Allemagne, Pologne, Slovaquie : des blindés européens bientôt en Ukraine ?

Que de chemin parcouru depuis qu’au lendemain du début de l’offensive russe en Ukraine, un diplomate allemand aurait rétorqué à son homologue ukrainien qu’il n’y avait aucun sens à envoyer des équipements militaires aux armées ukrainiennes, puisque celles-ci seraient balayées en quelques jours. En effet, depuis quelques jours, les déclarations se multiplient en Europe, et plus globalement dans l’ensemble du camp occidental, en faveur d’un soutien bien plus appuyé apporté à l’Ukraine en matière d’équipements de défense, y compris concernant les materiels lourds demandés depuis plusieurs semaines par Kyiv pour tenir tête aux vagues d’assaut lancées par Moscou. Déjà, la semaine dernière, Prague avait confirmé…

Lire l'Article

Avec la livraison de S-300PMU slovaques, l’Occident passe à la vitesse supérieure pour soutenir l’Ukraine

Alors que depuis le début du conflit, les occidentaux s’étaient cantonnés à réagir sur la scène internationale face à la Russie, notamment en ne livrant que des armements légers ou défensif à l’Ukraine, la dynamique semble avoir considérablement évoluée ces derniers jours. Ainsi, après l’annonce de la livraison de plusieurs douzaines de chars T-72M1 et de véhicules de combat d’infanterie BMP-1 issus des réserves de l’armée Tchèque, c’est au tour, aujourd’hui, de la Slovaquie d’annoncer le transfert de son unique batterie de défense anti-aérienne à longue portée S-300PMU en Ukraine, information confirmée par le premier ministre Slovaque Edouar Heger sur Twitter. La Grande-Bretagne, de son…

Lire l'Article

Faut-il accroitre le soutien militaire européen à l’Ukraine ?

Bien peu, même parmi les mieux informés, avaient imaginé qu’au bout de 5 semaines de combat, l’Operation Spéciale Militaire russe serait à ce point contenue par les défenseurs ukrainiens, et que les armées russes auraient souffert de pertes matérielles et humaines aussi importantes. Pourtant, aujourd’hui, en dépit de sa puissance de feu extraordinaire et de sa force aérienne, c’est bien l’armée russe qui passe en position défensive sur de nombreux fronts, et qui reculent même face à certaines contre-attaques ukrainiennes, notamment autour de Kyiv. Pour autant, cette perception donnée tant par les médias occidentaux que par la très performante communication de guerre ukrainienne, ne permet…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR