Les Etats-Unis craignent la banalisation du « chantage à la dissuasion » russe et chinois

À peine quelques jours après l’entame des opérations militaires en Ukraine, Vladimir Poutine ordonnait de manière très médiatique à son chef d’Etat-Major et son ministre de La Défense de mettre en état d’alerte avancé les forces stratégiques russes, en réponse au premier train de sanction venu des Etats-Unis et d’Europe contre la Russie en réponse à cette agression. Depuis, Moscou a répété à plusieurs reprises ses menaces stratégiques pour tenter d’empêcher les occidentaux de s’immiscer dans le conflit en cours, et d’apporter un soutien croissant aux ukrainiens. Si cela n’a pas empêché les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et nombre de pays européens de livrer des armements…

Lire l'Article

Les nouveaux missiles anti-navires hypersoniques chinois changent la donne dans le Pacifique

La Chine aurait-elle ravi la politesse à la Russie en déployant un missile hypersonique anti-navire à bord de ses nouveaux destroyers lourds Type 055 ? C’est en tout cas la question qui se pose suite à la publication de photos montrant le tir d’un missile identifié comme YJ-21 à partir d’un de ces navires, laissant supposer que le missile pourrait être effectivement en service, ou tout au moins en phase de test avancée. Comme si cette seule nouvelle ne suffisait pas, de nouvelles photos ont été diffusées montrant un bombardier naval à long rayon d’action H-6N emportant lui aussi un missile balistique anti-navire, que les…

Lire l'Article

La Chine construit des répliques de porte-avions et destroyers US en plein désert

Le désert de Taklamakan, un espace désertique et très hostile de plus de 270.000 km2 en pleine territoire ouïgour dans le nord ouest de la Chine, avait été proposé en 2010 pour entrer au patrimoine mondial naturel de l’humanité. Cet espace aride qui voit des températures de 50°c en journée côtoyer des -40°c la nuit, est également une zone d’entrainement privilégiée pour l’Armée Populaire de Libération, qui y teste ses missiles balistiques depuis de nombreuses années. Récemment, toutefois, des formes incongrues pour cet environnement ont été relevées par les satellites d’observation occidentaux. En effet, les armées chinoises y ont construit des répliques simplifiées de plusieurs…

Lire l'Article

L’Armée Populaire de Libération chinoise teste un nouveau missile balistique tactique

De manière presque simultanée avec l’aggravation des tensions entre les Etats-Unis et la Chine au sujet de la Mer de Chine et de Taïwan, l’Armée Populaire de Libération a considérablement accrue le nombre et l’ampleur des exercices auxquels ses forces participent, avec une recrudescence notable des scénarios se rapprochant d’une intervention militaire contre l’ile indépendante sous protection américaine. Ainsi, ces derniers mois, les forces navales, aériennes, amphibies et aéronavales chinoises ont mené des exercices de manière presque quotidienne face et autour de Taïwan, exercices largement relayés par la presse et les médias de Pékin, façon de faire croitre la pression sur les autorités de l’ile,…

Lire l'Article

La Chine construirait 119 nouveaux silos pour missiles intercontinentaux nucléaires

Dans un discours qui se veut fondateur de l’avenir de la Chine et du Partie Communiste Chinois donné à l’occasion des célébrations du centenaires du PCC, le Président Xi Jinping a martelé la détermination de son pays à assurer la protection de son intégrité territoriale et de ses intérêts, appelant à l’accélération du renforcement et de la modernisation de l’Armée Populaire de Libération, face à un adversaire qui, sans jamais être directement nommé, est toutefois désigné comme l’origine de tous les maux qui ont frappé la Chine depuis 1840 à la Guerre de l’Opium, à savoir l’Occident. C’est dans ce contexte quasi-martial que deux spécialistes…

Lire l'Article

Les batteries de défense côtière reviennent sur le devant de la scène

Traditionnellement, jusqu’au milieux des années 60, les ports et arsenaux militaires, ainsi que certains emplacements stratégiques des cotes, étaient fréquemment protégés par des batteries côtières, à vocation anti-aérienne comme anti-navire. Mais l’érosion de la menace, surtout après l’effondrement de l’Union Soviétique, ainsi que l’apparition et la démocratisation des missiles à bord des navires de combat, amena de nombreux pays à se passer de ces défenses. Pourtant, ces dernières années, plusieurs armées ont entrepris de se doter à nouveau de capacités de ce type, en faisant notamment l’acquisition de batteries côtières dotées de missiles anti-navires. Comment peut-on expliquer ce retour en grâce des batteries de défense…

Lire l'Article

L’Aéronautique navale russe se dote de missiles hypersoniques Kh47m2 Kinzhal

Peu connue, l’Aéronautique Navale Russe dispose de moyens aériens plus que significatifs. Outre la vingtaine de Mig-29K et autant de Su-33 capables d’être mis en oeuvre à partir du porte-avions Kuznetsov, sa flotte de chasse se compose également d’une vingtaine de Su-30SM, autant de Su-27 et d’avions d’attaque Su-24M mis en oeuvre à partir de bases terrestres, pour protéger les eaux russes. Surtout, elle aligne 32 intercepteurs MIG-31 qui assurent les missions d’interception à proximité des bases navales du pays. Mais cette mission va bientôt être étendue, puisque selon l’Agence Tass, la Marine Russe s’apprêterait à mettre en service deux régiments de Mig-31K, la version…

Lire l'Article

Les porte-avions sont-ils désormais trop vulnérables pour être utiles ?

Depuis l’annonce du lancement du programme de Porte-avions de Nouvelle Génération français par le Président de la République, de nombreuses voix se sont élevées pour s’interroger sur la pertinence d’un tel investissement, notamment face à la menace que représentent, désormais, les missiles anti-navires hypersoniques à longue portée, comme le 3M22 Tzirkon russe, ou le DF26 chinois. Selon eux, et selon d’autres notamment aux Etats-Unis, de tels mastodontes des mers sont aisément localisables, et constituent dès lors des cibles de choix pour les nouveaux missiles anti-navires adverses. Pourtant, une analyse factuelle et objective des capacités offertes par les porte-avions, ainsi que de la réalité de la…

Lire l'Article

Les destroyers lourds Type 055 chinois équipés bientôt de missiles balistiques anti-navires

S’il est une arme dont dispose la Chine aujourd’hui qui pose problème aux Etats-Unis, c’est bien sa flotte de missiles balistiques anti-navires à moyenne portée, composée de missiles DF-21D d’une portée de 1.500 km, et de missiles DF-26 d’une portée de 4.000 km. Longtemps considérés par les services de renseignement militaires occidentaux comme des armes de propagande, car sensément incapables de viser effectivement un navire mobile, elles sont désormais prises beaucoup plus au sérieux par l’US Navy, qui pourrait voir ses unités majeures, porte-avions et LHA (porte-hélicoptère d’assaut) directement menacées. Pékin semble aujourd’hui déterminé à pousser son avantage, en embarquant ce type de missile à…

Lire l'Article

Pékin considère que les Etats-Unis ont franchi la ligne rouge à Taïwan

Les tensions entre Washington et Pékin ont franchi, ces derniers jours, un nouveau seuil critique, si l’on en croit la presse d’état chinoise. En effet, selon des informations publiées par le Think Tank South China Sea Strategic Situation Probing Initiative (SCSPI), basé à Pékin, un avion de reconnaissance EP-3E de l’US Navy aurait en effet décollé d’une base aérienne située sur l’ile de Taiwan, pour ensuite retourner au Japon, sa mission effectuée. Or, le déploiement de moyens militaires, et notamment de moyens militaires lourds, sur l’ile de Taïwan est considéré comme une ligne rouge infranchissable par les autorités chinoises, au point qu’elles ont fait savoir,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR