L’Armée de Terre commande en urgence des munitions vagabondes américaines Switchblade 300 : A qui la faute ?

A l’occasion du salon Eurosatory qui s’est déroulé la semaine dernière à la Villette, l’Armée de Terre, par l’intermédiaire de son chef du Bureau Pan, le colonel Arnaud Goujon, avait évoqué la possibilité la commande de munitions vagabondes américaines Switchblade 300 à l’américain AeroVironment, depuis confirmée par le Ministère, dans le but de combler un déficit capitaine urgent. Cette procédure n’a rien d’exceptionnelle, d’autant que le Switchblade 300 n’est pas un équipement particulièrement évolué, ni spécialement cher. Il permettra en effet aux unités d’infanterie ou débarquées de l’Armée de Terre de se doter d’une capacité de feu indirect de précision, venant compléter la dotation de…

Lire l'Article

Les enseignements de la guerre en Ukraine : La vulnérabilité des blindés de première ligne

Selon le site Oryx, qui fait référence quant aux pertes documentées par les deux camps depuis le début du conflit, les armées russes ont perdu à ce jour plus de 550 chars lourds, dont plus de la moitié a été détruite par des missiles antichars, des frappes d’artillerie ou par des chars adverses. Le constat est sensiblement le même concernant les véhicules blindés de combat (350 dont 150 détruits) et les véhicules de combat d’infanterie (600 dont 350 détruits), ce qui représente la moitié de l’ensemble des blindés de première ligne déployés par la Russie autour de l’Ukraine avant le début des combats. De fait,…

Lire l'Article

Les Etats-Unis vont envoyer des munitions vagabondes antichars Switchblade 600 en Ukraine

Le repositionnement en cours des forces russes ayant quitté le nord de l’Ukraine, laisse anticiper un prochain effort massif des armées de Moscou dans le Donbass, afin de sécuriser la prise des deux Oblast de Luhansk et Donetsk, ainsi que les cotes ukrainiennes bordant la mer d’Azov au sud du Dniepr. Malgré de très importantes pertes, les russes ayant perdu plus de 450 chars et 800 véhicules blindés depuis le début du conflit de manière documentée, et probablement davantage, les forces russes disposent encore d’importantes réserves, d’autant que leur artillerie a été relativement préservée avec « seulement » 4% de pertes vis-à-vis de l’inventaire théorique (contre 17%…

Lire l'Article

Comment la guerre en Ukraine va transformer la planification stratégique en Europe ?

Il y a tout juste 3 semaines, bien peu étaient ceux qui, en occident, estimaient que la Russie allait effectivement mener une guerre d’agression globale sur l’Ukraine. Pour beaucoup, le déploiement de force russe autour de l’Ukraine visait à faire plier le président Zelensky au sujet de son adhésion à l’OTAN et du statut des républiques sécessionnistes du Donbass. Pour les mieux informés, comme l’Etat-Major des Armées françaises, et comme nous l’avions abordé dans un article du 23 février, les risques militaires et politiques liés à une telle offensive ne compensaient pas les bénéfices potentiels, de sorte qu’une telle décision apparaissait irrationnelle et donc peu…

Lire l'Article

Les 5 armes occidentales dont les forces Ukrainiennes ont le plus besoin aujourd’hui

Depuis 12 jours maintenant, les forces armées et la défense territoriale ukrainiennes parviennent à résister à l’offensive russe, en dépit d’un évident durcissement des règles d’engagement de l’adversaire, alors qu’il est évident qu’il n’aura aucune chance de victoire rapide ni d’obtenir le soutien ou même la neutralité de la population ukrainienne dans sa grande majorité. Engagées en amont du conflit par les Etats-Unis et certains pays européens, les livraisons d’armement aux forces ukrainiennes jouent désormais un rôle déterminant dans la capacité de celles-ci à maintenir la pression sur les unités participants à l’offensive russe, frappant efficacement les convois de ravitaillement et bloquant certaines offensives, dans…

Lire l'Article

A-t-on surévalué les Armées russes ?

Depuis l’entame de l’offensive russe contre l’Ukraine, les armées du Kremlin sont observées avec attention par les spécialistes militaires. Il s’agit, en effet, du premier déploiement massif de ces armées depuis l’invasion de la Georgie en 2008, opération qui avait révélé de nombreuses défaillances sévères en leur sein. Or, comme en 2008, il apparait que les Armées russes font l’objet d’importantes difficultés, alors même que les réformes de 2008 et de 2012 étaient conçues spécifiquement pour les corriger et amener les armées russes à un standard opérationnel bien supérieur que celui constaté sur le terrain. Dans ces conditions, et eu égard aux observations faites sur…

Lire l'Article

L’hélicoptère de combat russe Mi-28NM entre dans l’ère des drones

On le sait, l’hélicoptère de combat Mil Mi-28N russe avait montré certaines limitations lors de son engagement en Syrie, ceci ayant amené les autorités russes à négocier avec le constructeur une importante phase de modernisation de l’appareil. On en sait désormais davantage sur les importantes évolutions apportées à l’hélicoptère et son système d’armes, ainsi que sur l’évolution de la doctrine d’emploi des hélicoptères de combat par les forces armées russes. A l’occasion d‘une interview accordée à l’Agence Tass par Vitaly Shcherbina, le chef designer des bureaux d’études Mil et Kamov, ce dernier a en effet apporté de nombreux éclaircissements sur cette profonde modernisation portant sur…

Lire l'Article

La technologie va-t-elle trop vite pour les programmes industriels de Défense ?

Depuis 2 ans, le Corps des Marines des Etats-Unis a entamé une profonde réflexion sur la nature de sa mission dans les années à venir, et sur les moyens dont il doit disposer pour la mener à bien face à un adversaire téchnologiquement avancé et disposant d’importants moyens militaires, comme peut l’être l’Armée Populaire de Libération chinoise, le tout dans un contexte budgétaire au mieux figé, au pire en décroissance. Les premières avancées de cette réflexion se firent jour lors de la publication, l’année dernière, d’une nouvelle doctrine d’intervention pour le Corps, basée sur des unités plus réduites, beaucoup plus mobiles et agiles, agissant dans…

Lire l'Article

L’Allemagne choisi le système de protection Hard-kill israélien TROPHY pour ses Leopard 2

Les autorités allemandes ont décidé d’emboiter le pas à l’U.S Army en choisissant d’acquérir le système de protection Hard-Kill TROPHY, conçu et fabriqué par l’Israélien Rafael, pour protéger ses chars Leopard 2 de première ligne, et ce dans des délais relativement courts puisque l’objectif annoncé est de disposer d’une compagnie de chars de combat disposant de ce dispositif d’ici 2023, pour rejoindre la Very High Readiness Joint Task Force (VJTF) de l’OTAN. L’annonce a été faite directement par le ministère israélien de La Défense, et le contrat sera passé dans une procédure de gouvernement à gouvernement. Il ne s’agit pas, par ce contrat, d’équiper les…

Lire l'Article

L’Estonien Milrem Robotics développe un « Loyal Wingman » pour blindés

Depuis un peu plus de trois ans, le concept de Loyal Wingman ou de Remote Carrier s’est imposé comme une composante indispensable de la conception des avions de combat dans les années à venir. Ces drones discrets et rapides auront pour fonction d’épauler les avions pilotés en emportant senseurs et munitions, et en prenant si besoin des risques à leur place. Toutes les grandes nations aéronautiques militaires se sont engagées dans cette course technologique, avec le Remote Carrier des programmes SCAF et Tempest européens, le Skyborg et le Longshot américains, le Loyal Wingman australien ou le Grom russe. Bien davantage que la furtivité ou la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR