L’artillerie anti-aérienne redevient-elle une alternative crédible ?

Durant la guerre du Vietnam, les forces armées américaines perdirent près de 3.750 avions et 5.600 hélicoptères. Si la chasse et les missiles nord-vietnamiens jouèrent un rôle déterminant, ils n’abattirent ensemble que 15% des appareils perdus par les Etats-Unis, alors que les accidents ont représenté 25% des pertes enregistrées. Les 60% restants étaient le fait de l’artillerie anti-aérienne nord-vietnamienne, qui constitua la plus grande menace pour les aéronefs américains durant toute la guerre. Peu onéreux à l’acquisition et relativement simple à mettre en oeuvre, les batteries anti-aériennes de facture soviétique et chinoise mise en oeuvre par le nord-Vietnam abattirent à elles seules 45% des avions…

Lire l'Article

Ces 7 technologies qui vont révolutionner le champs de bataille d’ici 2040

Si les dernières années de la guerre froide fut l’occasion de nombreuses et importantes avancées technologiques dans le domaine des armements, avec l’arrivée des missiles de croisière, des avions et navires furtifs et de systèmes de commandement et de géolocalisation avancés, cette dynamique fut stoppée nette avec l’effondrement du bloc soviétique. En l’absence d’un adversaire majeur et téchnologiquement avancé, et en raison des nombreuses campagnes disymétriques auxquelles participèrent les forces armées, bien peu d’avancées significatives furent enregistrées du point de vue technologique entre 1990 et 2020, à l’exception notable de la généralisation des drones aériens de tous types. Mais avec l’émergence, depuis le début des…

Lire l'Article

Le Japon développe son propre Canon électrique pour compléter sa défense anti-missile

La technologie des canons électriques, ou rail gun, avait la faveur de nombreux états-majors il y a quelques années, notamment aux Etats-Unis, ou l’US Navy avait investi plusieurs centaines de million de $ pour developper son propre modèle. Mais depuis quelques temps, et surtout depuis l’abandon du programme par le Pentagone qui donne la priorité aux armes à énergie dirigée comme les laser à haute énergie et les canons à micro-ondes, l’engouement pour ce sujet semble s’être quelques peu tari. Même le programme chinois, qui avait pourtant défrayé la chronique il y a trois ans lorsqu’un Rail Gun fut observé sur un navire de transport…

Lire l'Article

L’US Navy suspend le financement de son projet de Rail Gun et d’obus hyper-véloces

Lancé en 2005, le programme américain destiné à expérimenter et concevoir un canon électrique, ou Rail Gun, a du, à plusieurs reprises, faire face au manque d’enthousiasme de l’US Navy et du Pentagone à son égard. Les essais concernant ce canon capable de propulser des projectiles à des vitesses allant de Mach 6 à Mach 9, et potentiellement capable d’atteindre des cibles à prés de 200 km, voire à 400 km si la vitesse en sortie de bouche dépassait les Mach 10, ont d’ailleurs été suspendus à plusieurs reprises. Mais selon les investigations détaillées menées par le site The War Zone, il semble bien que…

Lire l'Article

DD(x), SSN(x) ou NGAD, l’US Navy ne pourra pas financer les 3 simultanément

Bien qu’ayant à elle seule un budget égalant celui de l’Allemagne, de la France et du Royaume Uni, l’US Navy fait aujourd’hui face à une situation des plus complexes en matière de planification. En effet, après 30 années d’errements budgétaires et de programmes trop ambitieux et éminemment couteux pour des applications opérationnelles réduites, comme les corvettes LCS, les destroyers Zumwalt ou les sous-marins nucléaires d’attaque Seawolf, la Marine Américaine se retrouve à devoir faire face à de nombreux programmes impérieux à financer pour renouveler et moderniser ses équipements, et un budget fédéral déjà en limite haute, n’offrant que de faibles marges de croissance à l’avenir.…

Lire l'Article

L’US Navy se structure pour entamer le remplacement des destroyers Arleigh Burke

Dire que l’US Navy navigue aujourd’hui à l’estime pour ce qui concerne l’évolution de ses programmes de construction navale tiendrait de l’euphémisme. Entre le plan visant les 355 unités navales en 2030 qui ne sera probablement pas atteint, celui qui visait les 450 navires en 2045 présenté par une administration Trump sur le départ et qui n’aura pas survécu plus de quelques jours une fois l’équipe de Joe Biden en place, les errements multiples et répétés concernant des programmes mal conçus et hors de prix comme les destroyers Zumwalt et les Littoral Combat Ship, et des programmes qui voient, à chaque itération, leurs prix exploser,…

Lire l'Article

PILUM: l’Agence Européenne de Défense lance son programme de canon électrique

Il était temps, pourrait-on dire… L’Agence Européenne de Défense a annoncé avoir sélectionné les partenaires qui participeront au programme PILUM, pour Projectiles for Increased Long-range effets Using Electro-Magnetics (un peu capilotracté comme acronyme), un programme visant à étudier et développer un prototype de canon électrique, ou Railgun, dans les deux années à venir. Le consortium européen ainsi créé, rassemble les français Nexter Systems, Nexter Munitions et Naval Group, le belge Von Karman Research Institute, l’allemand Diehl Defence, le polonais Explomet et l’italien ICAR. Il sera piloté par l’Institut Saint-Louis franco-allemand qui a déjà développé une première expertise dans le domaine, et sera financé par la…

Lire l'Article

Le destroyer DDG-1000 USS Zumwalt sera bientôt operationnel, ou presque …

Le destroyer furtif de nouvelle génération Zumwalt, première unité de la classe éponyme de l’US Navy, va prochainement finaliser l’installation de son système de combat, selon une source citée par le site Defensenews.com, permettant au navire d’être enfin déclaré opérationnel, presque 4 années après son entrée en service. Commandé en 2016 à BAe pour un 192 m$, ce système de combat permettra à l’équipage de fusionner les données des détecteurs avec les données des systèmes d’armes et des systèmes de communication, de sorte à rendre le navire autonome et efficace au combat. Mais le Zumwalt, comme la classe de destroyers qui porte son nom, n’est…

Lire l'Article

Ces 10 technologies qui révolutionnent ou révolutionneront l’action militaire (1ère partie)

La période de l’après Guerre Froide, entamée avec la disparition de l’Union Soviétique et caractérisée par une suprématie américaine incontestée, a pris fin depuis quelques années, même si la perception de ce changement d’époque commence à peine à être admis par les autorités politiques mondiales. Une nouvelle ère, que nous ne pouvons encore nommer, est arrivée progressivement, et est caractérisée par l’augmentation importante des ambitions technologiques des grandes puissances mondiales, et notamment par l’accélération des programmes technologiques liés à La Défense. Qu’il s’agisse ou non d’une nouvelle course aux armements, le fait est qu’en quelques années seulement, plusieurs technologies se sont imposées au coeur des…

Lire l'Article

L’Electromagnétisme sera-t-il la Poudre Noire du XXIème siècle ?

L’arrivée de Europe de la poudre noire, un mélange hautement explosif et exothermique de soufre, de salpêtre (nitrate de potassium) et de charbon de bois introduite par les Mongols au XIII ème siècle mais utilisée en Chine depuis le VII ème siècle, entraina un bouleversement rapide et profond des technologies militaires, ainsi que des tactiques et stratégies. Balistes et Scorpions furent rapidement remplacés par des bouches à feu et des bombardes, alors que les soldats bradèrent leurs arbalètes et arcs contre les premières armes à feu individuelles, entrainant en seulement deux siècles la fin de plus de 2000 ans de technologies militaires. 800 ans plus…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR