L’Inde relance la compétition pour construire 4 navires d’assaut amphibie

Les programmes d’armement indiens sont, presque toujours, d’une complexité extraordinaire, et bien souvent, ils arrivent qu’ils échouent même lorsqu’un vainqueur a été désigné, en se heurtant à la technocratie du pays. Ce fut le cas du programme MMRCA (126 Rafale) annulé en 2015, comme de la compétition pour acquérir 6 avions ravitailleurs, gagné deux fois par l’A330MRTT en 2006 et 2013, et par deux fois annulé en 2010 et 2016, ou du programme FGFA qui prévoyait de concevoir avec la Russie un remplaçant au Su-30MKI sur la base du Su-57 et qui fut annulé en 2018 par New Delhi. Ce fut également le cas du…

Lire l'Article

La Méditerranée est-elle à nouveau une zone de concentration de forces ?

Traditionnellement, lorsque l’on pense à des zones géographiques sous tension ou de nombreuses forces militaires sont présentes, il est commun de faire référence au Moyen-Orient et au Golfe Persique, ou plus récemment au Pacifique occidental, notamment autour de la Mer de Chine. En revanche, la Méditerranée, et notamment la Mediterranée orientale, qui fut entre la seconde guerre mondiale et la fin des années 60 une des zones les plus actives militairement parlant, a depuis glissé, dans la perception globale, vers le statut de zone sécurisée, permettant un important trafic commercial. Mais depuis une dizaine d’années, de nombreuses nations bordant la Méditerranée, ainsi que d’autres y…

Lire l'Article

Les nouveaux porte-hélicoptères russes pourront être convertis en navire hôpital

A l’instar de la France qui déploya ses porte-hélicoptères d’assaut Mistral et Dixmude pour transférer des patients atteints par le Covid19 en Corse, dans l’Océan Indien et dans les Caraïbes, la Marine Russe déployant son navire hôpital Irtysh à Vladivostok à partir du 13 avril 2020 pour alléger la charge des hôpitaux de la région, en passe d’être saturés par l’afflux de malades. Si cet épisode a amené le ministre de La Défense russe, Victor Shoïghou, à reconsidérer l’opportunité de construire un ou plusieurs navires hôpitaux, les contraintes budgétaires et la pression opérationnelle des Chantiers Navals russes risquent fort de, si non annuler, tout du…

Lire l'Article

La France montre l’exemple et déploie 2 navires de combat en Méditerranée orientale pour soutenir la Grèce

Comme nous nous en sommes déjà fait l’écho depuis le début de la semaine, la tension ne cesse de croitre entre la Turquie et le couple greco-chypriote alors que le navire d’exploration minière turc Orus Reis, escorté de frégates et de corvettes de la marine turque, se dirige vers le plateau continental chypriote pour y mener des investigations en vue de trouver des gisements gaziers. Pour s’opposer à la flottille turque, l’Armée de l’air et la Marine hellénique ont été mises en état d’alerte renforcée, et une flottille de navires de guerre grecques s’est positionnée pour stopper la progression turque. La situation est de fait…

Lire l'Article

La Russie entame simultanément la construction de 2 frégates, 2 sous-marins nucléaires et 2 porte-hélicoptères d’assaut

Nous le savons, La Défense russe est habile lorsqu’il s’agit de communication, et qu’elle n’est pas avare de symboles. En la matière, ce 16 juillet 2020 sera à marquer d’une pierre blanche pour la Marine russe, puisque seront menées conjointement les cérémonies de pose de la quille de deux frégates du projet 22350 étendu Admiral Gorshkov, de deux sous-marins nucléaires du projet 885-M Iassen, et de deux porte-hélicoptères d’assaut du projet 23900. En une seule journée, la Marine Russe lance 6 navires majeurs de haute mer, soit autant, voir plus, que n’en disposent bon nombre de Marines occidentales et européennes. Ces dernières décennies, la Marine…

Lire l'Article

Face à l’ingérence turque en Libye, l’Egypte pourrait à nouveau acheter des armements lourds en France

Alors que les relations diplomatiques et commerciales entre la France et l’Egypte sont au plus mal depuis janvier 2019, il semblerait que les actions de la Turquie en Libye et en Méditerranée ont fini par rapprocher Le Caire et Paris, agacés par l’ingérence d’Ankara dans la région. C’est en tout cas ce que rapporte Michel Cabirol, du journal « La Tribune », toujours bien informé sur ce dossier. A partir de 2013, la France est rapidement devenue un des principaux fournisseurs d’arme de l’Egypte. En quelques années, Paris a vendu au Caire deux porte-hélicoptères de type Mistral, une frégate FREMM, quatre corvettes Gowind (dont trois fabriquées sur…

Lire l'Article

Les Etats-Unis approuvent la modernisation des hélicoptères de combat égyptiens au standard AH-64E Apache Guardian

Le Département d’Etat américain a autorisé la modernisation de la flotte d’hélicoptères Apache égyptiens au standard AH-64E Apache Guardian. L’accord de Foreign Military Sale (FMS) porte sur 43 cellules et leurs équipements associés, soit la totalité de la flotte d’AH-64D Apache actuellement opérés par l’armée de l’air égyptienne. Le montant de l’accord est évalué à 2,3 milliards de dollars. Comme toujours, avec les FMS, il ne s’agit cependant que d’autorisations d’exportation, et pas d’un contrat définitif. Les termes de ce dernier restent en effet à négocier, et pourraient concerner un nombre plus restreint d’hélicoptère ou encore un stock moins important de pièces détachées. Il pourrait…

Lire l'Article

La France déploie ses porte-hélicoptères amphibie pour faire face au coronavirus dans ses territoires d’outre-mer

A l’occasion d’une conférence de presse donnée en conclusion de la visite du nouvel hôpital militaire de campagne déployé prés de Mulhouse pour soulager les structures hospitalières de la région Grand Est durement touchée par l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, entre autres choses, le lancement de l’opération militaire « Résilience » destinée à organiser et optimiser les moyens des armées pour soutenir l’effort de l’Etat et des infrastructures publiques, en premier lieu desquelles les hôpitaux, face au virus. Parmi les mesures phares de cette opération, le président français a annoncé le déploiement du porte-hélicoptères amphibie Mistral dans l’ocean Indien…

Lire l'Article

Forces navales et coronavirus : quelle utilisation pour les crises sanitaires actuelles et futures ?

Un peu plus tôt dans la journée, nous sommes revenus en détails sur le déploiement du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre en Corse, afin d’évacuer des malades du coronavirus. Avec le déploiement d’un hôpital de campagne à Mulhouse et l’utilisation des kits Morphée par l’Armée de l’Air pour le transport de certains patients, l’aller-retour effectué ce weekend par le Tonnerre entre la côte Sud de la France et la Corse montre l’engagement des forces armées dans la lutte contre le coronavirus. Néanmoins, dans notre article publié vendredi soir au sujet des rumeurs et fake news entourant l’utilisation des armées dans cette crise, nous avons conclu par…

Lire l'Article

Le porte-hélicoptères Tonnerre a été envoyé en Corse pour évacuer des malades du Covid-19

Vendredi dernier, dans un article dédié aux rumeurs qui circulent autour des Armées dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, nous avions conclu par le fait que le déploiement de moyens militaires supplémentaires afin de gérer la situation hors-métropole était probablement imminent. Au-delà des avions-ravitailleurs utilisés avec des kits Morphée pour le transport de malades, nous avons surtout évoqué l’utilisation des porte-hélicoptères amphibies (PHA), dont les installations hospitalières sont particulièrement bien équipées. Dès le lendemain, nous apprenions ainsi par le Ministère des Armées qu’un premier PHA, le Tonnerre, devait partir dans la soirée de Toulon afin de participer à l’évacuation de malades atteints du Covid-19…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR