La France a-t-elle perdu son audace en matière d’innovation de Défense ?

En début de semaine, l’Agence Innovation Défense française a lancé deux appels à projet pour concevoir des modèles de munition vagabonde. Ces armes, parfois appelées improprement drones suicides, marquent en effet l’actualité dans le conflit Ukrainien, avec l’arrivée des modèles Switchblade 300 et 600 et des mystérieux Phoenix Ghost spécialement conçus par l’industrie de défense US à la demande des ukrainiens. Pour autant, l’efficacité des munitions vagabondes n’a pas émergé lors de ce conflit, ni même lors de la guerre du Haut Karabakh en 2020 durant laquelle les Harop et Orbiter de facture israélienne saturèrent les défenses arméniennes. En effet, ce type de munitions existe…

Lire l'Article

Qu’est-ce que le nouveau Système de Lutte Anti-Mines du Futur de la Marine Nationale ?

Durant la Guerre Froide, les Marines occidentales disposaient d’une impressionnante capacité de lutte contre les mines navales, marquée en particulier par le prolifique programme de Chasseur de Mines Tripartites qui permit à la France, la Belgique et les Pays-Bas de s’équiper de 35 navires de haute technologie particulièrement performants entrés en service entre 1981 et 1990. En 2010, dans le cadre des accords de Lancaster House, la France et la Grande-Bretagne s’engagèrent à concevoir conjointement le programme Maritime Mine Counter Measures, ou MMCM, afin de developper les nouvelles capacités de lutte contre les mines sous-marines à horizon 2030. En France, ce programme fut désigné par…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et faiblesses de l’industrie de défense française ?

L’industrie de défense française est aujourd’hui reconnue sur la scène internationale comme l’une des plus performantes et des plus exhaustives de la planète. Du sous-marin à propulsion nucléaire à l’avion de combat, en passant par les satellites de reconnaissance, les blindés et les missiles, les grandes entreprises de défense françaises sont présentes sur tous les créneaux, et s’arrogent à ce titre la 3ème place des pays exportateurs de technologie de défense après les Etats-Unis et la Russie, mais devant la Chine, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Elle représente, à ce titre, non seulement le pilier de l’autonomie stratégique française, mais une des industries exportatrices clés du…

Lire l'Article

SCAF : Le gouvernement français prend des positions défensives face à Berlin

A l’occasion de son intervention face à la Commission Défense et Affaires Etrangères du Sénat le 3 mars 2021, le CEO de Dassault Aviation, Eric Trappier, a une nouvelle fois fait part de agacement concernant le programme de système de combat aérien du futur européen qui rassemble la France, l’Allemagne et l’Espagne, et notamment contre les exigences largement excessives formulées par les autorités germaniques et ibériques. Lors de son intervention, le dirigeant français a également mis en cause la gestion faite du programme et des négociations entre états par la Direction Générale de l’Armement française et ses deux homologues allemandes et espagnoles, mais également par…

Lire l'Article

L’Armée de Terre française dévoile ses ambitions avec le programme TITAN

L’Armée de Terre française et la Direction Générale de l’Armement (DGA) ont publié cette semaine une animation vidéo présentant les grands axes de developpement en cours et à venir pour le combat aéroterrestre des armées françaises. Si aujourd’hui tous les regards, et la grande majorité des crédits, sont concentrés sur le renouvellement du segment « médian », à savoir les véhicules blindées légers et moyens, les plus susceptibles d’être déployés en opération exterieures, dans le cadre du programme SCORPION, le renouvellement de la composante lourde des forces est dès à présent planifié au sein d’un nouveau programme désigné TITAN. TITAN n’est d’ailleurs, en soit, pas véritablement un…

Lire l'Article

Le Missile anti-navire franco-britannique ANL/Sea Venom prêt pour le service

Ce 17 Novembre, la Direction Générale de l’Armement a procédé, sur le site d’essais de l’ile du Levant dans le Var, à l’ultime essai du missile Anti-Navire Leger, ou ANL, désigné Sea Venom en Grande-Bretagne, ouvrant la voie à son admission au service dans la Marine Nationale et la Royal Navy. Ce missile est l’un des projets communs entre la France et la Grande-Bretagne lancés à l’occasion des accords de Lancaster House signés en 2010, avec le programme de missile anti-navire et de croisière FMAN/FMC et le programme de guerre des mines MMCM, qui lui aussi vient de passer une étape déterminante il y a…

Lire l'Article

L’Espagnol Indra dirigera le volet « Senseurs » du programme SCAF, mais est-ce une bonne nouvelle ?

Ce 23 novembre, la Direction Générale de l’Armement française, connue sous l’acronyme DGA, a signé par délégation des Etats allemands, français et espagnols, le contrat accordant à la société d’électronique embarqué espagnole Indra la direction du pilier « senseurs » du programme de système de combat aérien du futur, ou SCAF, visant à developper le futur avion de combat et les systèmes connexes qui équipera les forces aériennes des 3 pays à partir de 2040. Indra aura donc la charge, avec les sociétés françaises Thales et allemande Hensoldt de developper le radar et l’ensemble des senseurs de nouvelle génération qui équiperont l’appareil clé des forces aériennes européennes…

Lire l'Article

Rafale: les essais en vol de la nouvelle munition AASM de 1000 kg ont commencé

Il y a quelques mois, nous vous avions présenté de manière détaillée le nouveau standard F4 du chasseur français Rafale, produit par Dassault Aviation. Outre des améliorations notables en matière de capteurs, de connectivité et de logistique, le Rafale F4 devait également intégrer de nouveaux armements air-air et air-sol. Si les MICA-NG et le SCALP rénové sont basés sur des armements connus, l’AASM 1000 kg développé par Safran est bel et bien une toute nouvelle munition. Depuis quelques années déjà, des maquettes de l’AASM-1000 étaient exposées lors de divers salons et expositions aéronautiques. Depuis le lancement du programme F4 en janvier 2019, on était cependant…

Lire l'Article

La France va-t-elle se doter d’une véritable capacité de transport aérien stratégique ?

Quelques jours après que le Ministère des Armées ait reconnu la dépendance critique de la France en termes de transport aérien stratégique, la ministre Florence Parly a demandé à la Direction Générale de l’Armement (DGA) d’étudier une solution alternative. De quoi donner des perspectives très positives aux capacités des projections des forces armées françaises.  En matière de transport aérien stratégique « hors gabarit » (très gros porteurs) la France dépend du Contrat SALIS de l’OTAN ou bien de contrats privés via le courtier ICS. Ces contrats ont la caractéristique de dépendre des mêmes fournisseurs Russes ou Ukrainiens. Le cœur des capacités fournies est l’aéronef Antonov…

Lire l'Article

Le drone RDM MIL de Reflet du Monde prêt à être testé pour des applications logistiques au profit des armées françaises

Avec l’évolution et la maturation des technologies d’aéronefs sans pilotes, les besoins militaires en drones logistiques connaissent aujourd’hui une forte accélération. En France, l’entreprise bordelaise Reflet du Monde compte se démarquer sur ce secteur avec un quadcoptère lourd capable de déplacer des charges d’une quinzaine de kilos, le RDM MIL. Dérivé du RDM AG qui connait un véritable succès dans le monde agricole, le RDM MIL est un drone de 30kg qui a déjà effectué différents essais en vol pour évaluer les configurations envisagées pour le monde militaire et celui de la sécurité civile. Après avoir testé la possibilité de transporter du matériel médical et…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR