La coopération franco-allemande autour du programme SCAF à nouveau dans la tourmente

Il y a à peine une année, le Système de Combat Aérien du Futur, ou SCAF, qui rassemble depuis 4 ans la France et l’Allemagne, plus tard rejoint par l’Espagne, et visant à developper le remplaçant des Rafale français et Eurofighter Typhoon allemands et espagnols, faisait face à plusieurs problèmes critiques menaçant jusqu’à la poursuite même du programme. Qu’il s’agissait de la répartition de la charge industrielle entre les industries de chaque pays ou de problèmes concernant la propriété intellectuelle de certaines technologies développées préalablement par Dassault Aviation, les discussions étaient à l’arrêt, jusqu’à une impulsion politique de l’Elysée et de la Chancellerie Allemande, qui…

Lire l'Article

SCAF : Le gouvernement français prend des positions défensives face à Berlin

A l’occasion de son intervention face à la Commission Défense et Affaires Etrangères du Sénat le 3 mars 2021, le CEO de Dassault Aviation, Eric Trappier, a une nouvelle fois fait part de agacement concernant le programme de système de combat aérien du futur européen qui rassemble la France, l’Allemagne et l’Espagne, et notamment contre les exigences largement excessives formulées par les autorités germaniques et ibériques. Lors de son intervention, le dirigeant français a également mis en cause la gestion faite du programme et des négociations entre états par la Direction Générale de l’Armement française et ses deux homologues allemandes et espagnoles, mais également par…

Lire l'Article

La fin du programme SCAF est-elle déjà actée par Paris, Berlin et Madrid ?

Dire que le programme SCAF est aujourd’hui menacé tiendrait de l’euphémisme. En quelques semaines, les mauvaises nouvelles se sont succédées sous la forme de nouvelles exigences de la part de Berlin comme de Madrid, dépassant de loin le cadre initial des accords qui liaient les deux pays avec la France, au point que le pouvait raisonnablement s’interroger sur la volonté réelle de l’Allemagne et de l’Espagne d’aller plus avant dans ce programme. Mais c’est bel et bien la réponse faite par Paris et Dassault Aviation à ces exigences qui, aujourd’hui, interroge le plus, et qui fait craindre que le sort du programme SCAF n’ait déjà…

Lire l'Article

La France dans le piège de la coopération européenne Défense

Le programme de Système de Combat Aérien du Futur, ou SCAF, est-il condamné à échouer ? Il y a encore quelques mois, une telle idée aurait déchainé la fureur de nombre de responsables au Ministère des Armées, à la DGA et même à l’Elysée. Mais aujourd’hui, on peut raisonnablement se demander comment le programme pourrait ne pas échouer, eu égard aux nombreux problèmes critiques apparus ces dernières semaines. Après l’exigence allemande pour obtenir un pilotage partagé entre Safran et MTU concernant le pilier propulsion du programme, et ce dépit de l’expérience plus que limitée du motoriste allemand dans ce type de propulseur, puis celle portant…

Lire l'Article

L’industrie Défense US s’organise pour étendre la fabrication de prototypes

Le groupement qui rassemble, aux Etats-Unis, les industries de Défense du pays, le National Armaments Consortium, a annoncé, en partenariat avec le Ordnance Technology Consortium du Département de La Défense et l’Army Contracting Command de l’US Army, le lancement d’une initiative destinée à accélérer et étendre la conversion sous forme de prototypes des travaux de recherche en matière de Défense. Concrètement, le NAC entend jouer le rôle d’organisme centralisateur pour faciliter et accélérer le financement des projets et la conception de prototype, de sorte à alléger aussi bien la charge pour ses membres sollicitant des financements du Departement de La Défense, que pour le DoD…

Lire l'Article

Quel est le contrat Rafale reporté auquel le PDG de Dassault Eric Trappier a fait référence ?

A l’occasion de la présentation des résultats semestriels aux actionnaires du groupe, Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation depuis 2013, a fait référence à un contrat portant sur la vente d’avions Rafale à l’exportation, contrat qui aurait été reporté en raison de la crise sanitaire liée au COVID-19, sans préciser de quel pays émanait cette commande potentiellement imminente de l’avion français. L’occasion bien évidemment de faire un tour d’horizon des compétitions et des négociations en cours impliquant le Rafale, pour en déduire, si cela s’avère possible, quel pourrait être ce client mystérieux auquel Eric Trappier a fait référence La Suisse Après la votation de 2014…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR