L’Egypte va acquérir 200 canons automoteurs blindés sud-coréens K9 pour 1,7 Md$

L’Egypte dispose aujourd’hui, sans le moindre conteste, de la plus puissante force armée d’Afrique et du Moyen-orient, avec une force aérienne forte de 360 avions de combat, une flotte de 8 sous-marins, 20 frégates et corvettes et 2 porte-hélicoptères, et une force terrestre alignant plus de 2000 chars lourds et 3500 véhicules de combat d’infanterie et transports de troupe blindés. Inspirée à la fois par les doctrines soviétiques et américaines, cette dernière aligne également une artillerie puissante et moderne, avec plus de 600 lance-roquettes multiples automoteurs, et un millier de systèmes d’artillerie automoteurs blindés, dont plus de la moitié sont des M109 américains. Depuis plusieurs…

Lire l'Article

Au bord du gouffre, le turc BMC signe un partenariat avec la Corée du Sud pour motoriser le char Altay

Star incontesté du salon Eurosatory 2018, le char de combat lourd turc Atlay et son fabricant, BMC, ont connu depuis de nombreuses difficultés, suite aux sanctions européennes consécutives à l’intervention turque en Syrie, et aux provocations d’Ankara face à la Grèce en Méditerranée orientale. En effet, le programme phare de l’industrie de défense turque se trouvait, dès lors, privé de composants indispensables à sa réalisation, la transmission et le moteur turbo-diesel fournis par les allemands RENK et MTU, et l’acier composite servant au blindage du char de facture française. Depuis, la ligne d’assemblage du char mise en place par BMC était à l’arrêt, mettant l’entreprise…

Lire l'Article

La Corée du Sud investira 2,5 Md$ pour developper son propre « Iron Dome »

Située à seulement 35 km de la frontière nord-coréenne, la protection de Séoul, la capitale de la Corée du Sud, et de ses 10 millions d’habitants, a toujours été un casse-tête et un enjeu majeur pour les planificateurs militaires sud-coréens, et ce d’autant plus qu’elle se trouve désormais à portée directe des systèmes d’artillerie modernes comme le nouveau canon de 152 mm M-2018 nord-coréen dont la portée estimée atteindrait les 40 km. Jusqu’à présent, le pays s’était appuyé sur un bouclier anti-missile Patriot et sur sa puissante force aérienne pour neutraliser cette menace, mais les évolutions technologiques récentes obligent aujourd’hui les planificateurs à mettre en…

Lire l'Article

Le nouveau KF-21 Boramae sud-coréen est-il un Joint Strike Fighter réussi ?

Douze ans seulement après avoir effectué la première analyse de risques, et moins de deux ans après avoir entamé son assemblage, le premier prototype du programme d’avion de combat KF-21 sud-coréen, précédemment désigné programme KFX et officiellement baptisé Bomamae (faucon) lors de cette cérémonie, a été présenté officiellement ce vendredi à Séoul devant une délégation de plus de 250 officiels sud-coréens et étrangers. Il faut dire que tout, dans ce programme, est exceptionnel, jusqu’ici tout du moins. Alors qu’il n’y a seulement 30 ans de ça, l’industrie aéronautique sud-coréenne était encore à peine balbutiante, elle a réussi l’exploit de developper en à peine plus de…

Lire l'Article

La Corée du Sud va développer son propre avion de transport et de patrouille maritime

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant le vice-président exécutif de KAI, le constructeur aéronautique sud-coréen aurait obtenue de la DAPA, l’agence de developpement des programmes d’armement du pays, le feu vert pour developper un programme d’avion de transport moyen afin de remplacer la majorité des C-130 et C-235 en service dans les forces aériennes et navales du pays, pour les missions de transport, mais également de patrouille maritime. Le calendrier, l’enveloppe budgétaire pas davantage que les performances de l’appareil visé n’ont pour l’heure pas été communiqués, mais KAI avait annoncé l’année dernière qu’un tel projet nécessiterait 7 ans de travaux et 2,7 Md$ pour…

Lire l'Article

La Char de combat turc Altay recevra un moteur et une transmission de Corée du Sud

Depuis l’intervention turque dans le nord de la Syrie en 2019, plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, ont mis sous embargo les équipements et technologies de Défense pouvant être employées par les armées turques dans ce conflit. Cette décision porta un coup dur à l’un des programmes phares de l’industrie défense turque, le char de combat lourd Altay, ainsi qu’au président Erdogan lui-même, qui est le plus important promoteur de l’effort industriel de défense inédit en Turquie. En effet, l’Altay devait embarquer, tout du moins sur les premières séries, un moteur et une distribution d’origine allemande, dans l’attente de l’arrivée d’une solution nationale fiable. De fait,…

Lire l'Article

Sikorsky dépose Leonardo dans le domaine des hélicoptères navals en Corée du Sud

La DAPA, l’autorité sud-coréenne d’acquisition et de developpement des équipements de Défense, vient d’annoncer avoir retenu l’offre de l’américain Sikorsky concernant 12 hélicoptères navals MH-60R pour équiper ses destroyers KDX-III et les frégates FFX Batch III à partir de 2025. Il s’agit d’un important retournement de situation, puisque jusqu’il y a peu, l’italien Leonardo et son AW159 était considéré comme le grandissime favoris de la compétition, ayant déjà été sélectionné dans le cadre du programme précédant, avec huit de ses hélicoptères vendus à la marine sud-coréenne dans le cadre du programme MOH Batch 1 en 2012. Le NH90 de NH Helicopters n’a pas non plus…

Lire l'Article

Le Char sud-coréen K2 Black Panther n’a toujours pas résolu ses problèmes de mise au point

Ces dernières mois, la Corée du Sud avait été très active pour promouvoir son char de combat K2 Black Panther dans les compétitions internationales, notamment en proposant à la Pologne un partenariat avancé pour remplacer ses T72 issus de l’époque soviétique, mais également pour servir de point d’ancrage pour le nouveau blindé afin de répondre à la montée en puissance de la demande de char de combat anticipée dans les prochaines années, y compris sur le vieux continent. Mais le ciel s’obscurcit à nouveau pour le Black Panther depuis que, le 25 novembre, l’agence de l’armement sud-coréenne DAPA a annoncé que les chars de la…

Lire l'Article

Corée du Sud : des Falcon 2000 et des Boeing 737 supplémentaires pour booster les capacités de surveillance électronique

Ces derniers jours, la DAPA (Defense Acquisition Program Administration) sud-coréenne a approuvé l’achat d’avions de surveillance additionnels auprès de fournisseurs étrangers, pour un total d’environ deux milliards $. Même si le type d’avions n’a pas été précisé, le plan d’acquisition porterait en toute logique sur l’achat de deux Boeing 737 Peace Eye supplémentaires, ainsi que de quatre Falcon 2000S produits par le Français Dassault Aviation. En effet, l’armée de l’air sud-coréenne (Republic of Korea Air Force – ROKAF) opère déjà actuellement quatre Boeing 737 Peace Eye et deux Falcon 2000S en configuration « Baekdu », ce qui devrait faciliter la mise en service des six nouveaux avions…

Lire l'Article

La Corée du Sud entame l’assemblage du prototype du K-FX

En 2001, les autorités sud-coréennes, en partenariat avec les autorités indonésiennes, établirent un protocole visant à developper un appareil de nouvelle génération de future locale à horizon 2030. Ce programme, le K-FX, qui mobilise 1200 ingénieurs depuis l’entame des travaux en 2001, est sur le point de franchir une étape stratégique, puisque l’assemblage du premier prototype va débuter avant la fin du mois d’octobre, avec un premier vol espéré pour 2021. Bien que mouvementé, le programme K-FX montre la détermination de la Corée du Sud à developper sa propre défense via une industrie de Défense autonome et compétitive dans le domaine aéronautique, comme elle l’a…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR