La Turquie s’intéresse à nouveau au système anti-aérien et anti-missile franco-italien SAMP/T

Les relations entre l’Europe, et en particulier la France, et la Turquie, ont été pour le moins tumultueuses ces dernières années. Entre l’intervention turque dans le nord de la Syrie contre les alliés Kurdes de la France et des Etats-Unis, le soutien militaire apporté par Ankara au régime de Tripoli en Libye, et les tensions en Méditerranée Orientale, en Mer Egée et autour de Chypre, les points de friction entre Ankara et Paris n’ont pas manqué, et les relations entre les deux pays, comme entre les deux chefs d’Etat, étaient devenues très difficiles. Dans le même temps, la décision turque d’acquérir le système anti-aérien à…

Lire l'Article

L’Allemagne s’intéresse au système anti-balistique Arrow 3 israélien et ignore (encore) les solutions françaises existantes

Alors que Paris et Berlin ne cessent de clamer haut et fort leur volonté commune de coopérer dans le domaine des technologies de défense, de nombreux arbitrages menés par les autorités allemandes, avant et après le changement de gouvernement du mois de décembre, montre une situation bien plus complexe, et une rivalité permanente entre les deux plus grandes économies de la zone euro, en particulier dans le domaine de l’Armement. De l’EuroSpike au P8 Poseidon, du F-35 à l’ESSM, de l’Apache à l’Arrow 3, les choix passés, présents et à venir des armées allemandes en matière d’équipements semblent en effet systématiquement exclure les alternatives venus…

Lire l'Article

La Défense contre les missiles hypersoniques se structure en Occident

Depuis l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh47M2 Kinzhal en 2018, et plus encore avec l’arrivée prochaine du missile anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkon, tous deux d’origine russe, la crainte de voir ces munitions neutraliser définitivement la puissance navale occidentale a largement été relayée dans les médias. Il est vrai que de part leur vitesse, leur trajectoire surbaissée, et pour certains, leur capacités à manoeuvrer en phase descendante, ces armes mettent à mal le bouclier antimissile occidental, basé sur des missiles à impacteur cinétique THAAD et SM-3. En outre, les missiles anti-aériens actuellement en service, comme le SM-2, l’Aster 30 ou le Sea Ceptor, n’ont…

Lire l'Article

La FDI Belh@rra reste le choix le plus efficace pour la Grèce

La compétition fait rage à Athènes alors que les autorités helléniques avaient annoncé qu’elles décideraient du vainqueur de la compétition pour l’acquisition de 2+2 nouvelles frégates avant la fin de l’été. Il y a quelques jours, Londres a ainsi annoncé qu’elle était prête à céder gratuitement 2 de ses frégates Type 23 si Athènes transigeait en faveur du modèle Arrowhead 140 de Babcock, alors que Fincantieri a présenté son offre sur la base de la FREMM Bergamini accompagnée de deux frégates de la classe Maestrale, et que les Pays-bas ont proposé leurs deux frégates de la classe Karel Doorman aux cotés des Sigma 11515 HN…

Lire l'Article

24 missiles anti-aériens Sea-Ceptor supplémentaires pour les destroyers Type 45 britanniques

A l’instar des frégates de défense aériennes Horizon de la Marine Nationale et de la Marine Italienne, les 6 destroyers britanniques Type 45 de la classe Daring sont équipés, pour la défense anti-aérienne, de 6 systèmes de lancement vertical de missiles SYLVER 50 pour 48 silos contenant un panachage de missiles Aster 15 d’une portée de 30 km, et de missiles Aster 30 d’une portée supérieure à 120 km. Désigné sous le nom Sea Viper par la Royal Navy, ce système assure une protection globale au destroyer, ainsi qu’aux navires qu’il escorte, contre de nombreux types de menace, comme les avions de combat ou les…

Lire l'Article

La FREMM de Défense Aérienne Alsace rejoint la Marine Nationale

Dire qu’elle était attendue serait un euphémisme. Vendredi 16 Avril, Naval Group a livré la Frégate de défense aérienne Alsace à la Marine Nationale. Elle prendra dans les mois à venir la place de la frégate anti-aérienne T70 Cassard retirée du service en 2019, laissant la Marine Nationale avec seulement 3 frégates dédiées aux missions d’escorte aérienne des unités majeures, comme le porte-avions Charles de Gaulle, ou les Porte-Hélicoptères d’Assaut de la classe Mistral. Une seconde frégate FREMM DA est en cours de construction dans les chantiers navals de Naval Group de Lorient, la Lorraine, et doit être livrée l’année prochaine à la Marine Nationale…

Lire l'Article

La France sort le grand jeu pour convaincre la Grèce de choisir la Frégate Belharra

A l’instar de ce qu’elle fit pour le contrat portant sur l’acquisition de 18 avions Rafale, dont 6 appareils d’occasion ont été offert à la Grèce, la France a désormais décidé de sortir le grand jeu pour convaincre Athènes de sélectionner son offre pour l’acquisition de 4 frégates modernes FDI Belharra et la modernisation des 4 frégates MEKO 200 HN actuellement en service au sein de la Marine Hellénique. Alors que les discussions piétinaient depuis plusieurs mois, ouvrant la voie à d’autres offres, comme celle avancée par Lockheed-Martin concernant les frégates MMSC, Paris a désormais une offre à la fois homogène et performante, tant du…

Lire l'Article

La FDI Belharra de Naval Group handicapée par le VLS Sylver en Grèce

Le renouvellement de la flotte de frégates grecques est aujourd’hui l’un des principaux et plus importants contrats en cours d’attribution sur la scène européenne et internationale concernant des navires de surface combattants. Avec un objectif d’acquisition de 4 navires, la modernisation de ses 4 Meko 200 HN et la volonté d’acquérir ou de louer 2 frégates dans des délais très courts pour répondre aux enjeux sécuritaires immédiats en Mer Egée, Athènes attise les convoitises des constructeurs européens comme américains. Dans cette compétition, la FDI Belharra de Naval Group avait jusqu’il y a peu une longueur d’avance sur ses compétiteurs, puisque Paris et Athènes avaient signé…

Lire l'Article

La France a déployé sa flotte en Méditerranée Orientale face à la Turquie

La Marine Nationale a annoncé avoir déployé en Méditerranée Orientale du 4 au 13 novembre, une puissante flotte de combat de surface, composée de la frégate légère furtive Lafayette, de la frégate anti-sous-marine Latouche-Tréville, et de la frégate de défense aérienne Forbin, la plus puissamment armée des unités de surface combattante de la Marine nationale. Ce dispositif naval, désigné Surface Action Group ou SaG par l’Amirauté, auquel participe également un avion de patrouille maritime Atlantique 2 basé en Crète, et un avion de contrôle aérien avancé Awacs E3F Sentry de l’Armée de l’Air, est l’un des plus imposants déployés par la France ces deux dernières…

Lire l'Article

Alsace, Suffren, SLAM-F : La Marine nationale révèle son nouveau visage opérationnel

Comme l’Armée de Terre et l’Armée de l’Air, la Marine Nationale française est extrêmement sollicitée depuis de nombreuses années, et a souffert d’un manque chronique d’investissement pour remplacer ses unités navales pourtant au premier plan. L’arrivée des frégates FREMM, à partir de 2012, permit d’entamer un processus de modernisation qui, aujourd’hui, est en pleine dynamique, comme le montre 3 évènements majeurs intervenus presque coup sur coup ces derniers jours, avec les essais de la frégate Alsace, suivie de la livraison du sous-marin Suffren, et le lancement officiel du programme de guerre des mines SLAM-F. La frégate Alsace est la première unité du type FREMM DA,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR