La France peut-elle exporter son futur Porte-avions Nucléaire NG ?

Le président français Emmanuel Macron a confirmé, ce mardi 8 décembre, le lancement officiel du programme de Porte-avions Nucléaire de Nouvelle Génération destiné à remplacer en 2038 le Charles de Gaulle entré en service en 2001. Cette annonce apporte quelques informations complémentaires et des confirmations sur les choix retenus pour ce programme, mais elle ouvre également des opportunités sur la scène internationale. Dans cet article, nous allons étudier ces pays qui pourraient voir dans le nouveau programme français, une opportunité de renforcer leurs propres capacités aéronavales. Les caractéristiques annoncées L’annonce faite par le président de la République confirme un grand nombre de suppositions éclairées et…

Lire l'Article

L’avion Awacs embarqué chinois KJ-600 a effectué son premier vol

S’il est un domaine dans lequel la montée en puissance de l’outil militaire chinois impressionne les occidentaux, c’est bien dans celui de la planification des moyens à long terme. En effet, l’Armée Populaire de Libération est parvenue, jusqu’ici, a systématiquement disposer au même instant, des nouveaux équipements attendus, mais également de l’ensemble des sous-composants nécessaires ainsi que des personnels et des infrastructures de maintenance pour permettre une entrée en service operationelle rapide et efficace. L’un des derniers exemples en la matière porte sur l’allongement des destroyers Type 052D à partir de la 19ème unité afin de recevoir le nouvel hélicoptère Z-20, le navire étant entré…

Lire l'Article

Les USA autorisent la vente d’avions-radars E-2D Hawkeye pour la marine française

Lundi dernier, le Département d’Etat américain a annoncé avoir autorisé l’exportation de 7,5 milliards $ de matériel militaire à plusieurs pays dans le monde, dont Israël, la Lituanie, l’Argentine et l’Indonésie. La France était également concernée par cette annonce, puisque le gouvernement américain autorise officiellement la Marine Nationale à acquérir, dans le cadre d’une procédure FMS (Foreign Military Sales), trois avions-radars E-2D Advanced Hawkeye. Avec les équipements associés, le montant du contrat pourrait s’élever à 2 milliards $ (le double de ce qui avait été annoncé précédemment), soit le prix de deux destroyers ou d’une flottille entière d’avions de combat Rafale M. Malgré le prix…

Lire l'Article

Engagement coopératif : un sous-marin nucléaire désigne une cible au profit des Rafale du porte-avions Charles de Gaulle

Depuis son départ de Toulon le 22 janvier, le porte-avions Charles de Gaulle a été bien occupé en Méditerranée puis dans l’Atlantique Nord, comme nous l’avions déjà évoqué dans nos lignes. Entre opérations anti-terroristes, manœuvres de démonstration diplomatique et autres exercices interalliés, le groupe aéronaval (GAN) français est également mis à profit pour tester et valider de nouvelles capacités tactiques. Ça a notamment été le cas le 17 mars dernier quand le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) participant à l’escorte habituelle du Charles de Gaulle a été utilisé pour désigner une cible de surface (simulée) au profit des chasseurs Rafale M du porte-avions, dans le cadre…

Lire l'Article

Ces technologies qui pourront détecter un F35 dès 2030

Depuis l’utilisation des F117 lors de la première guerre du Golfe, en 1991, la furtivité est considérée comme la caractéristique essentielle d’un avion de combat, pour être en mesure de faire face aux défenses anti-aériennes modernes d’un adversaire déterminé. Et l’appareil du lieutenant colonel Zelko abattu par une batterie de missiles S-175 (SA-3 dans la classification OTAN), alors qu’il venait d’ouvrir sa trappe de munition le 27 mars 1999 au dessus de la Serbie n’y changea pas grand chose. La furtivité était devenue le Graal des avionneurs et des état-majors des forces aériennes mondiales. Dès lors, plusieurs programmes reposant sur cette caractéristique furent développés, dans…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR