La production navale militaire russe dépasse désormais l’Europe

Ce 23 aout, le Président Vladimir Poutine a annoncé le lancement de la construction de 6 nouveaux navires destinés à la flotte militaire russe à l’occasion de sa visite au salon ARMY-2021 qui se tient à Patriot Park dans la banlieue de Moscou. Ainsi, ce sont 2 nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe Borei-A, 2 sous-marins à propulsion conventionnelle Projet 636.3 improved Kilo et 2 frégates légères dont le modèle exact n’a pas été annoncé (22380 ou 22385) qui seront construits aux chantiers navals de Severodvinsk, St. Petersbourg et Komsomolsk-sur-Amur. Ces derniers mois, Vladimir Poutine est devenu coutumier de ce type d’annonce concernant…

Lire l'Article

Que valent les Corvettes modernes ?

Lors de la seconde guerre mondiale, les corvettes étaient des navires de tonnage restreint, 1000 tonnes pour la très prolifique classe Flower de la Royal Navy, destinés à escorter les convois contre les menaces sous-marines et sécuriser les côtes. Au fil des années, les corvettes s’effacèrent dans une majorité des grandes marines modernes, remplacées en cela par des frégates plus lourdes et plus polyvalentes ou des patrouilleurs lance-missiles moins onéreux, alors que la menace sur les cotes s’estompaient et que les besoins en matière de lutte anti-sous-marine étaient davantage traiter par les sous-marins eux-mêmes, et les avions de patrouille maritime. Cependant, depuis quelques années, de…

Lire l'Article

La Russie commande 6 nouvelles corvettes pour la flotte Pacifique

Le Ministère de La Défense Russe a annoncé, via l’agence TASS, une nouvelle commande de corvettes de la famille 20380, afin de renforcer et moderniser la flotte du Pacifique entre 2024 et 2028. Deux de ces navires seront des corvettes de la classe Steregushchiy du projet 20380, alors que les 4 autres seront de la classe Gremyashchiy du projet 20385, dans les deux cas des navires disposant d’une importante puissance de feu, et aptes à renforcer sensiblement les capacités navales russes sur sa façade Pacifique. Les corvettes de la classe Steregushchiy, dont 6 exemplaires sont déjà en service dans les flottes de la Baltique et…

Lire l'Article

L’OTAN re-investit l’Atlantique Nord face à la Russie

En 1986, l’écrivain Tom Clancy et son acolyte Larry Bond, à qui l’on doit le fameux jeu de simulation naval Harpoon, publièrent le roman « Red Storm Rising », en français « Tempête Rouge ». L’histoire passionnante présentée dans le livre aborde, notamment, le rôle clé pour l’OTAN que représentait l’Islande dans la maitrise potentielle de l’Atlantique Nord pour maintenir un flux logistique entre les Etats-Unis et l’Europe dans le cas d’un conflit avec l’Union Soviétique. Le roman marqua à ce point les esprits que l’OTAN décida de renforcer sa présence sur la base aérienne islandaise de Keflavik, en y déployant en permanence un escadron de chasseurs F15. Après…

Lire l'Article

La campagne de test du missile anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkon russe s’accélère

Visiblement, la Marine russe a hâte de mettre en oeuvre le missile anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkon destiné à remplacer les missiles supersoniques P700 sur une partie de ses unités sous-marines et de surface. En effet, selon l’agence de presse d’état Tass, la campagne de test d’état, qui nécessite encore une dizaine de lancement, se tiendra entre 2020 et 2021, laissant anticiper une entrée en service pour la deuxième moitié de 2021, ou le début de 2022. A titre de comparaison, les tests de validation du missile anti-navire supersonique P800 Onyx se sont déroulés sur prés de 5 années. Selon une source non citée, la campagne…

Lire l'Article

La Russie va-t-elle prendre l’ascendant sur les flottes occidentales avec le missile Tsirkon ?

Selon l’agence Tass citant des sources proches du district fédéral de défense nord-ouest, la Russie va procéder à un nouveau test du missile anti-navire hypersonique 3M22 Tsirkon, et ce avant la fin de l’année. Selon plusieurs déclarations d’officiels russes faites cette année, dont Vladimir Poutine en personne, le missile Tsirkon va équiper prochainement les corvettes Gremyashchiy du projet 20385, les destroyers Udaloy après modernisation (l’exemple donné est le destroyer Marshal Shaposhnikov en cours de modernisation), ainsi que les sous-marins Antey du projet 949-A. En réalité, conçu pour pouvoir être lancé à partir du même silo que celui qui permet de tirer les missiles de croisière longue…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR