Les Etats-Unis prévoient le renforcement de leurs capacités de dissuasion en Europe

Mise en oeuvre à partir du milieu des années 60 en pleine Guerre Froide, et de manière très confidentielle, la dissuasion partagée de l’OTAN permettait aux armées de ses membres de mettre en oeuvre des armes nucléaires américaines, avec un principe dit de « doubles clés », les Etats-Unis et les dirigeants des armées européennes mettant en oeuvre ces armes ayant tous deux une « clé » permettant d’armer les charges nucléaires, la désignation des objectifs étant, en revanche, du ressort du commandement intégré de l’Alliance, et non des états eux-mêmes. Au fil des années, ce dispositif a évolué pour ne rassembler, de manière permanente, que 5 membres de…

Lire l'Article

Allemagne, Pologne, Slovaquie : des blindés européens bientôt en Ukraine ?

Que de chemin parcouru depuis qu’au lendemain du début de l’offensive russe en Ukraine, un diplomate allemand aurait rétorqué à son homologue ukrainien qu’il n’y avait aucun sens à envoyer des équipements militaires aux armées ukrainiennes, puisque celles-ci seraient balayées en quelques jours. En effet, depuis quelques jours, les déclarations se multiplient en Europe, et plus globalement dans l’ensemble du camp occidental, en faveur d’un soutien bien plus appuyé apporté à l’Ukraine en matière d’équipements de défense, y compris concernant les materiels lourds demandés depuis plusieurs semaines par Kyiv pour tenir tête aux vagues d’assaut lancées par Moscou. Déjà, la semaine dernière, Prague avait confirmé…

Lire l'Article

MGCS : Italie, Pologne, Norvège et Grande-Bretagne pourraient rejoindre le programme dés 2023

Issu d’une étude préalable lancée conjointement par la France et l’Allemagne en 2012, le programme Main Ground Combat System, ou MGCS, a été lancé officiellement en 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel pour remplacer en 2035 les chars français Leclerc et les Leopard 2 allemands, aux cotés de 3 autres programmes emblématiques de la coopération franco-allemande en matière d’industrie de défense, le Système de combat Aérien Futur ou SCAF pour remplacer les Rafale et Typhoon en 2040, le Common Indect Fire System ou CIFS pour remplacer les canons automoteurs et les lance-roquettes multiples en 2035, et le Maritime Airborne Warfare System ou MAWS pour…

Lire l'Article

L’Allemagne s’intéresse au système anti-balistique Arrow 3 israélien et ignore (encore) les solutions françaises existantes

Alors que Paris et Berlin ne cessent de clamer haut et fort leur volonté commune de coopérer dans le domaine des technologies de défense, de nombreux arbitrages menés par les autorités allemandes, avant et après le changement de gouvernement du mois de décembre, montre une situation bien plus complexe, et une rivalité permanente entre les deux plus grandes économies de la zone euro, en particulier dans le domaine de l’Armement. De l’EuroSpike au P8 Poseidon, du F-35 à l’ESSM, de l’Apache à l’Arrow 3, les choix passés, présents et à venir des armées allemandes en matière d’équipements semblent en effet systématiquement exclure les alternatives venus…

Lire l'Article

L’Allemagne peut-elle devenir le pilier de la Défense européenne en devenir ?

L’agression russe contre l’Ukraine a fait voler en éclat de nombreuses certitudes en Europe concernant la réalité sécuritaire du vieux continent. Le pays qui est aujourd’hui le plus sévèrement touché par ces changements n’est autre que celui qui annonça dès le 27 février, 4 jours à peine après le début de l’offensive russe, le changement le plus radicale de sa propre politique, abandonnant 30 années de Soft-Power et d’OstPolitik pour des mesures spectaculaires afin de moderniser et renforcer ses forces armées, avec une enveloppe immédiate de 100 Md€ et un budget annuel qui sera amené au delà des 2% de PIB réclame par l’OTAN depuis…

Lire l'Article

L’Allemagne va-t-elle se limiter à 35 F-35A pour sa Luftwaffe ?

Sans surprise, la chancellerie allemande a donc annoncé, dans le cadre de son programme de remonté en puissance de ses forces armées, l’acquisition de 35 avions de combat F-35A auprés de l’américain Lockheed-Martin pour assurer la mission de partage nucléaire de l’OTAN dont Berlin est l’un des 5 piliers avec Ankara, Amsterdam, Bruxelles et Rome, aux cotés de 15 appareils de guerre électronique et de suppression des défenses antiaériennes adverses Typhoon ECR du consortium européen Eurofighter rassemblant l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne, afin de remplacer les Tornado ECR qui assuraient cette mission jusqu’ici. Au delà de signer la fin de la production du F/A…

Lire l'Article

Comment la guerre en Ukraine va transformer la planification stratégique en Europe ?

Il y a tout juste 3 semaines, bien peu étaient ceux qui, en occident, estimaient que la Russie allait effectivement mener une guerre d’agression globale sur l’Ukraine. Pour beaucoup, le déploiement de force russe autour de l’Ukraine visait à faire plier le président Zelensky au sujet de son adhésion à l’OTAN et du statut des républiques sécessionnistes du Donbass. Pour les mieux informés, comme l’Etat-Major des Armées françaises, et comme nous l’avions abordé dans un article du 23 février, les risques militaires et politiques liés à une telle offensive ne compensaient pas les bénéfices potentiels, de sorte qu’une telle décision apparaissait irrationnelle et donc peu…

Lire l'Article

Les 5 armes occidentales dont les forces Ukrainiennes ont le plus besoin aujourd’hui

Depuis 12 jours maintenant, les forces armées et la défense territoriale ukrainiennes parviennent à résister à l’offensive russe, en dépit d’un évident durcissement des règles d’engagement de l’adversaire, alors qu’il est évident qu’il n’aura aucune chance de victoire rapide ni d’obtenir le soutien ou même la neutralité de la population ukrainienne dans sa grande majorité. Engagées en amont du conflit par les Etats-Unis et certains pays européens, les livraisons d’armement aux forces ukrainiennes jouent désormais un rôle déterminant dans la capacité de celles-ci à maintenir la pression sur les unités participants à l’offensive russe, frappant efficacement les convois de ravitaillement et bloquant certaines offensives, dans…

Lire l'Article

La France va-t-elle aligner son effort de défense sur l’Allemagne ?

Parmi les profonds bouleversements géopolitiques engendrés par l’offensive russe en Ukraine, l’annonce faite dimanche 27 février par le chancelier allemand Olaf Scholz face au Bundestag au sujet de l’augmentation massive de l’effort de défense allemand, est incontestablement celui qui aura le plus de conséquences en Europe à moyen et long terme. Rompant avec 30 années de sous investissements chroniques de la Bundeswehr ayant amené le Chef d’Etat-Major allemand à mettre publiquement en garde Berlin quant aux capacités opérationnelles détériorées de ses armées dès le premier jour du conflit en Ukraine, Berlin a annoncé un plan visant à moderniser à court terme les armées allemandes avec…

Lire l'Article

Comment la guerre russo-ukrainienne a retracé la carte géopolitique mondiale en quelques jours ?

Au delà de l’héroïque résistance des ukrainiens et de leur président face aux forces russes, et l’évident changement de stratégie dans le plan d’attaque du Kremlin revenant vers une stratégie plus conventionnelle mais également beaucoup plus violente vis-à-vis des populations civiles, la décision de Vladimir Poutine d’engager cette offensive contre l’Ukraine a provoqué, à l’échelle internationale, un raz de marée géopolitique d’une ampleur inédite depuis la chute du mur de Berlin. Car si les militaires russes ont gravement sous-estimés la capacité de résistance des militaires mais également des civils ukrainiens, le Kremlin a, quant à lui, profondément sous-estimer l’unité et la riposte dont feront preuves…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR