L’avenir de la Marine Nationale, entre ambitions et inquiétudes

Ces derniers jours, les annonces se sont succédées autour des futurs programmes de la Marine Nationale, aussi bien du coté de l’Hotel de Brienne (le Ministère des Armées) que de l’Etat-Major de la Marine Nationale. Mais ces annonces, si elles portent les ambitions de ce que sera demain la Marine française, annoncent également une transition très difficile dans les années à venir, tant les programmes ont été reportés ou étalés durant la décennie qui précède, au point de, désormais, ne plus pouvoir éviter des ruptures capacitaires temporaires. C’est en tout cas un point sur lequel l’Amiral Pierre Vandier, Chef d’Etat-Major de la Marine, a voulu…

Lire l'Article

Type 31, FDI, Gorshkov: Que valent les frégates aujourd’hui ?

La frégate représente aujourd’hui le navire de combat de surface d’excellence pour les marines de premier rang, associant la polyvalence de leurs senseurs à des systèmes d’armes évolués pour assurer un vaste panel de mission, de l’escorte au contrôle des espaces maritimes, et parfois mêmes du déni d’accès et des frappes vers la terre. Dans cet article, nous allons étudier quelques unes des principales classes de frégates modernes de moyen tonnage, appelées à devenir la colonne vertébrale de nombreuses marines dans le monde, afin de les comparer entre elles mais aussi pour affiner la perception du rapport de force technologique et militaire dans le domaine…

Lire l'Article

Quels moyens de pression ont employé les Etats-Unis en Grèce pour s’adjuger le marché des frégates ?

Si vous suivez avec attention Meta-Défense, il ne vous aura rien échappé des péripéties grecques pour tenter de moderniser sa flotte de surface combattante, et notamment ses frégates, afin d’être en mesure de faire face à la montée en puissance de la Marine Turque, et de son programme MILGEM. Et vous n’aurez pas manqué, non plus, le rebondissement qui vient d’avoir lieux à Athènes, lorsque le gouvernement grec à obtenu du parlement l’autorisation d’émettre une lettre d’intention pour acquérir 4 frégates MMSC auprés de l’américain Lockheed-Martin, abandonnant de fait l’année de négociation menée avec Naval Group au sujet de l’acquisition de deux frégates FDI. Le…

Lire l'Article

L’US Navy veut vendre des frégates FFG/X à tous ses alliés

L’US Navy semble avoir pris conscience du réel potentiel du design FREMM utilisé pour concevoir ses prochaines frégates de la classe Constellation, puisque tel a été nommée la classe de navires issus du programme FFG/X. En effet, le secretaire à la Navy, Kenneth Braithwaite, a déclaré qu’il envisageait de transformer le programme en s’inspirant du programme « Joint Strike Fighter » qui donna naissance au F35, pour en faire le « Joint Strike Frigate », et vendre ces navires à toutes les marines alliées des Etats-Unis. Cette déclaration est intervenue alors que le Conseiller Spécial du Président Trump pour La Défense, avait déclaré que l’US Navy allait avoir besoin…

Lire l'Article

La Marine Russe a testé son premier système anti-aérien Pantsir-M naval

Pour contrôler les nombreuses mer intérieures bordant ses cotes, comme la Mer Baltique, la Mer Noire ou la Mer Caspienne, Moscou a développé une importante flotte de corvettes légères comme navires de la classe Karakurt. Ces navires de 67 m et long et d’une jauge de 800 tonnes, sont comparables à de nombreuses classes de patrouilleurs occidentaux en terme de performances. En revanche, les Karakurt sont remarquablement bien armées, ce qui permet de les classer parmi les navires de guerre, et non dans les bâtiments de souveraineté. Outre son canon de 76mm A-190 déjà très imposant pour un si petit navire, la corvette dispose de…

Lire l'Article

Les Patrouilleurs Océaniques de la Marine Nationale auront bien un canon RapidFire de 40 mm

Ce qui était jusqu’ici à mi-chemin de la rumeur et de la déduction logique a été confirmé aujourd’hui par le commandant Ghislain Deleplanque en charge du bureau de la protection et de la sécurité de la Marine Nationale. Les 10 nouveaux Patrouilleurs Océaniques qui remplaceront les Patrouilleurs Hauturiers de la classe A69 à partir de 2025 seront donc bel et bien équipés d’un canon RapidFire de 40 mm. Ce système de protection rapprochée permettra aux navires d’assurer outre leur protection contre des cibles navales légères et moyennes, mais également contre les drones, les hélicoptères, les avions de combat évoluant à basse altitude, ainsi que les…

Lire l'Article

Le Pentagone ne veut pas de systèmes Iron Dome Israéliens supplémentaires

Selon la presse israélienne, le Pentagone aurait renoncé à l’acquisition de systèmes Iron Dôme supplémentaires pour renforcer ses capacités de protection rapprochée, en raison d’une incompatibilité du système israélien avec le réseau de défense anti-aérienne employé par l’US Army. Selon le Général Mike Murray, commandant le Futur Command de l’US Army, les analyses auraient montré plusieurs problèmes, notamment en terme de cybersécurité, et surtout en matière d’interopérabilité avec les autres systèmes de défense employés, et notamment ceux articulant les systèmes Patriot. Cette annonce ne remet pas en cause l’acquisition des deux premières batteries annoncées en 2019, qui restent aujourd’hui attendues par l’US Army comme solution…

Lire l'Article

La Marine Nationale va moderniser ses canons Narwhal de 20mm, ce qui interroge sur l’évolution de ses capacités de défense rapprochée

D’après Naval News, la DGA aurait notifié le 16 janvier dernier un contrat de modernisation pour les canons téléopérés de 20mm de la Marine Nationale, les Narwhal 20B de Nexter. L’opération de modernisation sera effectuée par Nexter et Naval Group et se déroulera en deux étapes, les détails techniques de l’opération étant disponibles dans l’analyse réalisée par Nathan Gain pour Naval News. Dans les grandes lignes, les étapes V1 et V2 de cette modernisation, qui s’étaleront jusqu’en 2022, viseront surtout à améliorer les capacités de tir de semonce, dont la précision et la portée laissent aujourd’hui à désirer face à des cibles non-militaires (menaces terroristes,…

Lire l'Article

Les navires de combat de haute mer russes modernes

Si la Marine russe fait souvent l’actualité concernant sa flotte sous-marine, sa flotte de surface combattante est aujourd’hui en plein renouveau, et dispose de nouvelles capacités susceptibles de poser d’importants problèmes à l’OTAN et sa force navale de premier plan. Ce tour d’horizon des unités de surface combattantes de haute mer de la Marine russe permettra d’en comprendre les capacités, et les enjeux. Croiseurs classe Kirov (2) L’entrée en service du croiseur Kirov, en 1980, avait à ce point inquiété l’US Navy, qu’elle décida de réactiver les 4 cuirassés de la classe Iowa hérités de la seconde guerre mondiale, pour rééquilibrer le rapport de force…

Lire l'Article

La Marine Nationale va-t-elle s’équiper largement en canon RAPIDFire de 40mm ?

La question de l’artillerie moyenne sur les navires de surface de la Marine Nationale se pose déjà depuis plusieurs années, au point que la configuration générale des pièces d’artilleries des futures frégates FDI a mis un certain temps avant d’être relativement figée. Aujourd’hui, outre quelques pièces de 100mm armant les frégates et avisos (devenus patrouilleurs de haute mer) les plus anciens, la Marine articule l’artillerie de ses bâtiments autour de deux pièces principales : le 76mm de Leonardo ainsi que le 20mm Narwhal de Nexter, qui sert en complément du 76mm sur les frégates et comme pièce principale sur les nouveaux patrouilleurs. Néanmoins, depuis l’apparitions des…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR