Des scientifiques américains auraient développé une centrale inertielle quantique permettant de naviguer sans GPS

Au début des années 90, l’arrivée de la géolocalisation par satellite, et notamment du système américain GPS, bouleversa profondément la conception des équipements de défense et la conduite des opérations. Rapidement, le GPS devint un élément majeur tant pour naviguer que pour concevoir des armes de précision, le système devenant un des piliers de la supériorité technologique américaine puis occidentale, notamment dans le cadre des conflits de moyenne et basse intensité dans lesquels les armées occidentales étaient engagées. Au cours des années suivantes, d’autres systèmes, comme le GLONASS russe, Beidu chinois ou Galileo européen firent leur apparition, accroissant la dépendance des armées du monde à…

Lire l'Article

L’US Air Force teste sa nouvelle bombe anti-bunker de 5000 livres GBU-72

Le plus souvent, lorsque l’on parle de bombe anti-bunker, il est fait référence aux fameuses bombes GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast Bomb de 22.000 livres, parfois appelée MOAB pour Mother of All Bomb, et rendues célèbres pour leur utilisation contre les réseaux de grotte en Afghanistan, ainsi qu’aux GBU-57A/B  Massive Ordnance Penetrator de 30.000 livres conçues pour équiper les bombardiers B-2. Mais ces munitions sont à la fois très onéreuses à construire et complexes à mettre en oeuvre, la MOAB ne pouvant, par exemple, être larguée qu’à partir d’un avion de transport C-130. Alors que les risques de devoir intervenir contre des cibles fortement défendues ne cessent…

Lire l'Article

La détection passive va-t-elle s’imposer dans les engagements militaires à venir ?

L’élimination systématique de toutes les défenses anti-aériennes arméniennes par les forces azéris a été un élément déterminant dans le succès fulgurant obtenu par ces derniers face à des soldats pourtant aguerris et bien armés lors du conflit de 2020 dans le Haut-Karabakh. Pour y parvenir, l’Etat-Major de Baku avait mis en place une stratégie à la fois simple et hautement efficace. Dès qu’un système anti-aérien activait son radar, celui-ci était détecté et localiser par les systèmes de détection électronique quadrillant le champ de bataille, après quoi soit la cible était détruite par des drones ou des munitions vagabondes si une unité de guerre électronique capable…

Lire l'Article

Les porte-avions sont-ils désormais trop vulnérables pour être utiles ?

Depuis l’annonce du lancement du programme de Porte-avions de Nouvelle Génération français par le Président de la République, de nombreuses voix se sont élevées pour s’interroger sur la pertinence d’un tel investissement, notamment face à la menace que représentent, désormais, les missiles anti-navires hypersoniques à longue portée, comme le 3M22 Tzirkon russe, ou le DF26 chinois. Selon eux, et selon d’autres notamment aux Etats-Unis, de tels mastodontes des mers sont aisément localisables, et constituent dès lors des cibles de choix pour les nouveaux missiles anti-navires adverses. Pourtant, une analyse factuelle et objective des capacités offertes par les porte-avions, ainsi que de la réalité de la…

Lire l'Article

Rafale: les essais en vol de la nouvelle munition AASM de 1000 kg ont commencé

Il y a quelques mois, nous vous avions présenté de manière détaillée le nouveau standard F4 du chasseur français Rafale, produit par Dassault Aviation. Outre des améliorations notables en matière de capteurs, de connectivité et de logistique, le Rafale F4 devait également intégrer de nouveaux armements air-air et air-sol. Si les MICA-NG et le SCALP rénové sont basés sur des armements connus, l’AASM 1000 kg développé par Safran est bel et bien une toute nouvelle munition. Depuis quelques années déjà, des maquettes de l’AASM-1000 étaient exposées lors de divers salons et expositions aéronautiques. Depuis le lancement du programme F4 en janvier 2019, on était cependant…

Lire l'Article

Avec une nouvelle vente au Maroc, le Boeing AH-64 Apache confirme son statut de best-seller mondial

L’affaire durait depuis près d’un an déjà. En 2019, suite à l’achat de nouveaux F-16, le Royaume du Maroc avait annoncé son intention d’acquérir des hélicoptères de combat AH-64 Apache auprès de l’Américain Boeing. Depuis l’échec de la vente de Rafale français en 2006, et malgré l’acquisition d’une frégate FREMM française, Rabat semble désormais résolument tourné vers la coopération avec les Etats-Unis en matière de défense et d’achats d’armements. En Novembre dernier, Washington avait fort logiquement autorisé une vente de 36 hélicoptères Apache via la procédure Foreign Military Sales (FMS), qui garantit des prix bas et des livraisons rapides. Ne restait plus au Maroc qu’à…

Lire l'Article

Le « GPS Britannique » ne verra probablement jamais le jour

En 2018, à l’annonce de l’éviction du Royaume-Uni du programme Galileo pour cause de Brexit, les vives réactions émanant de la classe politique et du gouvernement britannique avaient achevé de convaincre Theresa May de brandir la menace d’ériger un système de géo-positionnement national et indépendant de l’initiative européenne. Une étude de faisabilité et 130 millions de livres sterling plus tard, le symbole de l’indépendance post-Brexit souffre incontestablement d’un retard à l’allumage. Des désaccords entre ministres et hauts fonctionnaires britanniques se font désormais jour quant à la viabilité d’un projet onéreux mais non moins stratégique dans un contexte international particulièrement dégradé. En effet, d’après un article…

Lire l'Article

Avec le missile Martlet, les hélicoptères Wildcat de la Royal Navy disposeront d’une puissance de feu unique au monde

Dans un communiqué de presse commun, Thales et Leonardo ont annoncé le premier tir réussi d’un missile LMM (Lightweight Multirole Missile) depuis un hélicoptère AW159 Wildcat. Développé par Thales, le LMM est un missile léger polyvalent développé pour le compte des forces armées britanniques. Au sein de la Royal Navy, il a déjà été testé pour des tirs mer-mer à partir de frégates, mais c’est la première fois que le nouveau missile (désigné Martlet dans la Royal Navy) effectue un tir depuis un hélicoptère Wildcat. Pour l’occasion, l’hélicoptère conçu par la branche britannique de l’Italien Leonardo (anciennement Westland) a été équipé de ses nouveaux supports…

Lire l'Article

Le planeur supersonique développé par le Japon pourrait être utilisé pour des frappes anti-navires

Nos confrères de Naval News, toujours bien informés, ont eu accès à une vidéo inédite de l’ATLA, l’agence du ministère de la défense japonais responsable des acquisitions, du développement technologique et de la logistique. Cette dernière montre la manière dont le planeur hypersonique en cours de développement au Japon pourrait servir comme arme anti-navires, et particulièrement comme arme anti-porte-avions. Jusqu’à présent, le HVPG (Hypervelocity Gliding Projectile) dévoilé le mois dernier par le ministère de la défense japonais n’était présenté que comme une arme sol-sol. Pour l’ATLA, les capacités anti-navires de l’HVPG ne devrait cependant pas être développées dès l’origine du programme. Comme précisé auprès de…

Lire l'Article

Au Niger, des frappes anti-terroristes démontrent la complémentarité entre Mirage 2000D et drone armé MQ-9 Reaper

Dans son dernier rapport hebdomadaire, l’Etat-Major des Armées a donné des détails sur une opération menée le 12 mars dernier dans la zone dite « des trois frontières », entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Alors qu’un poste de garde nigérien était pris à parti par un groupe terroriste conséquent dans le secteur d’Ayourou, les forces françaises de l’opération Barkhane ont déployé sur zone d’importants moyens aériens. En soutien aux forces armées nigériennes, l’Armée de l’Air a envoyé un drone MQ-9 Reaper armé ainsi qu’une patrouille de chasseurs Mirage 2000D. Deux frappes auraient été réalisées, permettant de neutraliser une vingtaine de terroristes et de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR