Le Japon développe son propre Canon électrique pour compléter sa défense anti-missile

La technologie des canons électriques, ou rail gun, avait la faveur de nombreux états-majors il y a quelques années, notamment aux Etats-Unis, ou l’US Navy avait investi plusieurs centaines de million de $ pour developper son propre modèle. Mais depuis quelques temps, et surtout depuis l’abandon du programme par le Pentagone qui donne la priorité aux armes à énergie dirigée comme les laser à haute énergie et les canons à micro-ondes, l’engouement pour ce sujet semble s’être quelques peu tari. Même le programme chinois, qui avait pourtant défrayé la chronique il y a trois ans lorsqu’un Rail Gun fut observé sur un navire de transport…

Lire l'Article

Le Japon veut des « options » face aux nouvelles capacités balistiques nord-coréennes

Jusqu’il y a peu, Tokyo s’appuyait pleinement sur son bouclier anti-missile, et notamment sur ses 8 destroyers lourds AEGIS des classes Kongo, Atago et Maya, pour neutraliser la menace balistique venant de Corée du Nord. Mais les performances démontrées ces derniers mois de la technologie de Pyongyang, qu’il s’agisse de missiles à trajectoire semi-balistiques capables d’évoluer sous le plancher des systèmes anti-balistiques, ou des nouveaux systèmes dotés de planeurs hypersoniques, ont largement mis à mal ces certitudes, au point d’amener les autorités nippones à considérer des options qui jusqu’ici n’étaient pas même imaginées. Le 23 octobre, à la suite du dernier essai de missile tactique…

Lire l'Article

Arleigh Burke, Kongo, Super Gorshkov : les destroyers modernes – 2nde partie

Cet article fait suite à l’article « Hobart, Type 52D, Sejong le Grand : les destroyers modernes – 1ère Partie » publié le 24 Mai 2021, qui présentait les classes Hobart (Australie), Type 052D/DL (Chine), Sejong le Grand (Corée du Sud) et Kolkata (Inde). La seconde partie complète ce panel des 8 principales classes de Destroyers Modernes, avec la classe Kongo (Japon), Arleigh Burke (Etats-Unis), Daring (Royaume-Unis) et 22350M Super Gorshkov (Russie). Classe Kongo (Japon, 4+2+2 unités) Les Forces Navales d’Autodéfense Japonaises sont considérées comme la 3ème flotte la plus puissamment armée dans le monde, faisant jeu égal avec la Russie et ne cédant qu’à l’US Navy…

Lire l'Article

La flotte de haute mer japonaise en 2030

Au début des années 90, alors que le Monde célébrait la fin de la bipolarisation Est-Ouest avec l’effondrement de l’Union Soviétique, le Japon entreprit de développer une flotte de haute mer de premier plan, capable de défendre l’ensemble de l’archipel contre un adversaire technologiquement avancé. Le Japon a-t-il anticipé la transformation fulgurante chinoise, et la menace que cela représenterait pour sa sécurité seulement 20 ans après ? Quoi qu’il en soit, la flotte de haute mer des forces d’autodéfense japonaises occupe désormais la troisième place des marines mondiales, partageant, derrière l’US Navy et l’APL, son podium avec la flotte russe, mais dépassant très largement les…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR