La Russie va-t-elle perdre son armée en Ukraine ?

Depuis l’intervention militaire de 2008 en Georgie, la puissance militaire conventionnelle russe avait été un puissant outil au service du Kremlin, tant pour intimider ses voisins que pour ramener la Russie aux premiers plans de la scène géopolitique internationale. Les succès enregistrés en Crimée puis en Syrie, créèrent une aura de puissance qui permit à Moscou de s’imposer à plusieurs reprises en Europe mais également en Afrique. Cette même puissance conventionnelle, adossée à l’immense force de dissuasion de l’arsenal nucléaire russe, explique en grande partie l’attitude parfois timorée des occidentaux en soutien de l’Ukraine lors des premières semaines du conflit, lorsque bien peu estimaient que…

Lire l'Article

La France va-t-elle aligner son effort de défense sur l’Allemagne ?

Parmi les profonds bouleversements géopolitiques engendrés par l’offensive russe en Ukraine, l’annonce faite dimanche 27 février par le chancelier allemand Olaf Scholz face au Bundestag au sujet de l’augmentation massive de l’effort de défense allemand, est incontestablement celui qui aura le plus de conséquences en Europe à moyen et long terme. Rompant avec 30 années de sous investissements chroniques de la Bundeswehr ayant amené le Chef d’Etat-Major allemand à mettre publiquement en garde Berlin quant aux capacités opérationnelles détériorées de ses armées dès le premier jour du conflit en Ukraine, Berlin a annoncé un plan visant à moderniser à court terme les armées allemandes avec…

Lire l'Article

L’Union Européenne déploie une équipe cyber de réaction rapide pour protéger l’Ukraine

Il y a une dizaine de jours, plusieurs sites ministériels et les 3 plus importantes banques ukrainiennes furent visés par une attaque cyber massive de type déni d’accès, ou DDOS. Pendant prés de 24 heures, les capacités de communication et les services de ces structures furent ainsi paralysés par cette attaque dont l’origine a été attribuée à des groupes de hackers russes. Dans le cadre actuel de tensions extrêmes, la capacité pour les autorités ukrainiennes de maintenir des canaux de communication fonctionnels avec la population et de maintenir les services bancaires actifs pour la population, est aussi déterminante que les réponses militaires opérationnelles de ses…

Lire l'Article

La Défense contre les missiles hypersoniques se structure en Occident

Depuis l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh47M2 Kinzhal en 2018, et plus encore avec l’arrivée prochaine du missile anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkon, tous deux d’origine russe, la crainte de voir ces munitions neutraliser définitivement la puissance navale occidentale a largement été relayée dans les médias. Il est vrai que de part leur vitesse, leur trajectoire surbaissée, et pour certains, leur capacités à manoeuvrer en phase descendante, ces armes mettent à mal le bouclier antimissile occidental, basé sur des missiles à impacteur cinétique THAAD et SM-3. En outre, les missiles anti-aériens actuellement en service, comme le SM-2, l’Aster 30 ou le Sea Ceptor, n’ont…

Lire l'Article

La corvette Gowind 2500 de Naval Group toujours favorite dans la competition grecque

Après l’italien Fincantieri avec une version allégée des frégates légères de la classe Doha, et Lockheed-Martin avec la sempiternelle MMSC, c’est désormais au tout du britannique Babcock de tenter de s’inviter dans la compétition grecque pour construire localement 5 corvettes à destination de la marine Hellénique. A l’instar de l’américain Lockheed-Martin, Babcock propose à Athènes le même navire que celui proposé dans le cadre de compétition « Frégate » qui vit le succès de la FDI Belharra, en l’occurence une version moins bien armée et équipée de sa frégate ArrowHead 140 de 5.700 tonnes qui a été retenue par la Royal Navy pour la classe Type 31,…

Lire l'Article

La compétition fait rage entre Naval Group, Fincantieri et Damen pour les corvettes grecques

La compétition pour la construction et la livraison de 5 corvettes pour la Marine Helléniques pourrait bien être la redite de celle qui fit rage au sujet des frégates, et qui vit, finalement, Athènes arbitrer en faveur de la Frégate de Défense et d’Intervention ou FDI Belharra de Naval Group en septembre dernier, à l’issu de deux années de tractations intenses et de revirements sensationnels. Comme précédemment, en dépit des discussions avancées à ce sujet entre le constructeur français et les autorités grecques, les concurrents européens et américains de Naval Group sont déterminés à ne pas faciliter les négociations, à grand renfort de contre-propositions et…

Lire l'Article

L’Industrie aéronautique française peut-elle rebondir sur le succès du F-35 en Europe ?

En fin de semaine dernière, et comme anticipé, les autorités finlandaises ont annoncé avoir sélectionné le chasseur américain F-35A pour succéder à aux F-18 au sein de ses forces aériennes, à l’issu de la compétition HX qui aura vu se confronter une nouvelle fois le chasseur américain aux autres modèles occidentaux, F/A 18 E/F Super Hornet, Gripen, Rafale et Typhoon. Comme en Suisse, les conclusions présentées par les autorités finlandaises sont sans appel, le F-35 apparaissant supérieur aux autres concurrents dans tous les domaines, y compris dans le domaine de la soutenabilité budgétaire. Et comme en Suisse, de nombreuses voix s’élèvent désormais pour remettre en…

Lire l'Article

Les nouvelles ambitions de la Coopération Permanente Structurée européenne

La Coopération Permanente Structurée Européenne, ou PESCO, est incontestablement une des avancées majeures obtenues dans le domaine de La Défense au sein de l’Union européenne. Lancée en décembre 2017, elle permet aux industriels et acteurs politiques européens de coopérer pour developper de nouveaux programmes, qu’ils soient purement technologiques ou industriels, dans le but d’éviter la multiplication des programmes similaires au sein de l’Union européenne, et donc des dépenses jugées non pertinentes car redondantes entre les membres. La première liste de projets fut présentée le 6 mars 2018, et se concentrait avant tout sur des programmes de soutien, dans le domaine de l’entrainement, de la simulation,…

Lire l'Article

La Grèce signe une Lettre d’Intention pour 2 frégates et 6 chasseurs de mines d’occasion avec les Pays-Bas

Lors de la large consultation menée pour Athènes pour acquérir de nouvelles frégates dans le cadre de la modernisation de la Marine Hellénique, deux offres semblaient se détacher du lot, la FDI Belharra de Naval Group, finalement retenue par Athènes, et la Sigma 15515 du néerlandais Damen. Outre les qualités de la frégate néerlandaise, Amsterdam proposait la cession de ses deux frégates de la classe Karel Doorman comme solution d’attente. Or, ces navires avaient, aux yeux de la Marine Hellénique, un intérêt bien supérieur aux deux frégates Type 70 que Paris se proposait d’offrir à Athènes si celle-ci venait à choisir la FDI. Finalement, il…

Lire l'Article

La bombe nucléaire B-61 de l’OTAN a-t-elle encore un intérêt militaire ou politique ?

Dès l’entame de la Guerre Froide, les Etats-Unis entreprirent de déployer sur le sol de leurs alliés européens des armes nucléaires de différents types, comme des bombes gravitationnelles, des missiles sol-sol ou sol-air, et même des missiles air-air que l’AIR-2 Génie, afin de dissuader la très puissante Armée Rouge de tenter de profiter de son avantage numérique en Europe. Sans que l’on sache précisément quand le principe du partage nucléaire a débuté, il apparait que celui-ci était déjà mis en oeuvre en 1968, lors des premières discussions entre soviétiques et américains sur les questions de limitation des armes nucléaires, puisque Moscou fut informée de cette…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR