MGCS : Italie, Pologne, Norvège et Grande-Bretagne pourraient rejoindre le programme dés 2023

Issu d’une étude préalable lancée conjointement par la France et l’Allemagne en 2012, le programme Main Ground Combat System, ou MGCS, a été lancé officiellement en 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel pour remplacer en 2035 les chars français Leclerc et les Leopard 2 allemands, aux cotés de 3 autres programmes emblématiques de la coopération franco-allemande en matière d’industrie de défense, le Système de combat Aérien Futur ou SCAF pour remplacer les Rafale et Typhoon en 2040, le Common Indect Fire System ou CIFS pour remplacer les canons automoteurs et les lance-roquettes multiples en 2035, et le Maritime Airborne Warfare System ou MAWS pour…

Lire l'Article

L’Industrie aéronautique française peut-elle rebondir sur le succès du F-35 en Europe ?

En fin de semaine dernière, et comme anticipé, les autorités finlandaises ont annoncé avoir sélectionné le chasseur américain F-35A pour succéder à aux F-18 au sein de ses forces aériennes, à l’issu de la compétition HX qui aura vu se confronter une nouvelle fois le chasseur américain aux autres modèles occidentaux, F/A 18 E/F Super Hornet, Gripen, Rafale et Typhoon. Comme en Suisse, les conclusions présentées par les autorités finlandaises sont sans appel, le F-35 apparaissant supérieur aux autres concurrents dans tous les domaines, y compris dans le domaine de la soutenabilité budgétaire. Et comme en Suisse, de nombreuses voix s’élèvent désormais pour remettre en…

Lire l'Article

F-35 suisses : Prix en hausse et compensations industrielles en baisse

A peine 5 mois après la sélection du F-35A de Lockheed-Martin pour remplacer les F-5 et F/A 18 des forces aériennes helvétiques, les annonces et les désillusions s’accumulent pour les industriels, mais également pour les contribuables suisses, qui vont devoir largement plus mettre la main au porte-feuille qu’annoncé initialement pour acquérir les 36 avions de combat américains. En effet, à l’occasion de la publication des données contractuelles proposées par les Etats-Unis à Berne dans le cadre de ce contrat, les premiers dérapages sont d’ores et déjà apparents, et vont très probablement lourdement peser dans la votation citoyenne qui se dessine, ainsi que sur l’enquête parlementaire…

Lire l'Article

Avec le Type 212CD, l’allemand TKMS veut concevoir le premier sous-marin réellement furtif

Depuis le début des années 70, une course technologique s’est engagée entre les concepteurs de sonar passifs de plus en plus performants, et les constructeurs de sous-marins, qui cherchaient à produire des submersibles de plus en plus discrets, c’est à dire rayonnant le moins possible de bruits d’origine mécanique ou humaine. Peu à peu, la lutte anti-sous-marine a vu le célèbre « bang » des sonars actifs rendus célèbres par de nombreux films, remplacé par des hydrophones haute-sensibilités, des algorithmes informatiques de traitement du signal de plus en plus performants, et les célèbres « oreilles d’or », bien maladroitement mises à l’honneur dans le film « Le chant du loup ».…

Lire l'Article

Les batteries de défense côtière reviennent sur le devant de la scène

Traditionnellement, jusqu’au milieux des années 60, les ports et arsenaux militaires, ainsi que certains emplacements stratégiques des cotes, étaient fréquemment protégés par des batteries côtières, à vocation anti-aérienne comme anti-navire. Mais l’érosion de la menace, surtout après l’effondrement de l’Union Soviétique, ainsi que l’apparition et la démocratisation des missiles à bord des navires de combat, amena de nombreux pays à se passer de ces défenses. Pourtant, ces dernières années, plusieurs armées ont entrepris de se doter à nouveau de capacités de ce type, en faisant notamment l’acquisition de batteries côtières dotées de missiles anti-navires. Comment peut-on expliquer ce retour en grâce des batteries de défense…

Lire l'Article

La Norvège donne accès aux Etats-Unis à certaines bases aériennes et navales

Avec le renforcement militaire de la flotte du nord russe, devenue il y a peu un district militaire à elle seule, les besoins de surveillance et de défense le long de la route maritime arctique autour de la Norvège se sont considérablement accrus ces dernières années, au point de revenir à des niveaux connus durant la Guerre Froide. En outre, Moscou a fait d’importants efforts pour accroitre sa présence militaire en arctique, tant pour protéger le déploiement de sa flotte de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins qui a fait, il y a quelques semaines, un coup d’éclat en menant un exercice de tir simultané mené par…

Lire l'Article

Grande-Bretagne et Norvège étudient l’acquisition de chars lourds Leopards 2A7

Le char de combat lourd allemand Leopard 2 est le plus ancien des chars de 3ème génération conçu en Europe. C’est également celui qui a remporté le plus important succès commercial, avec 17 clients internationaux dont 13 pays européens et 12 membres de l’OTAN, pour un total supérieur à 2.100 unités construites. Il n’a été dépassé en occident que par l’Abrams M1 américain, construit il est vrais à 9000 exemplaires, mais exporté vers seulement 9 pays, dont aucun n’est membre de l’OTAN ou de l’Union européenne. Surtout, en 2020, le Leopard 2 reste le seul char européen encore assemblé par son concepteur, la société allemande…

Lire l'Article

Type 31, FDI, Gorshkov: Que valent les frégates aujourd’hui ?

La frégate représente aujourd’hui le navire de combat de surface d’excellence pour les marines de premier rang, associant la polyvalence de leurs senseurs à des systèmes d’armes évolués pour assurer un vaste panel de mission, de l’escorte au contrôle des espaces maritimes, et parfois mêmes du déni d’accès et des frappes vers la terre. Dans cet article, nous allons étudier quelques unes des principales classes de frégates modernes de moyen tonnage, appelées à devenir la colonne vertébrale de nombreuses marines dans le monde, afin de les comparer entre elles mais aussi pour affiner la perception du rapport de force technologique et militaire dans le domaine…

Lire l'Article

En raison de l’épidémie de coronavirus, l’exercice de l’OTAN « Defender 2020 » sera réduit à son strict minimum

Ce devait être la réponse de l’OTAN aux gigantesques exercices en conditions réelles menés récemment par la Russie et ses alliés, notamment lors de Vostok 2018, mais aussi le plus large exercice militaire mené en Europe occidentale en un quart de siècle. Defender 2020, également appelé Defender, devait consister à déployer en Europe de l’Ouest près de 20.000 soldats américains, via un transport par navires et avions échelonné entre la fin de l’hiver et le printemps 2020 vers les ports et bases militaires européennes. Ils y auraient rejoint environ 17000 soldats européens, permettant de conduire une série de manœuvres et d’exercices dans une dizaine de…

Lire l'Article

Les forces ariennes russes ont mené une attaque simulée sur une station radar norvégienne en 2018

Selon le site The Barents Observer, les forces aériennes russes auraient mené, le 14 février 2018, une simulation d’attaque aérienne sur le radar de la station de vardø, au nord du pays. L’attaque simulée a été menée par bombardiers 11 su-24 Fencer. L’information a été révélée par le lieutenant général Morton Haga Lunde, directeur des services de renseignement norvégiens, lors de la présentation annuelle faite à la Société Militaire d’Oslo, le 11 février 2019. Ce n’est pas la première fois qu’une telle simulation agressive est menée. Le 24 mars 2017, une mission similaire avait été menée sur la même cible, avec un nombre plus restreint d’appareils.  …

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR