La France a-t-elle perdu son audace en matière d’innovation de Défense ?

En début de semaine, l’Agence Innovation Défense française a lancé deux appels à projet pour concevoir des modèles de munitions vagabondes. Ces armes, parfois appelées improprement drones suicides, marquent en effet l’actualité dans le conflit Ukrainien, avec l’arrivée des modèles Switchblade 300 et 600 et des mystérieux Phoenix Ghost spécialement conçus par l’industrie de défense US à la demande des ukrainiens. Pour autant, l’efficacité des munitions vagabondes n’a pas émergé lors de ce conflit, ni même lors de la guerre du Haut Karabakh en 2020 durant laquelle les Harop et Orbiter de facture israélienne saturèrent les défenses arméniennes. En effet, ce type de munitions existe…

Lire l'Article

La Grèce prête à débourser 2 Md€ pour moderniser ses chars lourds Leopard 1 et 2

Si les Etats-Unis et une partie des Européens tendent à adoucir leurs positions vis-à-vis de la Turquie, les autorités et les militaires grecques, quant à eux, sont loin de partager cette espérance au sujet d’un possible changement de méthode et d’objectifs de la part du Président turc, R. T Erdogan, et d’une normalisation des relations avec Ankara. Alors que la Grèce peut s’appuyer sur une croissance solide de 8,1% en 2021 et de plus de 7% prévus en 2022, et que ses finances publiques sont à nouveau dans le vert, Athènes peut désormais se concentrer sur la modernisation de ses forces terrestres, après avoir consacré…

Lire l'Article

Les forces russes ont perdu un premier char lourd T-90M en Ukraine

A l’exception du T-14 Armata qui n’est actuellement pas en dotation opérationnelle dans les armées russes, le T-90M Proryv-3 (Percée-3) est incontestablement le char le plus moderne, le mieux armé et le mieux protégé en service au sein des unités russes. Pour autant, le blindé présenté comme un T-90 intégrant de nombreux éléments issus du T-14 Armata, en particulier le canon de 125 mm 2А82-1М et le système de contrôle de tir Kalina, n’a été engagé en Ukraine qu’à la fin du mois d’Avril 2022. Bien qu’entré en service en 2019, le T-90M est en effet une denrée rare au sein des forces armées russes,…

Lire l'Article

Quelles solutions pour traiter la menace des drones légers et des munitions vagabondes ?

Au début de l’offensive russe contre l’Ukraine, le rapport de force, notamment en termes de puissance de feu disponible, était à ce point en faveur des forces russes qu’il semblait très difficile, pour ne pas dire impossible, que les forces ukrainiennes puissent résister plus que quelques semaines face au déferlement de feu et d’acier qui s’annonçait. Pourtant, le commandement ukrainien parvint à employer au mieux ses moyens disponibles pour exploiter les faiblesses de l’adversaire, comme la nécessité de rester sur des chemins et routes carrossés, pour harceler avec des unités d’infanterie mobiles et déterminées, les lignes logistiques russes, tout en bloquant les offensives mécanisées en…

Lire l'Article

Le Brésil va commander des JAS-39E Gripen NG supplémentaires à Saab

Ces dernières années furent particulièrement éprouvantes pour le constructeur suédois Saab, et son nouveau chasseur JAS-39 E/F Gripen NG. Après avoir été exclu de la compétition en Suisse, le groupe suédois fondait d’importants et légitimes espoirs de s’imposer pour le remplacement des F/A-18 finlandais, et était en final dans la compétition canadienne. Malheureusement, ces trois pays se tournèrent vers le F-35A américain. Dans le même temps, les forces aériennes européennes émergentes des pays de l’Est qui formèrent la clientèle initiale du Gripen dans les années 90 et 2000, se sont massivement tournées vers le F-16 Block 70 Viper américain, alors que même la Thaïlande, elle…

Lire l'Article

Naval Group se retire de la compétition indienne P75i de sous-marins AIP

Jusqu’il y a peu, Naval Group était considéré comme l’un des favoris de la compétition P75i lancée en 2017 par New Delhi en vue de concevoir et construire localement 6 nouveaux sous-marins d’attaque dotés d’un système de propulsion anaérobie, désigné par l’acronyme anglophone AIP pour Air Independant Propulsion. Le spécialiste français des navires militaires et des sous-marins pouvait en effet s’appuyer sur le précédant programme P75, lancé en 1999, basé sur le sous-marin Scorpene, et dont la 6ème et dernière unité a été mise à l’eau ce mercredi 20 avril. Après des débuts difficiles, comme c’est souvent le cas en Inde, le programme est parvenu…

Lire l'Article

Le Royaume-Uni veut plus de F-35B et d’A400M

Comme la plupart des armées européennes, les forces militaires britanniques subirent le contre-coup des bénéfices de la paix au niveau budgétaire entre le milieux des années 90 et des années 2010. En revanche, de part l’importante participation britannique à la seconde guerre du Golfe, et à la campagne d’Afghanistan, celles-ci érodèrent rapidement leurs réserves opérationnelles, au point d’être au bord de la rupture capacitaire globale au début des années 2010. Si certaines ruptures capacitaires spécifiques eurent bien lieu, comme dans la cas de patrouille maritime ou de la capacité aéronavale embarquée, Londres entreprit dès 2012 d’augmenter ses investissements, de sorte à reconstituer et moderniser les…

Lire l'Article

La Russie va-t-elle perdre son armée en Ukraine ?

Depuis l’intervention militaire de 2008 en Georgie, la puissance militaire conventionnelle russe avait été un puissant outil au service du Kremlin, tant pour intimider ses voisins que pour ramener la Russie aux premiers plans de la scène géopolitique internationale. Les succès enregistrés en Crimée puis en Syrie, créèrent une aura de puissance qui permit à Moscou de s’imposer à plusieurs reprises en Europe mais également en Afrique. Cette même puissance conventionnelle, adossée à l’immense force de dissuasion de l’arsenal nucléaire russe, explique en grande partie l’attitude parfois timorée des occidentaux en soutien de l’Ukraine lors des premières semaines du conflit, lorsque bien peu estimaient que…

Lire l'Article

Les enseignements de la guerre en Ukraine : La vulnérabilité des blindés de première ligne

Selon le site Oryx, qui fait référence quant aux pertes documentées par les deux camps depuis le début du conflit, les armées russes ont perdu à ce jour plus de 550 chars lourds, dont plus de la moitié a été détruite par des missiles antichars, des frappes d’artillerie ou par des chars adverses. Le constat est sensiblement le même concernant les véhicules blindés de combat (350 dont 150 détruits) et les véhicules de combat d’infanterie (600 dont 350 détruits), ce qui représente la moitié de l’ensemble des blindés de première ligne déployés par la Russie autour de l’Ukraine avant le début des combats. De fait,…

Lire l'Article

L’Allemagne choisit l’hélicoptère lourd CH-47F Chinook pour remplacer ses CH-53G

Après plus d’une année d’hésitations, Berlin a finalement rendu son arbitrage concernant le remplacement de ses hélicoptères de transport lourds CH-53G. Selon la presse allemande, la Ministre de La Défense allemande Christine Lambrecht aurait en effet choisi le modèle de proposé par Boeing, le CH-47F Chinook, en lieu et place du CH-53K, pour équiper la Bundeswehr. Le principal argument en faveur de l’appareil de Boeing est évidement son prix à l’achat mais également à la maintenance, Berlin prévoyant d’acquérir 60 appareils pour 5 Md€, alors qu’il n’aurait été possible d’acquérir que 40 CH-53K pour le même montant. En outre, le Chinook est déjà employé par…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR