son effort de défense, avec une hausse de 2,6% pour 2022 et un budget qui, pour la première fois, dépassait les 50 Md$. Pour autant, pour le Parti Liberal Démocrate actuellement au pouvoir, le compte n’y est pas, en particulier en prenant en considération les enseignements liés à la guerre en Ukraine. Et ce dernier de proposer, dans une document transmis au gouvernement japonais, une proposition de faire croitre le budget de la Défense nippon à 2% du PIB du pays, contre seulement…

Lire l'Article

L’Argentine s’intéresse au Kfir israélien et au JF-17 sino-pakistanais pour moderniser ses forces aériennes

En amont de la guerre des Malouines, en 1983, les forces aériennes argentines alignaient prés d’une centaine de chasseurs modernes Dassault Mirage IIIEA, IAI Dagger (Copie sans licence du Mirage V) et A-4B/C/P Skyhawk, alors que les forces aéronavales disposaient quant à elles d’une vingtaine d’appareil A-4Q Skyhawk et de 6 Dassault Super-Etendard, en faisant l’une des plus puissantes et des mieux équipées des forces aériennes en Amérique du Sud. Si la guerre des Malouines entama lourdement ces effectifs, avec la perte de 22 skyhawk, 11 Dagger et 2 Mirage III, ce furent surtout les sanctions occidentales et les conséquences des crises économiques à répétition…

Lire l'Article

Les Etats-Unis craignent la banalisation du « chantage à la dissuasion » russe et chinois

À peine quelques jours après l’entame des opérations militaires en Ukraine, Vladimir Poutine ordonnait de manière très médiatique à son chef d’Etat-Major et son ministre de La Défense de mettre en état d’alerte avancé les forces stratégiques russes, en réponse au premier train de sanction venu des Etats-Unis et d’Europe contre la Russie en réponse à cette agression. Depuis, Moscou a répété à plusieurs reprises ses menaces stratégiques pour tenter d’empêcher les occidentaux de s’immiscer dans le conflit en cours, et d’apporter un soutien croissant aux ukrainiens. Si cela n’a pas empêché les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et nombre de pays européens de livrer des armements…

Lire l'Article

Le programme CVX de porte-avions Sud-Coréen sous le feu des critiques

Face à la montée en puissance des capacités de première frappe de la Corée du Nord, l’Etat-major sud-coréen, soutenu par le gouvernement, annonça en juillet 2019 son intention de se doter de deux porte-avions légers capable de mettre en oeuvre chacun 20 avions de combat F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court. Selon les arguments avancés par les militaires, ce programme, désigné CVX, permettra de maintenir des capacités de frappe et de riposte même si Pyongyang venait à déclencher des hostilités contre son voisin du sud, et à détruire les bases aériennes sud-coréennes par des frappes préventives de missiles balistiques et de croisière. En…

Lire l'Article

Naval Group se retire de la compétition indienne P75i de sous-marins AIP

Jusqu’il y a peu, Naval Group était considéré comme l’un des favoris de la compétition P75i lancée en 2017 par New Delhi en vue de concevoir et construire localement 6 nouveaux sous-marins d’attaque dotés d’un système de propulsion anaérobie, désigné par l’acronyme anglophone AIP pour Air Independant Propulsion. Le spécialiste français des navires militaires et des sous-marins pouvait en effet s’appuyer sur le précédant programme P75, lancé en 1999, basé sur le sous-marin Scorpene, et dont la 6ème et dernière unité a été mise à l’eau ce mercredi 20 avril. Après des débuts difficiles, comme c’est souvent le cas en Inde, le programme est parvenu…

Lire l'Article

Après le Japon, la Corée du Sud choisit le SM-6 américain pour contrer la menace hypersonique

Alors que les yeux du monde restent braqués sur la guerre en Ukraine, les tensions sur le théâtre Pacifique demeurent très élevées, et les grandes nations impliquées redoublent d’investissement et d’innovation pour tenter de prendre l’ascendant sur leurs adversaires potentiels. C’est ainsi que, ces derniers mois, les deux Corées se sont livrées à un bras de fer à distance concernant leurs capacités de frappe à longue distance respectives, démontrant successivement l’efficacité de leurs nouveaux missiles balistiques et de croisière, alors que la Chine a également mis en oeuvre de nouvelles capacités dans ce domaine, y compris concernant des armes hypersoniques et à trajectoire semi-balistique. Ces…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR