Avec le Type 212CD, l’allemand TKMS veut concevoir le premier sous-marin réellement furtif

Depuis le début des années 70, une course technologique s’est engagée entre les concepteurs de sonar passifs de plus en plus performants, et les constructeurs de sous-marins, qui cherchaient à produire des submersibles de plus en plus discrets, c’est à dire rayonnant le moins possible de bruits d’origine mécanique ou humaine. Peu à peu, la lutte anti-sous-marine a vu le célèbre « bang » des sonars actifs rendus célèbres par de nombreux films, remplacé par des hydrophones haute-sensibilités, des algorithmes informatiques de traitement du signal de plus en plus performants, et les célèbres « oreilles d’or », bien maladroitement mises à l’honneur dans le film « Le chant du loup ».…

Lire l'Article

La détection passive va-t-elle s’imposer dans les engagements militaires à venir ?

L’élimination systématique de toutes les défenses anti-aériennes arméniennes par les forces azéris a été un élément déterminant dans le succès fulgurant obtenu par ces derniers face à des soldats pourtant aguerris et bien armés lors du conflit de 2020 dans le Haut-Karabakh. Pour y parvenir, l’Etat-Major de Baku avait mis en place une stratégie à la fois simple et hautement efficace. Dès qu’un système anti-aérien activait son radar, celui-ci était détecté et localiser par les systèmes de détection électronique quadrillant le champ de bataille, après quoi soit la cible était détruite par des drones ou des munitions vagabondes si une unité de guerre électronique capable…

Lire l'Article

Le module de Guerre des Mines des Littoral Combat Ship de l’US Navy a été validé

Le concept qui amena le Secrétaire à la Navy Gordon R. England (administration Bush Jr de 2001 à 2003) à donner naissance aux Littoral Combat Ships au début des années 2000, était pour le moins innovant : plutôt que de devoir construire plusieurs navires spécialisés dans différents types de mission, il suffisait de s’appuyer sur une structure modulaire permettant l’intégration dynamique des capacités requises à la demande, sous forme de modules complémentaires intégrant la technologie et les équipements requis pour la mission. De fait, les LCS devaient être capables, en changeant de modules, d’effectuer alternativement et efficacement des missions de lutte anti-sous-marine, de lutte contre…

Lire l'Article

Arleigh Burke, Kongo, Super Gorshkov : les destroyers modernes – 2nde partie

Cet article fait suite à l’article « Hobart, Type 52D, Sejong le Grand : les destroyers modernes – 1ère Partie » publié le 24 Mai 2021, qui présentait les classes Hobart (Australie), Type 052D/DL (Chine), Sejong le Grand (Corée du Sud) et Kolkata (Inde). La seconde partie complète ce panel des 8 principales classes de Destroyers Modernes, avec la classe Kongo (Japon), Arleigh Burke (Etats-Unis), Daring (Royaume-Unis) et 22350M Super Gorshkov (Russie).

Lire l'Article

Hobart, Type 52D, Sejong le Grand : les destroyers modernes – 1ère Partie

Héritiers des contre-torpilleurs apparus à la fin du 19ème siècle pour lutter contre les vedettes lance-torpilles qui menaçaient les grands navires de ligne comme les croiseurs et plus tard les cuirassés, le destroyer moderne est un imposant navire de combat de surface, souvent plus de 7000 tonnes, doté d’un puissant armement, d’une grande polyvalence, et capable aussi bien d’escorter des unités majeures comme des porte-avions que de mener des frappes vers la terre ou des missions d’interdiction.

Lire l'Article

Le sous-marin nucléaire lance-missiles Kazan sera-t-il le cauchemar des marines occidentales ?

Selon le Ministère Russe de La Défense, le nouveau sous-marin nucléaire lance-missiles Kazan, seconde unité de la classe Iassen mais première unité de la variante projet 885-M Iassen-M, aurait été admis au service actif ce vendredi 7 Mai, et aurait rejoint la Marine Russe pour être déployé au sein de la flotte du Nord. Malgré les délais de construction et une livraison reportée de 2 ans, l’arrivée de ce nouveau sous-marin semble inquiéter les Etats-Majors occidentaux, soucieux des capacités offensives du nouveau submersibles, mais également de sa grande discrétion. Et en effet, le Kazan, ainsi que les 7 autres sous-marins de la variante Iassen-M à…

Lire l'Article

Que valent les Corvettes modernes ?

Lors de la seconde guerre mondiale, les corvettes étaient des navires de tonnage restreint, 1000 tonnes pour la très prolifique classe Flower de la Royal Navy, destinés à escorter les convois contre les menaces sous-marines et sécuriser les côtes. Au fil des années, les corvettes s’effacèrent dans une majorité des grandes marines modernes, remplacées en cela par des frégates plus lourdes et plus polyvalentes ou des patrouilleurs lance-missiles moins onéreux, alors que la menace sur les cotes s’estompaient et que les besoins en matière de lutte anti-sous-marine étaient davantage traiter par les sous-marins eux-mêmes, et les avions de patrouille maritime. Cependant, depuis quelques années, de…

Lire l'Article

La FREMM de Défense Aérienne Alsace rejoint la Marine Nationale

Dire qu’elle était attendue serait un euphémisme. Vendredi 16 Avril, Naval Group a livré la Frégate de défense aérienne Alsace à la Marine Nationale. Elle prendra dans les mois à venir la place de la frégate anti-aérienne T70 Cassard retirée du service en 2019, laissant la Marine Nationale avec seulement 3 frégates dédiées aux missions d’escorte aérienne des unités majeures, comme le porte-avions Charles de Gaulle, ou les Porte-Hélicoptères d’Assaut de la classe Mistral. Une seconde frégate FREMM DA est en cours de construction dans les chantiers navals de Naval Group de Lorient, la Lorraine, et doit être livrée l’année prochaine à la Marine Nationale…

Lire l'Article

La France sort le grand jeu pour convaincre la Grèce de choisir la Frégate Belharra

A l’instar de ce qu’elle fit pour le contrat portant sur l’acquisition de 18 avions Rafale, dont 6 appareils d’occasion ont été offert à la Grèce, la France a désormais décidé de sortir le grand jeu pour convaincre Athènes de sélectionner son offre pour l’acquisition de 4 frégates modernes FDI Belharra et la modernisation des 4 frégates MEKO 200 HN actuellement en service au sein de la Marine Hellénique. Alors que les discussions piétinaient depuis plusieurs mois, ouvrant la voie à d’autres offres, comme celle avancée par Lockheed-Martin concernant les frégates MMSC, Paris a désormais une offre à la fois homogène et performante, tant du…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR