Le Japon veut doubler son effort de Défense et transformer sa doctrine défensive

A l’instar de la plupart des pays de la ceinture asiatique de l’Ocean Pacifique, le Japon a, ces dernières années, sensiblement accru son effort de défense, avec une hausse de 2,6% pour 2022 et un budget qui, pour la première fois, dépassait les 50 Md$. Pour autant, pour le Parti Liberal Démocrate actuellement au pouvoir, le compte n’y est pas, en particulier en prenant en considération les enseignements liés à la guerre en Ukraine. Et ce dernier de proposer, dans une document transmis au gouvernement japonais, une proposition de faire croitre le budget de la Défense nippon à 2% du PIB du pays, contre seulement…

Lire l'Article

Le Japon va moderniser 68 de ses F-15J pour 5,6 Md$

Les négociations ont été longues et difficiles, mais elles ont fini par aboutir, puisque Tokyo vient d’annoncer la signature d’un contrat de 646,5 Tr de Yen, soit 5,6 Md€, pour moderniser 68 des quelques 200 F-15J encore en service au sein des forces aériennes d’autodéfense nippones. Le sort des 36 F-15DJ biplaces potentiellement modernisables restant n’a pas encore été statué, alors qu’une centaine de F-15 les plus anciens, seront quant à eux retirés du service avec l’arrivée des F-35A commandés par Tokyo il y deux ans de cela. A horizon 2035, le Japon disposera donc d’une force aérienne forte de 300 à 350 appareils modernes,…

Lire l'Article

Les programmes Tempest britanniques et F-X japonais se rapprochent encore

Le gouvernement britannique de Boris Johnson est particulièrement actif sur les questions de défense, et dans le domaine de la coopération industrielle internationale. Qu’il s’agisse de l’alliance AUKUS avec de possibles coopérations avec l’Australie en matière de sous-marins nucléaires, l’ouverture du programme Tempest à certains partenaires européens, ou le rapprochement d’avec le programme américain Futur Vertical Lift, la Grande-Bretagne multiplie les annonces ces derniers mois, avec certain succès il faut le reconnaitre. Et l’un des plus grands succès aujourd’hui repose sur le rapprochement en Londres et Tokyo autour du programme F-X de chasseur de nouvelle génération nippon, avec la signature d’un protocole de coopération, fin…

Lire l'Article

Le Japon s’engage dans le developpement d’un canon à micro-onde

Contrairement aux pays européens, le Japon a largement anticipé les évolutions stratégiques qui amenèrent aux bouleversements et tensions que nous connaissons aujourd’hui. Ainsi, Tokyo a relancé les investissements dans sa propre défense depuis 2013, après avoir cédé, comme ses homologues occidentaux, aux sirènes des bénéfices de la paix entre 2000 et 2012, avec un effort défense en diminution passant de 4,83 Tr yen à 4,65 Tr yen durant cette période, pour remonter à 5,5 Tr Yen, soit plus de 47 Md€ en 2022. Les autorités nippones ont même indiqué, à l’occasion de la presentation du budget 2022 de la Défense, qu’elles n’excluaient pas l’hypothèse d’amener…

Lire l'Article

Le Japon développe son propre Canon électrique pour compléter sa défense anti-missile

La technologie des canons électriques, ou rail gun, avait la faveur de nombreux états-majors il y a quelques années, notamment aux Etats-Unis, ou l’US Navy avait investi plusieurs centaines de million de $ pour developper son propre modèle. Mais depuis quelques temps, et surtout depuis l’abandon du programme par le Pentagone qui donne la priorité aux armes à énergie dirigée comme les laser à haute énergie et les canons à micro-ondes, l’engouement pour ce sujet semble s’être quelques peu tari. Même le programme chinois, qui avait pourtant défrayé la chronique il y a trois ans lorsqu’un Rail Gun fut observé sur un navire de transport…

Lire l'Article

Le Japon veut des « options » face aux nouvelles capacités balistiques nord-coréennes

Jusqu’il y a peu, Tokyo s’appuyait pleinement sur son bouclier anti-missile, et notamment sur ses 8 destroyers lourds AEGIS des classes Kongo, Atago et Maya, pour neutraliser la menace balistique venant de Corée du Nord. Mais les performances démontrées ces derniers mois de la technologie de Pyongyang, qu’il s’agisse de missiles à trajectoire semi-balistiques capables d’évoluer sous le plancher des systèmes anti-balistiques, ou des nouveaux systèmes dotés de planeurs hypersoniques, ont largement mis à mal ces certitudes, au point d’amener les autorités nippones à considérer des options qui jusqu’ici n’étaient pas même imaginées. Le 23 octobre, à la suite du dernier essai de missile tactique…

Lire l'Article

Pékin et Moscou durcissent le ton dans le Pacifique avec une démonstration de force navale autour du Japon

Ces derniers mois, les Etats-Unis, et leurs alliés, ont multiplié les exercices navals de grande ampleur dans le Pacifique, parfois à proximité de la Mer de Chine ou de Taïwan, ce qui à plusieurs reprises provoqua la colère de Pékin. Jusqu’à présent, les réponses navales chinoises furent limitées au déploiement de petites flottilles composées le plus souvent d’un destroyer Type 052D et d’une frégate de lutte anti-sous-marine Type 054A, accompagnés d’un navire de ravitaillement. Dès lors, l’exercice massif rassemblant 5 navires chinois, dont un croiseur Type 055, et 5 navires russes, dont deux destroyers anti-sous-marins de la classe Udaloy, autour du Japon ces derniers jours,…

Lire l'Article

Le F-35B, vraie réussite mais handicap sévère pour le programme Joint Strike Fighter

Le 3 octobre 2021, à l’issue d’un programme de modernisation d’une année, le porte-hélicoptères d’assaut des forces navales d’auto-défense japonaises Izumo, voyait pour la première fois un avion de combat F-35B Lightning II du Corps des Marines des Etats-Unis décoller de son pont d’envol (photographie en illustration principale), quelques 76 ans après que le dernier avion de l’empire du Japon ait quitté le pont d’un porte-avions de la marine impériale nippone. Après les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie, il s’agit du 4ème pays à mettre en oeuvre le chasseur furtif américain à décollage et atterrissage vertical ou court de Lockheed-Martin à partir d’un porte-aéronefs, mais…

Lire l'Article

Japon, Inde .. La course aux sous-marins nucléaires dans le Pacifique a-t-elle débuté ?

Au lendemain de l’annonce de la création de l’alliance AUKUS rassemblant les Etats-Unis, le Royaume-Unis et l’Australie, et de la commande par ce dernier de sous-marins nucléaires d’attaque au détriment des sous-marins à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda commandés à Naval Group, nous titrions « En Australie, Joe Biden ouvre une bien dangereuse boite de Pandore« , une analyse portant sur le risque de voir, avec cette manoeuvre, de nombreux pays s’absoudre de l’accord tacite qui empêchait jusqu’ici les 5 grandes nations nucléaires d’exporter des sous-marins à propulsion nucléaire. De toute évidence, cette option a en effet très rapidement de l’ampleur, notamment auprés de plusieurs grandes nations militaires…

Lire l'Article

Altay, Black Panther, Oplot : Que valent les chars de combat modernes ? 3/3

On le disait dépassé ou trop vulnérable, pourtant le char de combat connait ces dernières années un regain d’intérêt remarquable de la part des grandes armées mondiales. Après avoir présenté les principaux chars occidentaux, russes et chinois dans les deux précédents articles, nous allons, dans cette ultime analyse, nous intéresser à des modèles moins connus, et pourtant performants et prometteurs, sur la scène opérationnelle comme dans le domaine de l’exportation. Place aujourd’hui au K2 Black Panther sud-coréen, à l’Atlay turc, au Type 10 japonais et au BM Oplot ukrainien. Corée du Sud : K2 Black Panther Considéré par de nombreux spécialistes comme le char le…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR