Après Bruxelles et Athènes, Bucarest montre la voie à la France pour la coopération européenne de Défense

Dans une interview donné à un média local, le ministre de La Défense roumain, Vasile Dîncu, a révélé que la Roumanie et la France avaient signé une lettre d’intention portant sur l’acquisition de sous-marins Scorpene et d’hélicoptères de conception française pour les armées du pays. Les autorités françaises, comme c’est souvent le cas désormais, sont restées discrètes sur le sujet, tout comme les industriels concernés, se contentant de confirmer que des discussions avancées avaient lieux avec Bucarest dans le cadre d’une coopération militaire et industrielle étendue. Ces discussions, qui prennent place dans une coopération politique et militaire déjà engagée de longue date entre les deux…

Lire l'Article

Les armées Belges s’apprêtent à commander 19 canons CAESAr NG supplémentaires

Après avoir fait office de mauvais élève de l’OTAN avec un effort de défense à peine supérieur à 1,1% du PIB en 2020, et consacré moins de 1% à sa défense entre 2013 et 2019, les autorités belges ont, à l’instar de nombreuses autres chancelleries européennes, annoncé une augmentation très significative de cet effort dans les années à venir. Cette hausse s’effectuera en deux étapes, une première visant 1,54% du PIB en 2025, et une seconde ayant pour objectif d’atteindre les 2% requis par l’OTAN en 2035, soit 10 ans après l’échéance fixée par l’Alliance Atlantique. Dans ces conditions, les armées belges, exsangues budgétairement depuis…

Lire l'Article

Les compensations industrielles autour du F-35 moitié moindres que prévues en Belgique

En octobre 2018, les autorités belges annoncèrent l’acquisition de 34 avions de combat F-35A auprés de l’américain Lockheed-Martin pour remplacer sa flotte de F-16, s’alignant ainsi sur le choix néerlandais, Amsterdam ayant commandé en 2013 37 appareils de ce type, format qui évoluera jusqu’à 52 appareils aujourd’hui, et qui pourrait bien continuer à croitre maintenant que les autorités néerlandaises ont entrepris d’accroitre leur effort de défense à 2% du PIB. Pour autant, la décision du gouvernement Michel de 2018, en grande partie conditionnée par l’intense lobbying de l’OTAN et du ministre flamand de La Défense Steven Vandeput, n’a jamais cessé de susciter la controverse outre-quiévrain,…

Lire l'Article

Les Etats-Unis prévoient le renforcement de leurs capacités de dissuasion en Europe

Mise en oeuvre à partir du milieu des années 60 en pleine Guerre Froide, et de manière très confidentielle, la dissuasion partagée de l’OTAN permettait aux armées de ses membres de mettre en oeuvre des armes nucléaires américaines, avec un principe dit de « doubles clés », les Etats-Unis et les dirigeants des armées européennes mettant en oeuvre ces armes ayant tous deux une « clé » permettant d’armer les charges nucléaires, la désignation des objectifs étant, en revanche, du ressort du commandement intégré de l’Alliance, et non des états eux-mêmes. Au fil des années, ce dispositif a évolué pour ne rassembler, de manière permanente, que 5 membres de…

Lire l'Article

L’Industrie aéronautique française peut-elle rebondir sur le succès du F-35 en Europe ?

En fin de semaine dernière, et comme anticipé, les autorités finlandaises ont annoncé avoir sélectionné le chasseur américain F-35A pour succéder à aux F-18 au sein de ses forces aériennes, à l’issu de la compétition HX qui aura vu se confronter une nouvelle fois le chasseur américain aux autres modèles occidentaux, F/A 18 E/F Super Hornet, Gripen, Rafale et Typhoon. Comme en Suisse, les conclusions présentées par les autorités finlandaises sont sans appel, le F-35 apparaissant supérieur aux autres concurrents dans tous les domaines, y compris dans le domaine de la soutenabilité budgétaire. Et comme en Suisse, de nombreuses voix s’élèvent désormais pour remettre en…

Lire l'Article

Les nouvelles ambitions de la Coopération Permanente Structurée européenne

La Coopération Permanente Structurée Européenne, ou PESCO, est incontestablement une des avancées majeures obtenues dans le domaine de La Défense au sein de l’Union européenne. Lancée en décembre 2017, elle permet aux industriels et acteurs politiques européens de coopérer pour developper de nouveaux programmes, qu’ils soient purement technologiques ou industriels, dans le but d’éviter la multiplication des programmes similaires au sein de l’Union européenne, et donc des dépenses jugées non pertinentes car redondantes entre les membres. La première liste de projets fut présentée le 6 mars 2018, et se concentrait avant tout sur des programmes de soutien, dans le domaine de l’entrainement, de la simulation,…

Lire l'Article

Grèce, Belgique.. Ces pays qui montrent la voie pour l’Europe de la Défense

Depuis la résurgence du concept de défense européenne à la suite de l’élection du Président Macron en 2017 et l’entame d’une coopération active mais ö combien chaotique avec Berlin, les progrès enregistrés dans le domaine ont été contrastés. Au niveau européen, il ne fait désormais plus de doute que la Coopération Permanente Structurée, ou PESCO, représente un format performant pour soutenir cette coopération européenne, et la dernière mouture de projets présentés le 16 novembre 2021, marque à ce titre un net basculement vers des coopérations technologiques et industrielle axées sur des objectifs opérationnels et des calendriers raccourcis, conformément aux besoins des armées. Dans le domaine…

Lire l'Article

La Belgique va commander 9 canons de 155mm CAESAR au français Nexter

Si le choix de Bruxelles du F-35A pour remplacer ses avions F-16 avait fait beaucoup réagir en France, alors même que le Rafale n’avait pas été officiellement présenté dans la compétition, les autorités belges avaient toutefois largement fait la preuve de leur engagement en faveur d’un partenariat stratégique avec la France, au travers du contrat CAMO en 2018 portant sur 442 véhicules blindés VBMR Griffon et EBRC Jaguar de facture tricolore, ainsi qu’en confiant en 2019 au français Naval Group et à son partenaire belge ECA la conception et la fabrication de 6 navires de guerre des mines de nouvelle génération. Les Armées Belges vont…

Lire l'Article

La bombe nucléaire B-61 de l’OTAN a-t-elle encore un intérêt militaire ou politique ?

Dès l’entame de la Guerre Froide, les Etats-Unis entreprirent de déployer sur le sol de leurs alliés européens des armes nucléaires de différents types, comme des bombes gravitationnelles, des missiles sol-sol ou sol-air, et même des missiles air-air que l’AIR-2 Génie, afin de dissuader la très puissante Armée Rouge de tenter de profiter de son avantage numérique en Europe. Sans que l’on sache précisément quand le principe du partage nucléaire a débuté, il apparait que celui-ci était déjà mis en oeuvre en 1968, lors des premières discussions entre soviétiques et américains sur les questions de limitation des armes nucléaires, puisque Moscou fut informée de cette…

Lire l'Article

PILUM: l’Agence Européenne de Défense lance son programme de canon électrique

Il était temps, pourrait-on dire… L’Agence Européenne de Défense a annoncé avoir sélectionné les partenaires qui participeront au programme PILUM, pour Projectiles for Increased Long-range effets Using Electro-Magnetics (un peu capilotracté comme acronyme), un programme visant à étudier et développer un prototype de canon électrique, ou Railgun, dans les deux années à venir. Le consortium européen ainsi créé, rassemble les français Nexter Systems, Nexter Munitions et Naval Group, le belge Von Karman Research Institute, l’allemand Diehl Defence, le polonais Explomet et l’italien ICAR. Il sera piloté par l’Institut Saint-Louis franco-allemand qui a déjà développé une première expertise dans le domaine, et sera financé par la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR