La Colombie devient un « allié majeur » des Etats-Unis

La guerre en Ukraine a engendré une certaine radicalisation au niveau des relations internationales, en Europe bien évidemment, mais également sur l’ensemble de la Planète. Dans ce contexte, le Venezuela du Président Maduro n’a pas manqué de jouer une carte importante, en affichant dès l’entame du conflit un soutien sans faille à Moscou, et en votant systématiquement contre les textes visants la Fédération de Russie aux Nations Unies. Pour Caracas, il s’agit de s’attacher les bonnes grâces du Kremlin, dont le soutien militaire et en terme d’exportation d’armement est indispensable au maintien du régime en place. Si le rapprochement avec Moscou et Pékin date de…

Lire l'Article

Les Occidentaux commencent à transférer en Ukraine des équipements militaires lourds

Qu’il s’agisse de l’intransigeance de Moscou, des dérives de la propagande russe, du massacre de Bucha, ou d’un subtil mélange des trois teinté d’une crainte amoindrie vis-à-vis du potentiel militaire des armées russes, le fait est que, depuis quelques jours, les lignes semblent bouger en Europe, et plus globalement en Occident, concernant le soutien militaire apporté à Kyiv pour faire face à l’agression russe, et en particulier pour résister à la prochaine attaque massive dans le Donbass, telle qu’annoncée. En effet, la République Tchèque vient d’annoncer la livraison à venir de plusieurs douzaines de chars T-72M1 et de véhicules de combat d’infanterie BMP-1 aux armées…

Lire l'Article

L’Australie va acquérir 75 chars lourds M1A2 SEPv3 Abrams auprés des Etats-Unis

Si certains aspects des arbitrages australiens sont contestables, il est indubitable que le pays a engagé d’importants moyens en vue de moderniser son outil de defense. Alors que la compétition LAND400 opposant le Lynx de Rheinmetall au AS21 Redback du sud-coréen Hanwha dans le domaine des véhicules de combat d’infanterie se poursuit, et que les autorités australiennes ont annoncé en décembre l’acquisition de 30 canons automoteurs AS9 Huntsman, désignation australienne du K9 sud-coréen, et de 15 véhicules blindés porte-munitions AS10 pour un montant de 730m$, c’est au tour cette fois de la composante blindée lourde d’être modernisée, avec l’annonce d’une commande de 75 chars lourds…

Lire l'Article

Abrams, Challenger 3, Armata … : Que valent les chars de combat modernes ? 2/3

Aprés que l’on ait presque annoncé leur disparition programmée avec l’apparition de nouveaux systèmes d’arme, le char redevient un marqueur clé de la puissance militaire d’une force armée, et ce sur l’ensemble des théâtres. Cette article est le second d’une série de 3 destinée à presenter les principaux modèles de chars modernes qui équipent ou équiperont les forces armées dans le monde. Un premier article a présenté le Leopard 2 allemand, le Type 99A chinois, le Merkava Mk IV israélien et le Leclerc Français. Celui-ci présente le M1A2C Abrams américain, le Challenger 3 britannique et les T-90M et T-14 Armata russes. Un dernier article présentera…

Lire l'Article

En confirmant l’acquisition de chars Abrams, la Pologne prend une position de force en Europe

A peine quelques jours après que la presse polonaise ait éventé les discussions entre Varsovie et Washington au sujet d’une possible acquisition de chars Abrams M1A2 SEPv3 (ou M1A2C), le ministère de la Défense polonais a confirmé ce matin avoir signé un protocole d’accord pour remplacer les 232 T-72 actuellement en service au sein de 4 bataillons blindés par le char lourd américain, avec les premières livraisons qui devraient intervenir dès 2022. Le montant exact du contrat, ainsi que ses modalités, n’ont pour l’heure pas été communiquées, mais il semblerait qu’une part importante des blindés ainsi acquis seraient assemblés en Pologne, et qu’un centre dédié…

Lire l'Article

La Pologne serait proche d’acquérir 250 chars M1A2 Abrams américains

Le remplacement des chars T-72 et des PT-91 en service au sein des forces armées polonaises est l’une des plus importantes priorités de Varsovie dans son effort pour moderniser ses armées, mais ce dernier s’est heurté, ces dernières années, à une offre plus qu’atone en occident dans ce domaine, en particulier en Europe. Après avoir acquis 128 leopard 2 A4 en 2002, puis 119 Leopard 2 A4 et A5 en 2013 auprés des stocks de l’Armée allemande, les autorités polonaises n’avaient pas ménagé leurs efforts en vu de trouver un second modèle, plus économique, pour remplacer ses blindés hérités de l’ère soviétique, et qui aujourd’hui…

Lire l'Article

L’île de Taïwan va-t-elle devoir se transformer en forteresse ?

Durant la seconde Guerre Mondiale, l’île de Malte, sous mandat britannique, fut transformée en une forteresse défensive qui permit à la Grande-Bretagne d’entraver les ambitions de l’axe en Afrique du Nord, jouant une rôle prépondérant dans l’effondrement final de l’Italie fasciste et de l’Allemagne nazie, à cours de matières premières, notamment de carburant. L’ile était à ce point renforcée que l’opération d’invasion Herkules, prévue pour novembre 1942, et qui devait mobiliser plus de 60.000 hommes, 1600 véhicules et prés de 600 avions de combat, fut annulée, face aux quelques 26.000 défenseurs de l’ile, à une dizaine de chars, et aux 60 à 80 Spitfire et…

Lire l'Article

La Russie prépare le remplaçant du char T-14 Armata pour 2040

Après les échecs des chars T80 russes qui entrèrent dans Grozny en 1994 lors de la première guerre de Tchétchénie, et celui des Abrams américains engagés contre la guérilla irakienne, beaucoup d’experts prédirent la fin prochaine du concept de Char de Combat, un blindé lourdement armé et protégé destiné à rompre les lignes ennemies tant par sa puissance de feu que par son impact psychologique. Selon eux, les progrès enregistrés par les armes anti-chars et les vecteurs qui les mettent en oeuvre condamnent l’efficacité de ces systèmes d’arme, au profit de blindés beaucoup plus mobiles et de moyens aéroterrestres. Visiblement, l’Etat-major russe ne partage pas…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR