Les Etats-Unis craignent la banalisation du « chantage à la dissuasion » russe et chinois

À peine quelques jours après l’entame des opérations militaires en Ukraine, Vladimir Poutine ordonnait de manière très médiatique à son chef d’Etat-Major et son ministre de La Défense de mettre en état d’alerte avancé les forces stratégiques russes, en réponse au premier train de sanction venu des Etats-Unis et d’Europe contre la Russie en réponse à cette agression. Depuis, Moscou a répété à plusieurs reprises ses menaces stratégiques pour tenter d’empêcher les occidentaux de s’immiscer dans le conflit en cours, et d’apporter un soutien croissant aux ukrainiens. Si cela n’a pas empêché les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et nombre de pays européens de livrer des armements…

Lire l'Article

La DARPA a testé avec succès un second modèle de missile de croisière hypersonique

Lorsqu’en mars 2018, Vladimir Poutine annonça que le missile balistique aéroporté hypersonique Kinzhal entrerait bientôt en service, l’ensemble des forces armées occidentales comprirent que cette nouvelle technologie deviendrait rapidement un impératif opérationnel, et que dans ce domaine, elles avaient laissé à la Russie, mais également à la Chine qui présenta l’année suivante son propre missile hypersonique DF17, une avance bien trop importante. Si les européens, à leur habitude, réagirent avec la vélocité d’un holothurie, les japonais, australiens, sud-coréens et surtout les Etats-Unis, réagirent avec vitesse et determination, mettant rapidement en oeuvre des programmes visant à se doter au plus vite de ce type d’armement. L’un…

Lire l'Article

Joe Biden renonce à la doctrine « No first use » pour les armes nucléaires américaines

Si la doctrine d’emploi des armes nucléaires dans les démocraties est un sujet hautement politique, force est de constater que depuis une cinquantaine d’années, celles-ci n’ont que peu évolué, que ce soit en France, en Grande-Bretagne comme aux Etats-Unis. Lors de la dernière campagne présidentielle américaine, le candidat Joe Biden avait promis d’intégrer une règle ferme quant à l’utilisation de ces armes s’il venait être élu, en renonçant à celles-ci sauf à être attaqué par d’autres armes nucléaires. Et comme ils furent nombreux avant lui, Joe Biden a finalement renoncé à mettre en oeuvre une telle doctrine, recollant à la doctrine très traditionnelle d’une utilisation…

Lire l'Article

Conversion de 2 SNLE français en sous-marins lance-missiles de croisière, une hypothèse plus séduisante qu’il n’y parait

Depuis plusieurs mois, le député de l’Eure et membre de la commission Défense de l’Assemblée nationale Fabien Gouttefarde, se veut force de proposition quant aux évolutions à venir des programmes de défense français. Bien qu’appartenant à la Republique en Marche, il n’a pas hésité, par exemple, à plaider avec insistance pour que l’Armée de l’Air et de l’Espace, mais également la Marine Nationale, se dotent d’une version de guerre électronique et de suppression des défenses anti-aériennes adverses du Rafale, et ce malgré la fin de non recevoir, par ailleurs très critiquable, adressée par le Ministère des Armées à un de ses confrères de l’opposition, Jean-Christophe…

Lire l'Article

Comment la guerre en Ukraine va transformer la planification stratégique en Europe ?

Il y a tout juste 3 semaines, bien peu étaient ceux qui, en occident, estimaient que la Russie allait effectivement mener une guerre d’agression globale sur l’Ukraine. Pour beaucoup, le déploiement de force russe autour de l’Ukraine visait à faire plier le président Zelensky au sujet de son adhésion à l’OTAN et du statut des républiques sécessionnistes du Donbass. Pour les mieux informés, comme l’Etat-Major des Armées françaises, et comme nous l’avions abordé dans un article du 23 février, les risques militaires et politiques liés à une telle offensive ne compensaient pas les bénéfices potentiels, de sorte qu’une telle décision apparaissait irrationnelle et donc peu…

Lire l'Article

Les 5 défaillances critiques des forces russes en Ukraine

Dire qu’au 7ème jour de la guerre russo-ukrainienne, les opérations ne se sont pas déroulées comme escompté par l’Etat-Major russe, tient évidement de l’euphémisme, au point que désormais, Moscou restructure ses offensives pour respecter une stratégie bien plus classique basée sur l’extraordinaire puissance de feu de l’artillerie et de l’aviation de bombardement russes. Pour autant, ces premiers jours de combat permirent, au travers de nombreuses observations largement analysées par la communauté OSINT, d’identifier plusieurs défaillances critiques touchant les forces russes engagées dans cette opération. De manière surprenante, certaines de ces défaillances touchent précisément des domaines réputés d’excellence de l’armée russe, et interrogent de fait sur…

Lire l'Article

Les Emirats Arabes Unis commandent 80 Rafale F4 à la France pour 16 Md€

Si une commande d’avions Rafale était attendue lors de la visite éclair d’Emmanuel Macron dans les pays du Golfe du 2 au 4 décembre, bien peu espéraient qu’elle atteigne un tel volume ! En effet, le Président français et son homologue émirien, le prince héritier Cheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nahyan, communément appelé MBZ, ont signé ce matin deux contrats d’un montant record de 16 Md€ portant d’une part sur l’acquisition de 80 avions Rafale au standard F4 pour 14 Md€, ceci incluant les appareils mais également les infrastructures de maintenance, les pièces détachées et la formation des personnels, ainsi qu’un contrat de 2 Md€ auprés…

Lire l'Article

Quelles sont les Forces et les Faiblesses de l’Armée de l’Air et de l’Espace ?

Dans la nuit du 13 au 14 Avril 2017, 5 avions Rafale de la base de Saint-Dizier escortés de 4 Mirage-2000-5, de 2 avions Awacs et de 6 avions ravitailleurs KC-135, effectuèrent un raid de 10 heures et 7000 km pour frapper et détruire à l’aide des 2 missiles de croisière SCALP transportés par chacun des Rafale, les installations chimiques syriens utilisées par le régime du président Bashar El Assad, dans le cadre d’une coalition tripartite rassemblant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France. En dépit des importantes défenses anti-aériennes syriennes mises en oeuvre, toutes les cibles visées par les frappes de la coalition en…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et les faiblesses de la Marine Nationale ?

L’entrée en service de la nouvelle frégate Alsace, qui offre des capacités anti-aériennes renforcées tout en conservant les capacités de lutte anti-sous-marine et de lutte anti-navire des FREMM de la classe Aquitaine, a été, à juste titre, saluée comme un pas important dans l’effort de modernisation de la Marine Nationale. De nombreux autres programmes sont en cours pour soutenir cet effort, dont les frégates de défense et d’intervention FDI, les sous-marins nucléaires d’attaque de la classe Suffren, les Pétroliers ravitailleurs de la classe Jacques Chevallier, les futurs Patrouilleurs Océaniques ou encore le programme de guerre des Mines SLAM-F, tous devant entrer en service au cours…

Lire l'Article

Paris et Londres relancent leur coopération dans le domaine des missiles tactiques

La coopération franco-britannique en terme de developpement de systèmes militaires a souvent été difficile, et jalonnée d’échecs cuisants, comme ce fut le cas, par exemple, du projet de porte-avions entre les deux pays. Mais lorsqu’elle parvient à aboutir, cela donne, bien souvent, des équipements de très grandes qualités. Ce fut le cas dans le domaine des hélicoptères avec la Gazelle et le Puma, dans le domaine des avions de combat avec le Jaguar, et plus récemment, dans le domaine des canons d’artillerie avec le système de 40mm à munition télescopée. Mais le domaine de prédilection de cette coopération a depuis plusieurs décennies été les missiles…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR