Les nouvelles ambitions de la Coopération Permanente Structurée européenne

La Coopération Permanente Structurée Européenne, ou PESCO, est incontestablement une des avancées majeures obtenues dans le domaine de La Défense au sein de l’Union européenne. Lancée en décembre 2017, elle permet aux industriels et acteurs politiques européens de coopérer pour developper de nouveaux programmes, qu’ils soient purement technologiques ou industriels, dans le but d’éviter la multiplication des programmes similaires au sein de l’Union européenne, et donc des dépenses jugées non pertinentes car redondantes entre les membres. La première liste de projets fut présentée le 6 mars 2018, et se concentrait avant tout sur des programmes de soutien, dans le domaine de l’entrainement, de la simulation,…

Lire l'Article

La Pologne prête à payer la majorité des coûts pour recevoir les forces américaines sur son sol

La décision du Président Trump de retirer 12.000 des 37.000 hommes déployés en permanence en Allemagne afin de faire pression sur Berlin pour son manque d’investissement dans l’OTAN, ne cesse de faire polémique aux Etats-Unis, ou la mesure est pour le moins impopulaire notamment au sein du Pentagone. Il faut dire que les coûts de ce redéploiement, la moitié des effectifs retournant aux Etats-Unis et l’autre moitié étant redéployée en Belgique et en Italie, risquent fort d’amputer le budget de La Défense américain bien au delà de ce que fit la construction du mur anti-immigration à la frontière avec le Mexique. Selon le secrétaire à…

Lire l'Article

Après la Pologne, la Lettonie propose de payer pour des troupes US sur son sol

Par la voix de son ministre de La Défense, et vice premier ministre, la Lettonie a fait savoir qu’elle était prête à accueillir une partie des 9500 militaires américains dont le retrait d’Allemagne a été annoncé par le président Trump il y a quelques semaines, et ce quelques jours seulement après que le président polonais Andrzej Duda fit de même lors de sa visite officielle à Washington pour rencontrer le président Trump. A la différence de son homologue polonais, toutefois, Artis Pabriks, le ministre Letton, y a mis les formes pour ne pas froisser son allié allemand, en précisant que cette offre n’était fait que…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR