Quelles solutions pour accroitre la disponibilité du Groupe Aéronaval Français face aux besoins opérationnels ?

En décembre 2020, le président français Emmanuel Macron annonçait le lancement d’un nouveau programme de porte-avions pour la Marine Nationale. Destiné à remplacer le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle à horizon 2038, ce nouveau navire, dont on ignore à ce jour s’il comportera un ou deux bâtiments, sera bien plus imposant que son prédécesseur, avec une longueur de 300 mètres et un déplacement de 70.000 tonnes, contre 261,5 mètres et 42.500 tonnes pour le Charles de Gaulle, et sera propulsé par deux réacteurs nucléaires K-22 de 220 Megawatt chacun, là ou les deux K-15 du CdG ne délivrent que 150 mW, de sorte à répondre…

Lire l'Article

La DARPA lance son programme d’Ekranoplan Liberty Lifter pour le transport stratégique

Parmi les plus importantes réussites américaines de la seconde guerre mondiale dans le domaine industriel, il est commun de faire référence aux avions de combat comme le P-51 Mustang ou le F-6F Hellcat, au char Sherman ou encore aux porte-avions de la classe Wasp. Pourtant, le matériel qui aura incontestablement joué le rôle le plus déterminant pour vaincre l’Allemagne Nazi et le Japon impérial aura été le Liberty Ship, un modèle de cargo de 135 mètres de long et de 10.000 tonnes de deplacement, produit à 2,710 exemplaires, et qui transporta l’ensemble de l’effort de guerre américain et alliés en Afrique, en Europe et en…

Lire l'Article

Un nouveau modèle de sous-marin nucléaire d’attaque identifié en Chine

Si toute l’attention médiatique est aujourd’hui focalisée sur les évolutions du conflit en Ukraine, les autres théâtres d’opération et d’affrontement potentiel continuent d’évoluer. C’est particulièrement le cas en Asie et sur le théâtre indo-pacifique, alors que les annonces se succèdent concernant le developpement de nouvelles capacités à Taïwan, au Japon, en Corée du Sud et surtout en République Populaire de Chine. Parmi ces révélations, la diffusion d’une photo satellite montrant un nouveau modèle de sous-marin nucléaire d’attaque chinois mérite une attention toute particulière, tant la dimension sous-marine constituera, dans les années à venir, un espace de confrontation majeur entre Pékin et le camps occidental. Jusqu’il…

Lire l'Article

Selon son chef d’état-major, l’US Navy ne peut pas s’engager sur deux fronts majeurs simultanément

Dire que la planification de l’US Navy en matière de construction navale est chaotique ces 20 dernières années tiendrait de la plus sévère litote. Entre les programmes avortés ou plus que décevants comme les destroyers Zumwalt et les Littoral Combat Ship, un budget en faible progression, et face à un effort chinois extraordinaire d’efficacité et à la renaissance de la construction navale russe, il est vrai que la suprématie navale de la marine américaine, considérée il y a encore quelques années comme inamovible, fait désormais face à des défis inédits depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale. En outre, les chantiers navals américains eux-mêmes…

Lire l'Article

La France a-t-elle perdu son audace en matière d’innovation de Défense ?

En début de semaine, l’Agence Innovation Défense française a lancé deux appels à projet pour concevoir des modèles de munition vagabonde. Ces armes, parfois appelées improprement drones suicides, marquent en effet l’actualité dans le conflit Ukrainien, avec l’arrivée des modèles Switchblade 300 et 600 et des mystérieux Phoenix Ghost spécialement conçus par l’industrie de défense US à la demande des ukrainiens. Pour autant, l’efficacité des munitions vagabondes n’a pas émergé lors de ce conflit, ni même lors de la guerre du Haut Karabakh en 2020 durant laquelle les Harop et Orbiter de facture israélienne saturèrent les défenses arméniennes. En effet, ce type de munitions existe…

Lire l'Article

Après les Freedom, les LCS Independence de l’US Navy font face à d’importantes défaillances

Plus le temps passe, et plus le programme Littoral Combat Ship de l’US Navy, sensé préfigurer les évolutions du combat naval littoral, semble rejoindre la longue liste des impasses technologiques et opérationnelles dont le Pentagone s’est fait une spécialité ces 30 dernières années. Après avoir, en 2014, abandonné le principe de module de combat qui devait permettre aux deux classes Freedom et Independence constituant le programme de disposer d’une flexibilité opérationnelle avancée en s’équipant, selon les besoins, de capacités de lutte anti-navire, de lutte anti-sous-marine, de renseignement et guerre électronique ou de guerre des mines, l’état-major de l’US navy n’a eu de cesse que de…

Lire l'Article

Le programme CVX de porte-avions Sud-Coréen sous le feu des critiques

Face à la montée en puissance des capacités de première frappe de la Corée du Nord, l’Etat-major sud-coréen, soutenu par le gouvernement, annonça en juillet 2019 son intention de se doter de deux porte-avions légers capable de mettre en oeuvre chacun 20 avions de combat F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court. Selon les arguments avancés par les militaires, ce programme, désigné CVX, permettra de maintenir des capacités de frappe et de riposte même si Pyongyang venait à déclencher des hostilités contre son voisin du sud, et à détruire les bases aériennes sud-coréennes par des frappes préventives de missiles balistiques et de croisière. En…

Lire l'Article

Naval Group se retire de la compétition indienne P75i de sous-marins AIP

Jusqu’il y a peu, Naval Group était considéré comme l’un des favoris de la compétition P75i lancée en 2017 par New Delhi en vue de concevoir et construire localement 6 nouveaux sous-marins d’attaque dotés d’un système de propulsion anaérobie, désigné par l’acronyme anglophone AIP pour Air Independant Propulsion. Le spécialiste français des navires militaires et des sous-marins pouvait en effet s’appuyer sur le précédant programme P75, lancé en 1999, basé sur le sous-marin Scorpene, et dont la 6ème et dernière unité a été mise à l’eau ce mercredi 20 avril. Après des débuts difficiles, comme c’est souvent le cas en Inde, le programme est parvenu…

Lire l'Article

Après le Japon, la Corée du Sud choisit le SM-6 américain pour contrer la menace hypersonique

Alors que les yeux du monde restent braqués sur la guerre en Ukraine, les tensions sur le théâtre Pacifique demeurent très élevées, et les grandes nations impliquées redoublent d’investissement et d’innovation pour tenter de prendre l’ascendant sur leurs adversaires potentiels. C’est ainsi que, ces derniers mois, les deux Corées se sont livrées à un bras de fer à distance concernant leurs capacités de frappe à longue distance respectives, démontrant successivement l’efficacité de leurs nouveaux missiles balistiques et de croisière, alors que la Chine a également mis en oeuvre de nouvelles capacités dans ce domaine, y compris concernant des armes hypersoniques et à trajectoire semi-balistique. Ces…

Lire l'Article

L’US Navy propose 3 options pour le devenir de sa force navale

Depuis de nombreuses années, la planification de l’US Navy en matière de construction navale est pour le moins chaotique, avec des plans et des objectifs successifs divergents, parfois même contradictoires. Le sujet est d’ailleurs l’objet d’une opposition féroce entre les sénateurs et représentants républicains, partisans d’une flotte massive, et leurs homologues démocrates qui souhaitent maintenir le budget de la Défense sous controle. Au delà des ambitions parfois fantaisistes présentées ces dernières années, et des nombreux bras de fer ayant opposé le Pentagone aux parlementaires américains notamment au sujet du retrait de certains bâtiments, il était donc nécessaire pour l’US Navy de presenter une stratégie cohérente…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR