Allemagne, Pologne, Slovaquie : des blindés européens bientôt en Ukraine ?

Que de chemin parcouru depuis qu’au lendemain du début de l’offensive russe en Ukraine, un diplomate allemand aurait rétorqué à son homologue ukrainien qu’il n’y avait aucun sens à envoyer des équipements militaires aux armées ukrainiennes, puisque celles-ci seraient balayées en quelques jours. En effet, depuis quelques jours, les déclarations se multiplient en Europe, et plus globalement dans l’ensemble du camp occidental, en faveur d’un soutien bien plus appuyé apporté à l’Ukraine en matière d’équipements de défense, y compris concernant les materiels lourds demandés depuis plusieurs semaines par Kyiv pour tenir tête aux vagues d’assaut lancées par Moscou. Déjà, la semaine dernière, Prague avait confirmé…

Lire l'Article

Comment la guerre en Ukraine va transformer la planification stratégique en Europe ?

Il y a tout juste 3 semaines, bien peu étaient ceux qui, en occident, estimaient que la Russie allait effectivement mener une guerre d’agression globale sur l’Ukraine. Pour beaucoup, le déploiement de force russe autour de l’Ukraine visait à faire plier le président Zelensky au sujet de son adhésion à l’OTAN et du statut des républiques sécessionnistes du Donbass. Pour les mieux informés, comme l’Etat-Major des Armées françaises, et comme nous l’avions abordé dans un article du 23 février, les risques militaires et politiques liés à une telle offensive ne compensaient pas les bénéfices potentiels, de sorte qu’une telle décision apparaissait irrationnelle et donc peu…

Lire l'Article

Face à la résistance ukrainienne, les armées Russes changent de stratégie

Alors que l’offensive russe marque la pas devant Kyiv et Kharkiv, et que les villes données comme aux mains des russes, comme Kherson et Berdyansk, continuent de résister malgré une situation très détériorée pour les défenseurs ukrainiens, les armées russes ont, semble-t-il, changé radicalement de stratégie pour venir à bout de la résistance ukrainienne. Renonçant aux opérations spéciales et à l’utilisation intensive des forces aéroportées, les forces russes s’engagent, selon de nombreux rapports, dans une doctrine bien plus conventionnelle, avec des attaques massives menées par des bataillons inter-armes appuyés d’un important soutien d’artillerie et de l’aviation tactique, laissant craindre une hausse très rapide des pertes…

Lire l'Article

Les armées turques reçoivent leurs premiers drones Akinci

Deux années. C’est le temps qu’il aura fallu au spécialiste turque de la fabrication de drones miltaires Baykar, pour amener son nouveau drone Moyenne Altitude Longue Endurance MALE Akinci du stade de prototype à son entrée opérationnelle au sein des armées turques. Le 29 aout, à l’occasion d’une cérémonie aux forts élans nationalistes, c’est le président R.T Erdogan en personne qui célébra l’arrivé du nouveau drone de combat dans ses armées, avec une fierté non feinte de la part du dirigeant turc. Il faut dire que le Akinci PT-2 TIHA a de quoi satisfaire le président, et ses efforts en faveur d’une industrie de défense…

Lire l'Article

Le turc Baykar développe un drone de combat furtif embarqué à hautes performances

Sans atteindre l’efficacité de la campagne de teasing qui entoure la présentation du nouveau chasseur léger russe, le turc Baykar, fort des succès tant commerciaux qu’opérationnels de son drone Moyenne Altitude Longue Endurance léger TB-2 Bayraktar, a lui aussi fait monter l’attente de la presentation de son nouveau projet de drone de combat dans une video énigmatique laissant entrevoir certaines parties de l’appareil. Le voile a été levé aujourd’hui sur ce nouvel appareil, qui n’existe pour l’heure qu’en version numérique, et qui n’a pas reçu de désignation officielle, mais qui, de toute évidence, porte de très grandes ambitions pour le constructeur et toute l’industrie aéronautique…

Lire l'Article

Les drones de combat turcs multiplient les succès commerciaux

Les drones TB2 et ANKA ont connu une formidable exposition médiatique au cours de la guerre du Haut-Karabakh en 2020, durant laquelle, aux cotés des munitions vagabondes Harop et Harpie d’origine israélienne, ils contribuèrent grandement au succès des forces armées Azéris sur les forces arméniennes. Depuis, Ankara multiplie les contrats et les négociations exclusives en vue d’exporter ses précieux équipements, contribuant à positionner le pays dans le trio de tête des nations mondiales dans ce domaine, avec les Etats-Unis et la Chine. En effet, outre les Armées turques et Azeris, les drones turcs ont été commandés ces derniers mois par l’Ukraine, le Qatar, le Maroc,…

Lire l'Article

Exclue du programme F35, la Turquie réorganise ses ambitions aéronautiques sans l’Occident

Alors que le Departement Américain de La Défense venait de signifier officiellement à Ankara son exclusion définitive du programme F35 à la suite de l’acquisition de systèmes S400 auprés de la Russie, Selcuk Bayraktar, le CTO de la société Bayraktar, bien connue pour ses drones TB2 qui jouèrent un rôle déterminant lors des engagements turcs en Syrie et en Libye, ainsi qu’aux mais des forces Azeri lors du conflit du Haut-Karabakh de 2020. Ce dernier détailla la feuille de route que les autorités turques s’apprêtaient à suivre dans le domaine de l’aéronautique militaire. Et le moins qui puisse être dit, c’est que le pays ne…

Lire l'Article

L’Ukraine nationalise le motoriste Motor Sich empêchant sa prise de contrôle par la Chine

C’est incontestablement un grand service que vient de rendre l’Ukraine, et son président Volodymyr Zelenskiy, aux Etats-Unis et à l’occident, en décidant de nationaliser le motoriste aéronautique national Motor Sich, pour empêcher que l’entreprise, et ses savoir-faire en matière de moteur d’avions et d’hélicoptères, ne tombent sous sous le contrôle de la société chinoise Skyrizon, et par la même, permettent aux industries aéronautiques chinoises de combler leur retard dans le domaine des turboréacteurs et turbopropulseurs aéronautiques. Ce faisant, le président Zelenskiy expose l’Ukraine à la colère de Pékin, ainsi qu’à d’importants dommages et intérêts, tout du moins si l’on en croit le discours officiel de…

Lire l'Article

Avec le Skyranger 30, Rheinmetall se positionne sur les systèmes SHORAD en Europe

Avec le retour de la menace de conflits dits de Haute Intensité, c’est à dire opposant des armées lourdement équipées et ayant accès à des technologies avancées, de nombreuses armées européennes s’intéressèrent à nouveau aux systèmes de défense anti-aérienne rapprochée, ou SHORAD (Short Range Air Defense) pour l’acronyme anglais, afin d’être en mesure de protéger les forces mobiles et les sites sensibles contre des avions de combat, des hélicoptères ou des missiles de croisière. Mais le rôle central que jouèrent les drones et les munitions vagabondes mis en oeuvre par les forces azéris pendant la guerre du Haut Karabakh de 2020, mit en lumière l’urgence…

Lire l'Article

La France et l’Europe peuvent-ils revenir dans la course aux drones MALE grâce au NEURON ?

Dire que la France, et l’Europe en général, ont manqué de flaire concernant l’arrivée des drones, et notamment des drones de combat Medium Altitude Long Endurance ou MALE, comme le MQ1 Predator, le MQ9 Reaper, ou le TB2 du turc Bayraktar, serait un euphémisme profond. Non seulement durent ils tous s’équiper à l’étranger, auprés des Etats-Unis pour la grande majorité des cas, mais ils restent aujourd’hui encore incapables de s’entendre sur les fonctionnalités et le financement du programme Eurodrone, qui risque fort de voir le jour alors même qu’une nouvelle génération de drones de combat, autrement plus performante que celle actuellement en service, commencera à…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR