Avec 3 SNLE à la mer, la Posture de dissuasion française au plus haut depuis 1983

Il est des signes qui ne trompent pas concernant le niveau de tension qui existe entre l’Occident et la Russie, sur fond d’agression russe en Ukraine. Ainsi, à peine quelques jours jours après le lancement de ce qui est présenté par Moscou comme une « Opération Spéciale Militaire », et qui de toute évidence tourne au cauchemar pour les armées russes, le Kremlin avait annoncé la mise en alerte renforcée de ses forces de dissuasion. Si sur le moment, les puissances nucléaires occidentales n’avaient pas publiquement relevé la menace pour ne pas aggraver la situation, elles n’en ont pas moins tirer leurs propres conclusions. Ainsi, on apprend…

Lire l'Article

L’arrivé probable des Verts au gouvernement allemand menace le programme SCAF

Depuis plusieurs mois, les programmes de coopération industrielle militaire entre la France et l’Allemagne sont en difficulté, pour ne pas dire franchement menacés. Qu’il s’agisse d’un repositionnement des autorités allemandes en faveur du lien transatlantique suite à l’élection de Joe Biden, d’ambitions industrielles excessives et déséquilibrées entre les acteurs, ou de divergences quant aux attentes opérationnelles des armées des deux pays, les tensions entre Paris et Berlin se multiplient, créant au passage une hostilité croissante des opinions publiques vis-à-vis de ces programmes, et ce dans des deux cotés du Rhin. Comme si cela ne suffisait pas, une épée de Damocles s’est désormais matérialisée au dessus…

Lire l'Article

SNLE3G : Faut-il revenir à une dissuasion à 6 sous-marins ?

Le 19 février, la Ministre des Armée françaises, Florence Parly, a annoncé le lancement du programme de conception des prochaines Sous-marins Nucléaires Lanceur d’Engins de nouvelle génération, souvent désignés par l’acronyme SNLE 3G, s’agissant de la troisième génération de ce type de submersible construite par la France. Les 4 nouveaux navires seront armés de 16 missiles balistiques intercontinentaux M51 d’une portée dépassant les 10.000 kilomètres et emportant chacun jusqu’à une dizaine d’ogives nucléaires à trajectoire indépendante de 100 kilotonnes, 6 fois la puissance de la bombe larguée sur Hiroshima. Cette annonce marque la volonté de Paris de préserver son indépendance stratégique ainsi que sa capacité…

Lire l'Article

Peut-on encore s’en remettre à la dissuasion nucléaire ?

Le 5 novembre 1956, un corps expéditionnaire franco-britannique débarquait en Egypte pour reprendre le contrôle du Canal du Suez récemment nationalisé par le président Gamal Abdel Nasser, dans une opération militaire organisée conjointement avec Israël qui s’était emparé du Sinaï égyptien quelques jours plus tôt. Malgré les succès militaires de cette coalition, les troupes franco-britanniques se retirèrent après seulement quelques jours, lorsque l’Union Soviétique menaça Paris et Londres de frappes nucléaires. Même si l’OTAN déclaration à ce moment qu’une telle action soviétique entrainerait une riposte de même nature, Washington fit également pression sur ses deux alliés européens pour obtenir leur retrait, en menant une attaque…

Lire l'Article

Comment les armes hypersoniques ont-elles changé les données de l’action militaire moderne ?

Cette semaine encore, les armes hypersoniques ont représenté une partie non négligeable de l’actualité technologique Défense mondiale. En Russie, les ingénieurs ont annoncé avoir réussi le premier tir du missile 3M22 Tzirkon à partir de la frégate Admiral Gorshkov, alors que le developpement d’une version mini du missile aéroporté Kh47M2 Kinzhal a été entamée en vu de pouvoir le mettre en oeuvre à partir des soutes du nouveau chasseur de 5ème génération Su-57. Aux Etats-Unis, c’est l’US Army qui présenta un modèle réduit de son Long Range Hypersonic Weapon, un missile hypersonique à lanceur terrestre qui doit effectuer son premier test en 2023. Dans cet…

Lire l'Article

Le premier sous-marin américain équipé de missiles à tête nucléaire tactique à pris la mer

Pendant la Guerre Froide, les deux camps disposaient de missiles et de bombes ayant des charges nucléaires de faible puissance, destinés à être utilisés non pas contre des villes ou des infrastructures industrielles adverses, mais contre des forces militaires. On parlait alors d’armes nucléaires tactiques. La doctrine de l’époque voulait qu’il soit possible de faire usage de ces armes, sans dépasser le seuil déclenchant le feu stratégique, à savoir l’élimination réciproque des adverses avec des missiles balistiques intercontinentaux mettant en oeuvre des charges nucléaires stratégiques de plusieurs centaines de kilo-tonnes. Déjà à l’époque, de nombreuses voix s’élevées contre de tels scénarios, jugeant qu’il était impossible…

Lire l'Article

L’US Air Force retire les bombes nucléaires gravitationnelles de l’arsenal de ses B-52H

La capacité à mettre en oeuvre la bombe nucléaire gravitationnelle B61 a été l’un des principaux arguments ayant mené la Belgique à choisir le F35 de Lockheed pour remplacer ses F16, et à négliger les appareils de facture européenne, comme le Typhoon ou le Rafale. C’est également un argument régulièrement remis en avant par les Etats-Unis et l’OTAN pour amener l’Allemagne à revenir sur sa décision de ne pas s’équiper de F35A pour remplacer ses Tornado, qui eux transportent encore la B61, ou tout au moins à privilégier le F/A 18 E/F Super Hornet au Typhoon de construction locale dans cette compétition. Pourtant, l’US Air…

Lire l'Article

La nouvelle bombe nucléaire basse puissance américaine W76-2 inquiète dans le monde

En 2018, le président Trump intégra dans la revue stratégique la nécessité de disposer d’une arme nucléaire de faible puissance, pouvant être utilisée comme arme tactique et préstratégique. Les travaux pour la construction de cette nouvelle arme, désignée W76-2, et ayant une puissance limitée de 5 à 7 kilotonnes, soit l’équivalent des bombes lancées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945, ont débuté il y a peu dans l’usine de Pantex, site spécialisé dans la production sécurisé d’armes nucléaire situé au Texas. Or, l’existence d’une arme nucléaire de ce type provoque ne nombreuses inquiétudes à travers le Monde. Pour la Chine, en créant une zone floue entre la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR