Le programme SCAF sort de l’ornière, sans résoudre les problèmes de fond

Après plusieurs semaines de psychodrame sur fond de tensions croissantes entre les revendications industrielles allemandes jugées excessives par la France, et les positions jugées autoritaires de l’industrie française selon l’Allemagne, le programme de Systeme de Combat Aérien du Futur, ou SCAF, qui rassemble la France, l’Allemagne et l’Espagne, est semble-t-il sorti de l’ornière dans laquelle il s’était engagé depuis des mois, grâce notamment à l’intervention du Sénat français et de sa commission défense et affaires étrangères. Dans une séance qui s’est apparentée à une psychothérapie de couple, les industriels français et allemands ont pu exprimer clairement leurs attentes, griefs et inquiétudes, permettant aux parties de…

Lire l'Article

Le chinois Shenyang annonce le developpement d’un chasseur de nouvelle génération … encore !

C’est par une publication sur sa page WeChat que le géant aéronautique chinois Shenyang, qui appartient au consortium AVIC et qui a développé, entre autre, les chasseurs J-11, J-15 et J-16 équipant les forces aériennes et aéronavales chinoises, a annoncé avoir entamé les recherches afin de developper un chasseur de nouvelle génération, présenté comme 5ème génération en Chine et connue comme 6ème génération en occident, dont l’entrée en service est estimée en 2035. A des fins de compréhension, nous utiliserons dans la suite de l’article la classification des générations occidentales. Concomitamment, l’entreprise a également annoncé avoir entamé le developpement d’un chasseur de 5ème génération à…

Lire l'Article

L’arrivé probable des Verts au gouvernement allemand menace le programme SCAF

Depuis plusieurs mois, les programmes de coopération industrielle militaire entre la France et l’Allemagne sont en difficulté, pour ne pas dire franchement menacés. Qu’il s’agisse d’un repositionnement des autorités allemandes en faveur du lien transatlantique suite à l’élection de Joe Biden, d’ambitions industrielles excessives et déséquilibrées entre les acteurs, ou de divergences quant aux attentes opérationnelles des armées des deux pays, les tensions entre Paris et Berlin se multiplient, créant au passage une hostilité croissante des opinions publiques vis-à-vis de ces programmes, et ce dans des deux cotés du Rhin. Comme si cela ne suffisait pas, une épée de Damocles s’est désormais matérialisée au dessus…

Lire l'Article

Les nouveaux Hélicoptères de combat turcs T929 Atak 2 auront des turbines ukrainiennes

Comme nous le disions il y a quelques jours, la nationalisation du motoriste ukrainien Motor Sich afin de prévenir le groupe chinois Skyrizon de s’en emparer n’ira pas sans créer de sérieuses inquiétudes dans la région de Zaporizhia, où le groupe emploie la majorité de ses 20.000 collaborateurs. La crainte est forte en effet, que l’éviction du groupe chinois qui avait affiché de grandes ambition notamment en matière d’investissement, ne condamne à terme l’activité de l’ensemble du groupe, qui aujourd’hui peine sérieusement à trouver une activité suffisante pour maintenir les emplois. Dans ce même article, nous émettions deux hypothèses pour justifier la décision du président…

Lire l'Article

L’Ukraine nationalise le motoriste Motor Sich empêchant sa prise de contrôle par la Chine

C’est incontestablement un grand service que vient de rendre l’Ukraine, et son président Volodymyr Zelenskiy, aux Etats-Unis et à l’occident, en décidant de nationaliser le motoriste aéronautique national Motor Sich, pour empêcher que l’entreprise, et ses savoir-faire en matière de moteur d’avions et d’hélicoptères, ne tombent sous sous le contrôle de la société chinoise Skyrizon, et par la même, permettent aux industries aéronautiques chinoises de combler leur retard dans le domaine des turboréacteurs et turbopropulseurs aéronautiques. Ce faisant, le président Zelenskiy expose l’Ukraine à la colère de Pékin, ainsi qu’à d’importants dommages et intérêts, tout du moins si l’on en croit le discours officiel de…

Lire l'Article

SCAF : Le gouvernement français prend des positions défensives face à Berlin

A l’occasion de son intervention face à la Commission Défense et Affaires Etrangères du Sénat le 3 mars 2021, le CEO de Dassault Aviation, Eric Trappier, a une nouvelle fois fait part de agacement concernant le programme de système de combat aérien du futur européen qui rassemble la France, l’Allemagne et l’Espagne, et notamment contre les exigences largement excessives formulées par les autorités germaniques et ibériques. Lors de son intervention, le dirigeant français a également mis en cause la gestion faite du programme et des négociations entre états par la Direction Générale de l’Armement française et ses deux homologues allemandes et espagnoles, mais également par…

Lire l'Article

La France dans le piège de la coopération européenne Défense

Le programme de Système de Combat Aérien du Futur, ou SCAF, est-il condamné à échouer ? Il y a encore quelques mois, une telle idée aurait déchainé la fureur de nombre de responsables au Ministère des Armées, à la DGA et même à l’Elysée. Mais aujourd’hui, on peut raisonnablement se demander comment le programme pourrait ne pas échouer, eu égard aux nombreux problèmes critiques apparus ces dernières semaines. Après l’exigence allemande pour obtenir un pilotage partagé entre Safran et MTU concernant le pilier propulsion du programme, et ce dépit de l’expérience plus que limitée du motoriste allemand dans ce type de propulseur, puis celle portant…

Lire l'Article

La Turquie semble avoir résolu son problème de moteurs de drones

Entre la mise sous sanction d’Ankara par Washington et l’Union européenne en début d’années, et le retrait de l’autorisation d’exportation des moteurs Rotax décidé par le canadien Bombardier, l’industrie aéronautique turque semblait dans une très mauvaise passe, et ce d’autant qu’elle doit répondre à des calendriers de livraisons déjà tendu, tant vis-à-vis des forces armées nationales que de l’exportation. Et même si d’apparence les autorités turques semblent vouloir aplanir les tensions avec Washington et Bruxelles, de nombreux sujets de forte tension perdurent, en Irak par exemple. Toutefois, il se pourrait bien que les industriels turcs aient trouvé une parade dans le domaine des moteurs d’aéronefs.…

Lire l'Article

Volte-face de l’Ukraine contre l’acquisition de Motor Sich par le chinois Skyrizon

En décembre 2019, le groupe ukrainien UkrOboronProm avalisait la session de 50% des parts sociales du motoriste Motor Sich à deux groupes chinois, le groupe Xinwei et le groupe Skyrizon Aircraft, via la société Tianjiao Aviation Industry Investment Co. Pour l’entreprise ukrainienne qui fabrique notamment le turboréacteur D-18 qui propulse les Antonov An-124 et An-225, ou le turboréacteur D-346 qui équipe les Yak-46 et les An-72, il s’agissait d’une bouffée d’oxygène dans un climat économique des plus délétères. Mais pour nombre d’observateurs étrangers, il s’agissait surtout d’une excellente opération pour Pékin, qui peine toujours à s’approprier la technologie très avancée des turboréacteurs modernes. Suite au…

Lire l'Article

La durée de vie du moteur du F35 réduite par des problèmes de surchauffe

La disponibilité de l’avion de combat de nouvelle génération américain F-35A, pourtant déjà loin d’être satisfaisante, pourrait encore se réduire avec l’apparition de nouveaux problèmes, cette fois concernant le revêtement des aubes de turbines du moteur F-135 de Pratt&Whitney. En effet, selon un article publié sur le site d’information Bloomberg, il semblerait que le moteur ait une température de fonctionnement supérieure aux prévisions, ce qui engendrerait une détérioration prématurée du revêtement des aubes de turbines, entrainant l’apparition de crics. Ces défauts menaçant l’intégrité du moteur ainsi que ses performances, il est nécessaire de limiter la durée du vie du moteur ou d’entreprendre de très lourdes…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR