Des scientifiques américains auraient développé une centrale inertielle quantique permettant de naviguer sans GPS

Au début des années 90, l’arrivée de la géolocalisation par satellite, et notamment du système américain GPS, bouleversa profondément la conception des équipements de défense et la conduite des opérations. Rapidement, le GPS devint un élément majeur tant pour naviguer que pour concevoir des armes de précision, le système devenant un des piliers de la supériorité technologique américaine puis occidentale, notamment dans le cadre des conflits de moyenne et basse intensité dans lesquels les armées occidentales étaient engagées. Au cours des années suivantes, d’autres systèmes, comme le GLONASS russe, Beidu chinois ou Galileo européen firent leur apparition, accroissant la dépendance des armées du monde à…

Lire l'Article

L’US Air Force teste sa nouvelle bombe anti-bunker de 5000 livres GBU-72

Le plus souvent, lorsque l’on parle de bombe anti-bunker, il est fait référence aux fameuses bombes GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast Bomb de 22.000 livres, parfois appelée MOAB pour Mother of All Bomb, et rendues célèbres pour leur utilisation contre les réseaux de grotte en Afghanistan, ainsi qu’aux GBU-57A/B  Massive Ordnance Penetrator de 30.000 livres conçues pour équiper les bombardiers B-2. Mais ces munitions sont à la fois très onéreuses à construire et complexes à mettre en oeuvre, la MOAB ne pouvant, par exemple, être larguée qu’à partir d’un avion de transport C-130. Alors que les risques de devoir intervenir contre des cibles fortement défendues ne cessent…

Lire l'Article

Les porte-avions sont-ils désormais trop vulnérables pour être utiles ?

Depuis l’annonce du lancement du programme de Porte-avions de Nouvelle Génération français par le Président de la République, de nombreuses voix se sont élevées pour s’interroger sur la pertinence d’un tel investissement, notamment face à la menace que représentent, désormais, les missiles anti-navires hypersoniques à longue portée, comme le 3M22 Tzirkon russe, ou le DF26 chinois. Selon eux, et selon d’autres notamment aux Etats-Unis, de tels mastodontes des mers sont aisément localisables, et constituent dès lors des cibles de choix pour les nouveaux missiles anti-navires adverses. Pourtant, une analyse factuelle et objective des capacités offertes par les porte-avions, ainsi que de la réalité de la…

Lire l'Article

Rafale: les essais en vol de la nouvelle munition AASM de 1000 kg ont commencé

Il y a quelques mois, nous vous avions présenté de manière détaillée le nouveau standard F4 du chasseur français Rafale, produit par Dassault Aviation. Outre des améliorations notables en matière de capteurs, de connectivité et de logistique, le Rafale F4 devait également intégrer de nouveaux armements air-air et air-sol. Si les MICA-NG et le SCALP rénové sont basés sur des armements connus, l’AASM 1000 kg développé par Safran est bel et bien une toute nouvelle munition. Depuis quelques années déjà, des maquettes de l’AASM-1000 étaient exposées lors de divers salons et expositions aéronautiques. Depuis le lancement du programme F4 en janvier 2019, on était cependant…

Lire l'Article

Le « GPS Britannique » ne verra probablement jamais le jour

En 2018, à l’annonce de l’éviction du Royaume-Uni du programme Galileo pour cause de Brexit, les vives réactions émanant de la classe politique et du gouvernement britannique avaient achevé de convaincre Theresa May de brandir la menace d’ériger un système de géo-positionnement national et indépendant de l’initiative européenne. Une étude de faisabilité et 130 millions de livres sterling plus tard, le symbole de l’indépendance post-Brexit souffre incontestablement d’un retard à l’allumage. Des désaccords entre ministres et hauts fonctionnaires britanniques se font désormais jour quant à la viabilité d’un projet onéreux mais non moins stratégique dans un contexte international particulièrement dégradé. En effet, d’après un article…

Lire l'Article

La précision des missiles iraniens reposerait sur le système GLONASS russe

La précision des frappes iraniennes sur les bases irakiennes le 8 janvier a surpris de nombreux spécialistes de la question militaire. Selon le site israélien DebkaFile.com, spécialisé sur les questions de renseignements et de géopolitique, cette précision aurait été obtenue grâce au système de géolocalisation russe GLONASS, équivalent au système GPS Américain. En effet, selon plusieurs sites russes citants des sources miltaires, Téhéran aurait intégré ce système de géolocalisation à ses missiles balistiques, leur conférant une précision de l’ordre de 10 mètres, ce qui correspond aux constatations faites sur les photos satellites suivant l’attaque. Pour l’heure, les services de renseignement américains comme israéliens ne peuvent…

Lire l'Article

La sécurité cyber des satellites occidentaux pourraient être compromise

Selon un rapport du très réputé Think Tank britannique Chatham House, les satellites utilisés à des fins de Défense par les nations occidentales devraient tous être considérés comme potentiellement compromis, dans la planification faite des systèmes d’armes et des technologies employant ces systèmes. Un rapport complémentaire pointe également les vulnérabilités des systèmes de missiles occidentaux, qu’ils soient stratégiques, de défense anti-aérienne ou tactiques. Dans ces rapports, le Think tank dresse un bilan sans concession sur les faiblesses en matière de guerre cyber qui caractérises l’utilisation des systèmes de communication et de localisation par satellite qui, bien souvent, ont des vocations mixtes civiles et militaires, alors…

Lire l'Article

Le Lance-roquette Multiple Tornado-S équipe une première brigade russe

Héritière de l’Armée rouge, l’armée russe en a conservé une appétence certaine pour les systèmes d’artillerie. Non seulement en a t-elle beaucoup plus que ses homologues occidentales, avec un système d’artillerie mobile pour 120 hommes, un pour 500 en moyenne dans l’OTAN, mais aussi développe-t-elle de nombreux systèmes de sorte à maintenir un avantage permanent sur ses adversaires potentiels. Et aujourd’hui, d’avantages elle dispose en effet. Non seulement ses canons automoteurs tirent plus loin et plus précisément que la majorité des systèmes occidentaux, mais elle emploie également un nombre important de lance roquettes multiples, aux performances remarquables. Le système 9M542 Tornado-S entre parfaitement dans cette…

Lire l'Article

Le missile hypersonique Zirkon testé cette année à partir d’une frégate

Selon l’agence de presse officielle russe Tass, la nouvelle frégate Admiral Gorshkov du projet 22350, effectuera cette année le premier tir naval du nouveau missile hypersonique Zirkon, confirmant ainsi que le nouveau missile pourra être mis en œuvre à partir des silos verticaux destinés au missile de croisière naval Kalibr ou au missile antinavire P800 Onyx.  Le nouveau missile, capable d’atteindre mach 9 pour une portée supérieure à 1000 km, doit entrer en service dans les premières années des années 2020, et équipera aussi bien les bâtiments de surface hauturier comme les frégate Gorchkov et Grigorovitch, ou les destroyers Lider, que les corvettes équipées pour emporter…

Lire l'Article

Le retour en grâce de l’artillerie navale

Depuis le début des années 90, et l’avènement des missiles guidés de précision, l’artillerie navale avait peu à peu perdu de sa prédominance dans la conception des navires de combat. Le nombre de pièces avait déjà été ramené dans les années précédentes à leurs portions congrues, ce fut alors au tour de la puissance des pièces de diminuer. Alors que les pièces de 5 pouces (127 mm) constituaient le standard de référence des années 80, on a vu l’apparition de calibre plus réduit, comme le 3 pouces (76mm), et même le 2 pouces (57mm), sur des unités de combat de surface majeures.  En France, la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR