En raison de l’épidémie de coronavirus, l’exercice de l’OTAN « Defender 2020 » sera réduit à son strict minimum

Ce devait être la réponse de l’OTAN aux gigantesques exercices en conditions réelles menés récemment par la Russie et ses alliés, notamment lors de Vostok 2018, mais aussi le plus large exercice militaire mené en Europe occidentale en un quart de siècle. Defender 2020, également appelé Defender, devait consister à déployer en Europe de l’Ouest près de 20.000 soldats américains, via un transport par navires et avions échelonné entre la fin de l’hiver et le printemps 2020 vers les ports et bases militaires européennes. Ils y auraient rejoint environ 17000 soldats européens, permettant de conduire une série de manœuvres et d’exercices dans une dizaine de…

Lire l'Article

L’US Army prépositionnent à nouveau des équipements en Europe et en Asie

Durant la guerre froide, les Etats-Unis maintenaient en permanence en Europe prés de 300.000 hommes, dont 250.000 pour la seule Allemagne Fédérale. Mais pour pouvoir faire face aux quelques 50 divisions blindées dont disposaient le Pacte de Varsovie, l’OTAN avait un besoin critique de forces en provenance du nouveaux continent. Les délais particulièrement courts de réaction face à une offensive, et les risques de voir les convois navals traversant l’Atlantique attaqués par les sous-marins et bombardiers à long rayon d’action soviétiques, amena rapidement le Pentagone à opter pour le prépositionnement d’un important stock de materiels lourds en Allemagne, materiels qui pouvaient être mis en oeuvre…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR