L’Argentine s’intéresse au Kfir israélien et au JF-17 sino-pakistanais pour moderniser ses forces aériennes

En amont de la guerre des Malouines, en 1983, les forces aériennes argentines alignaient prés d’une centaine de chasseurs modernes Dassault Mirage IIIEA, IAI Dagger (Copie sans licence du Mirage V) et A-4B/C/P Skyhawk, alors que les forces aéronavales disposaient quant à elles d’une vingtaine d’appareil A-4Q Skyhawk et de 6 Dassault Super-Etendard, en faisant l’une des plus puissantes et des mieux équipées des forces aériennes en Amérique du Sud. Si la guerre des Malouines entama lourdement ces effectifs, avec la perte de 22 skyhawk, 11 Dagger et 2 Mirage III, ce furent surtout les sanctions occidentales et les conséquences des crises économiques à répétition…

Lire l'Article

Le nouveau KF-21 Boramae sud-coréen est-il un Joint Strike Fighter réussi ?

Douze ans seulement après avoir effectué la première analyse de risques, et moins de deux ans après avoir entamé son assemblage, le premier prototype du programme d’avion de combat KF-21 sud-coréen, précédemment désigné programme KFX et officiellement baptisé Bomamae (faucon) lors de cette cérémonie, a été présenté officiellement ce vendredi à Séoul devant une délégation de plus de 250 officiels sud-coréens et étrangers. Il faut dire que tout, dans ce programme, est exceptionnel, jusqu’ici tout du moins. Alors qu’il n’y a seulement 30 ans de ça, l’industrie aéronautique sud-coréenne était encore à peine balbutiante, elle a réussi l’exploit de developper en à peine plus de…

Lire l'Article

La Corée du Sud va développer son propre avion de transport et de patrouille maritime

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant le vice-président exécutif de KAI, le constructeur aéronautique sud-coréen aurait obtenue de la DAPA, l’agence de developpement des programmes d’armement du pays, le feu vert pour developper un programme d’avion de transport moyen afin de remplacer la majorité des C-130 et C-235 en service dans les forces aériennes et navales du pays, pour les missions de transport, mais également de patrouille maritime. Le calendrier, l’enveloppe budgétaire pas davantage que les performances de l’appareil visé n’ont pour l’heure pas été communiqués, mais KAI avait annoncé l’année dernière qu’un tel projet nécessiterait 7 ans de travaux et 2,7 Md$ pour…

Lire l'Article

Du F16 Viper au JF-17 Thunder, les chasseurs légers ont-ils encore un rôle à jouer ?

Si l’actualité Défense fait aujourd’hui la part belle aux avions de combat lourds ou moyens, comme le F35, le Rafale ou le Su35, les chasseurs plus légers continuent de représenter une part importante des flottes de chasse dans le monde. Economiques à l’achat comme à l’utilisation, ces appareils permettent aux pays sans grands moyens de se doter de capacités aériennes et aux plus grandes nations d’étoffer leurs flottes pour être en mesure de répondre à l’ensemble des sollicitations et des scénarios opérationnels. Dans cet article, nous allons présenter quelques-uns des chasseurs légers en dotation présente ou à venir dans les forces aériennes, pour en connaitre…

Lire l'Article

L’Espagne et Airbus vont developper un nouvel avion d’entrainement et d’attaque

Vendredi 16 octobre, Airbus a surpris son monde en présentant annonçant que le géant européen de l’aéronautique avait lancé un programme visant à concevoir, à la demande de l’Espagne, un avion d’entraînement et d’attaque destiné à s’intégrer, selon la communication d’Airbus, dans le programme SCAF, à l’instar du eT-7A de l’US Air Force . A l’instar de tous les programmes de ce type du moment, du M346 italien au T-50 Golden Eagle sud-coréen, désigné pour l’heure sous l’acronyme AFJT pour Airbus Fighter Jet Trainer, pourra évoluer pour devenir un chasseur léger monoplace, spécialisé dans l’attaque. Le programme, dont le montant n’a pas été précisé, sera…

Lire l'Article

L’Argentine suspend la commande d’avions FA-50 Golden Eagle à la Corée du Sud en raison du Covid-19

Selon un communiqué du constructeur aéronautique sud-coréen KAI, Buenos Aires aurait suspendu la commande d’avions de combat FA-50 Golden Eagle annoncée mais non confirmée en juillet dernier, et qui devait remplacer les avions d’attaque A4 Skyhawk encore en service. Selon le constructeur sud-coréen, la decision résulterait des conséquences de l’épidémie de coronavirus Convid-19. Le pays n’annonce qu’un peu plus de 1600 cas confirmés et 54 décès à ce jour, mais son économie reste encore grandement éprouvée par 10 années d’une crise économique sans précédant. Selon le communiqué, la commande n’est pas annulée, mais simplement suspendue indéfiniment. Malgré ses difficultés économiques sévères, l’Argentine avait entamé un…

Lire l'Article

La Royal Thai Air Force pourrait multiplier les fournisseurs afin de se moderniser

Le 20 février dernier, la force aérienne thaïlandaise (Royal Thai Air Force – RTAF) a publié un Livre Blanc détaillant les projets de rééquipement militaire du pays pour la prochaine décennie, ainsi que ses ambitions à plus long terme. Dans un premier temps, les priorités porteraient avant tout sur des appareils d’entrainement, de transport et de sauvetage. Néanmoins, Bangkok commence déjà à préparer la modernisation de sa flotte d’avions de combat. Une bataille commerciale mémorable pourrait alors se jouer en Thaïlande, non pas par l’ampleur du marché mais bien par la nature des concurrents qui pourraient s’opposer sur place. En effet, outre le F-16V américain…

Lire l'Article

Boeing vise l’Asie pour exporter son nouvel avion d’entrainement T-7A Red Hawk

En septembre 2018, Boeing avait été sélectionné par le Pentagon dans le cadre du programme T-X pour fournir le nouvel avion d’entrainement avancé de l’US Air Force. Développé avec l’aide du suédois SAAB, et désigné depuis T-7A Red Hawk, le petit monoréacteur supersonique de Boeing se cherche aujourd’hui des débouchés à l’exportation. Présent au salon Singapore Air Show 2020, Boeing aurait ainsi entrepris de présenter son Red Hawk aux forces aériennes asiatiques afin de les convaincre du bien-fondé de son offre. Une mission particulièrement difficile étant donné le retard pris par les Américains sur le marché des jets d’entrainement avancé (LIFT, pour Lead-In Fighter Trainer),…

Lire l'Article

Les avions d’entrainement et d’attaque modernes

Pendant près de 3 décennies, après la fin de la guerre froide, la majorité des forces aériennes mondiales restèrent dans un format technologique relativement figé, et la déflation des effectifs et des formats était de rigueur. De fait, le besoin de modernisation des flottes d’avions d’entrainement avancé, servant à former les personnel naviguant avant de passer sur avions d’armes, passait au second plan, les Etats-Majors faisant leur possible pour préserver leurs flottes de combat avant toute chose. En outre, les réductions de format, souvent lié au non remplacement de materiels obsolètes, apparaissaient moins importantes que le maintient de fondamentaux économiques, d’autant que deux crises majeurs…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR