Plus de détails sur le futur hélicoptère de combat Tigre III européen

Alors que l’on ne sait toujours pas si Berlin fera le choix de préserver et faire évoluer sa flotte d’hélicoptères de combat Tigre, ou de s’équiper d’AH-64 Apache américains, Airbus Hélicoptères a détailler les améliorations qui sont prévues sur le futur standard Tigre III, qui doit permettre à l’appareil de rester en service jusqu’en 2035, et l’arrivé d’un éventuel nouvel hélicoptère de combat européen. Ainsi, cette nouvelle version intégrera une évolution avancée des capacités de gestion de mission, de communication et d’engagement coopératif de l’appareil, avec un cockpit redessiné se rapprochant des Glass Cockpit des appareils de nouvelle génération, des systèmes redondant de géolocalisation satellite…

Lire l'Article

Berlin s’intéresserait à l’hélicoptère AH-64E Apache américain .. depuis 2019 !

Depuis quelques mois, le programme Tigre 3, rassemblant la France, l’Espagne et l’Allemagne dans le cadre de la coopération permanente structurée, ou PESCO, depuis novembre 2019, rencontre de forts vents contraires, Berlin se montrant de plus en plus difficile à convaincre d’investir dans la modernisation de l’hélicoptère de combat européen. En effet, selon la Bundeswehr, l’appareil serait particulièrement difficile à maintenir en condition opérationnelle, et offrirait une disponibilité insuffisante eu égard des besoins. Sans jamais remettre en cause leurs propres procédures de maintenance et le rôle du format de la flotte dans le sujet, l’Allemagne semblait, depuis, s’intéresser de plus en plus ouvertement à l’hélicoptère…

Lire l'Article

Le retrait des Tigre ARH australiens représente-t-il une opportunité pour l’ALAT ?

Le 15 janvier, Canberra a annoncé la victoire de l’hélicoptère américain AH-64E Apache Guardian pour remplacer la flotte d’hélicoptère européens Tigre ARH d’ici 2025. Cette décision, sommes toute très attendues, met fin a une collaboration des plus tendues entre l’armée et les autorités australiennes et Airbus Hélicoptères, les Tigre australiens n’ayant jamais atteint les objectifs opérationnels fixés par le contrat initial. L’Australie prévoit d’acquérir 29 AH-64E pour remplacer ses 22 Tigre, dans le cadre d’un projet désigné Land 4503 d’un montant de 3,4 Md$, ceci incluant les appareils, un stock de pièces, les munitions et les simulateurs, ainsi que la formation et éléments de maintenance.…

Lire l'Article

La France devrait enfin recevoir des hélicoptères lourds Chinook

C’est une nouvelle que l’on n’espérait plus, même si le terrain avait été récemment préparé pour une telle annonce : la France devrait enfin s’équiper d’hélicoptères de transport lourds CH-47 Chinook. Ces derniers seraient opérés par l’Armée de l’Air et non pas par l’Armée de Terre, cette dernière ayant en effet récemment rejeté une telle opportunité par la voix du général Bertrand Vallette d’Osia, le patron de l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre). Dans un premier temps, d’après FlightGlobal qui a révélé la nouvelle, deux Chinook CH-47F pourraient être loués par l’Armée de l’Air, permettant à la fois de répondre à certains besoins urgents en…

Lire l'Article

Thales et Rheinmetall font alliance pour équiper les hélicoptères allemands de roquettes

Lors de l’opération « Tempête du Desert », en 1991, les forces aériennes et terrestres occidentales constatèrent que l’utilisation de roquettes, que ce soit à partir des avions de combat ou des hélicoptères, exposaient dramatiquement les aéronefs aux défenses anti-aériennes adverses, et aux tirs d’armes légères. En effet, pour obtenir une précision suffisante, les appareils étaient contraints de s’en approcher au plus prés. C’est ainsi que des jaguars britanniques et français revinrent de mission littéralement criblés de projectiles, obligeant à des réparations longues et couteuses. De fait, les paniers de roquettes devinrent de plus en plus rares sous les ailes des avions de combat, et n’équipaient les…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR