L’Australie va acquérir 75 chars lourds M1A2 SEPv3 Abrams auprés des Etats-Unis

Si certains aspects des arbitrages australiens sont contestables, il est indubitable que le pays a engagé d’importants moyens en vue de moderniser son outil de defense. Alors que la compétition LAND400 opposant le Lynx de Rheinmetall au AS21 Redback du sud-coréen Hanwha dans le domaine des véhicules de combat d’infanterie se poursuit, et que les autorités australiennes ont annoncé en décembre l’acquisition de 30 canons automoteurs AS9 Huntsman, désignation australienne du K9 sud-coréen, et de 15 véhicules blindés porte-munitions AS10 pour un montant de 730m$, c’est au tour cette fois de la composante blindée lourde d’être modernisée, avec l’annonce d’une commande de 75 chars lourds…

Lire l'Article

Le programme de sous-marins nucléaires australiens va-t-il péricliter ?

Personne n’a oublié l’annonce fracassante faite par le premier ministre australien, Scott Morrison, en compagnie de son homologue britannique Boris Johnson et du président américain Joe Biden en septembre 2021, qui mit fin au programme franco-australien de sous-marins Shortfin Barracuda au profit d’une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire réalisées dans le cadre d’une nouvelle alliance rassemblant les 3 pays, et désignée par l’acronyme AUKUS. Il est vrai que le programme de sous-marins océaniques à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda australien avait été sous le feu des critiques depuis plusieurs années, notamment en raison d’une enveloppe budgétaire globale de 90 Md$ australiens présentée comme gargantuesque auprés…

Lire l'Article

Les technologies Défense qui ont fait l’actualité en 2021

En dépit de la crise liée à la pandémie de Covid-19, l’actualité en 2021 fut souvent marquée par certaines technologies de défense, dans un contexte géopolitique de tensions croissantes et de crises critiques. De l’annulation surprise australienne de la commande des sous-marins à propulsion conventionnelle de facture française pour se tourner vers des sous-marins nucléaires d’attaque américano-britanniques, aux missiles hypersoniques; des drones sous-marins au nouveau système de bombardement orbital fractionné chinois; ces technologies de défense, longtemps passées au second plan de la scène médiatique mondiale, se sont retrouvées à faire l’actualité, et parfois les gros titres durant cette année. Dans cet article en deux parties,…

Lire l'Article

Inde, Corée du Sud : la France à l’offensive dans le domaine des sous-marins nucléaires

La Ministre des Armées françaises, Florence Parly, est en deplacement en Inde cette fin de semaine pour y rencontrer son homologue indien Shri Rajnath Singh, ainsi que d’autres officiels de New Delhi, afin d’aborder plusieurs sujets dans le domaine de la coopération stratégique et industrielle entre les deux pays, partenaires et alliés de longue date. Outre la question d’une éventuelle commande supplémentaire d’avions Rafale, de la coopération dans le domaine des hélicoptères avec un ligne de mire un possible contrait pour équiper les Gardes Cotes indiens d’hélicoptères Caracal, et les questions de coopération stratégique dans le théâtre Pacifique bousculé ces derniers mois tant par la…

Lire l'Article

En annonçant le lancement de 60 programmes technologiques de Défense, le premier ministre australien veut-il noyer le sous-marin ?

Dire que le premier ministre australien, Scott Morrison, serait dans une position difficile tiendrait de l’euphémisme. En effet, non seulement se trouve-t-il empêtré dans les conséquences de ses dangereux arbitrages en matière de sous-marins, en ayant fait le choix de claquer la porte au nez de la France pour répondre aux sirènes américaines et britanniques lui promettant une flotte de sous-marins nucléaires d’attaque sans en avoir préalablement évalué la faisabilité et les conséquences géopolitiques, opérationnelles et budgétaires, mais il se trouve, avec son parti libéral, largement distancé par l’opposition travailliste dans les sondages d’opinion, alors même que la prochaine échéance électorale, les élections fédérales (législatives)…

Lire l'Article

L’Australie envisagerait de commander de nouveaux sous-marins conventionnels Collins comme « solution d’attente »

Lorsque Scott Morrison annonça en septembre dernier l’annulation du contrat pour la construction de sous-marins à propulsion conventionnelle de la classe Attack du français Naval Group, afin de s’équiper de sous-marins à propulsion nucléaire de facture américaine ou britannique, de nombreux observateurs firent remarquer que la calendrier sous-tendu par une telle décision allait poser de graves problèmes à la Marine Royale Australienne. En effet, les 6 sous-marins conventionnels de la classe Collins actuellement en service, et entrés en service entre 1996 et 2003, auraient toutes les peines du monde à être maintenus en service actif jusqu’en 2050, date optimiste pour la livraison du dernier sous-marin…

Lire l'Article

Sous-marins : la décision du gouvernement Australien de plus en plus contestée en Australie et aux Etats-Unis

Après une phase d’euphorie parfois malsaine suite à l’annonce de l’annulation de la commande de sous-marins Shortfin Barracuda au profit de sous-marins nucléaires américains ou britanniques et d’une alliance tripartite aux contours flous, de nombreuses voix s’élèvent désormais, en Australie, mais également aux Etats-Unis…

Lire l'Article

L’Australie envisage de louer des sous-marins américains comme solution d’attente

Parmi les questions qui émergèrent au sujet de l’alliance AUKUS et de l’acquisition par Canberra de sous-marins nucléaires d’attaque auprés de ses partenaires américains et britanniques, en lieu et place des sous-marins Shortfin Barracuda initialement commandés auprés de la France, la question du délais de mise en oeuvre de cette mesure était l’une des plus significatives et lourdes d’implications. En effet, nul n’ignorait qu’il faudrait plus d’une quinzaine d’années à l’industrie australienne pour espérer livrer un sous-marin nucléaire opérationnel à sa marine, et ce alors que ses propres sous-marins de la classe Collins marquent déjà le poids des années. Il semble que les autorités australiennes…

Lire l'Article

Quelle est cette faille qui inquiète les spécialistes du controle nucléaire au sujet des sous-marins australiens ?

Depuis Mercredi dernier, et l’annonce par Canberra, Washington et Londres de la signature d’un traité d’alliance tripartite et du remplacement du programme de sous-marins à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda de facture française par un modèle de sous-marin nucléaire d’attaque américain ou britannique, de nombreuses informations, souvent confuses, ont émergé dans la presse au sujet du type de réacteur qui serait employé, et du respect de la législation internationale par ce contrat. Il semble important de présenter une vision apurée et compréhensible des solutions technologiques et des réglementations auxquels il est souvent fait référence, de sorte à comprendre les enjeux d’une telle décision. Dans les faits,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR