La France se positionne aux cotés de la Grèce lors de l’exercice Iniochos 2021

Depuis la fin des années 80, les forces aériennes helléniques organisent chaque année l’exercice Iniochos, destiné à améliorer l’interopérabilité de ses unités avec celles de ses alliés. Mais l’exercice de cette année, désigné Iniochos 2021, prend une dimension bien plus importante que lors des années précédentes, alors que les tensions entre Ankara et Athènes restent très élevées. Dès lors, pour les autorités grecques, cet exercice apparait comme une façon de rassembler ses alliés les plus proches, et de montrer à ses homologues turques que, loin d’être isolée, la Grèce peut compter sur le soutien de partenaires internationaux puissants, si la situation venait à se détériorer…

Lire l'Article

Que valent les 2 frégates d’occasion proposées par la France à la Grèce ?

L’offre française faite à la Grèce hiers au sujet de la modernisation de la Marine Hellénique fait grand bruit, notamment en Grèce. La supériorité de la FDI Belharra sur ses concurrentes déclarées, notamment sur les MMSC américaines ou sur les Sigma néerlandaises, ne fait presque pas débat. Même la question du nombre de missiles anti-aériens, avec 16 missiles Aster 30 et 16 missiles Mica VL NG pour la FDI, et jusqu’à 64 missiles ESSM pour les Sigma, semblent désormais avoir bien assimilée par les commentateurs du sujet, tant le potentiel opérationnel du couple Aster 30 / MICA VL NG dépasse de loin celui des ESSM…

Lire l'Article

La France sort le grand jeu pour convaincre la Grèce de choisir la Frégate Belharra

A l’instar de ce qu’elle fit pour le contrat portant sur l’acquisition de 18 avions Rafale, dont 6 appareils d’occasion ont été offert à la Grèce, la France a désormais décidé de sortir le grand jeu pour convaincre Athènes de sélectionner son offre pour l’acquisition de 4 frégates modernes FDI Belharra et la modernisation des 4 frégates MEKO 200 HN actuellement en service au sein de la Marine Hellénique. Alors que les discussions piétinaient depuis plusieurs mois, ouvrant la voie à d’autres offres, comme celle avancée par Lockheed-Martin concernant les frégates MMSC, Paris a désormais une offre à la fois homogène et performante, tant du…

Lire l'Article

La FDI Belharra de Naval Group handicapée par le VLS Sylver en Grèce

Le renouvellement de la flotte de frégates grecques est aujourd’hui l’un des principaux et plus importants contrats en cours d’attribution sur la scène européenne et internationale concernant des navires de surface combattants. Avec un objectif d’acquisition de 4 navires, la modernisation de ses 4 Meko 200 HN et la volonté d’acquérir ou de louer 2 frégates dans des délais très courts pour répondre aux enjeux sécuritaires immédiats en Mer Egée, Athènes attise les convoitises des constructeurs européens comme américains. Dans cette compétition, la FDI Belharra de Naval Group avait jusqu’il y a peu une longueur d’avance sur ses compétiteurs, puisque Paris et Athènes avaient signé…

Lire l'Article

La Méditerranée est-elle à nouveau une zone de concentration de forces ?

Traditionnellement, lorsque l’on pense à des zones géographiques sous tension ou de nombreuses forces militaires sont présentes, il est commun de faire référence au Moyen-Orient et au Golfe Persique, ou plus récemment au Pacifique occidental, notamment autour de la Mer de Chine. En revanche, la Méditerranée, et notamment la Mediterranée orientale, qui fut entre la seconde guerre mondiale et la fin des années 60 une des zones les plus actives militairement parlant, a depuis glissé, dans la perception globale, vers le statut de zone sécurisée, permettant un important trafic commercial. Mais depuis une dizaine d’années, de nombreuses nations bordant la Méditerranée, ainsi que d’autres y…

Lire l'Article

Naval Group et la Belharra reviennent dans la course en Grèce

Hiers, nous évoquions le poids de l’opinion publique dans les décisions de défense. Aujourd’hui, nous apprenons que la Lettre d’Intention que devait envoyer le gouvernement de Kyriakos Mitsotakis au sujet de l’acquisition de 4 frégates MMSC américaines, en lieu et place des frégates FDI Balh@rra de Naval Group pour lequel France et Grèce discutaient conjointement après une Lettre d’intention signée il y a un an, n’a pas été envoyée. En effet, selon le site toujours très bien informé defensereview.gr, le tollé qu’a soulevé cette décision gouvernementale dans les médias et dans l’opinion publique, a amené les autorités grecques à faire marche arrière. Les causes de…

Lire l'Article

Les porte-avions sont-ils désormais trop vulnérables pour être utiles ?

Depuis l’annonce du lancement du programme de Porte-avions de Nouvelle Génération français par le Président de la République, de nombreuses voix se sont élevées pour s’interroger sur la pertinence d’un tel investissement, notamment face à la menace que représentent, désormais, les missiles anti-navires hypersoniques à longue portée, comme le 3M22 Tzirkon russe, ou le DF26 chinois. Selon eux, et selon d’autres notamment aux Etats-Unis, de tels mastodontes des mers sont aisément localisables, et constituent dès lors des cibles de choix pour les nouveaux missiles anti-navires adverses. Pourtant, une analyse factuelle et objective des capacités offertes par les porte-avions, ainsi que de la réalité de la…

Lire l'Article

Athènes va officiellement demander à Washington un destroyer Arleigh Burke

Depuis plusieurs années, les autorités grecques espèrent obtenir de leurs homologues américaines le prêt ou la vente d’un destroyer de la classe Arleigh Burke ou d’un croiseur de la classe Ticonderoga d’occasion, pour renforcer ses capacités anti-aériennes et être en mesure de faire face à la montée en puissance turque. Jusqu’à présent, ces demandes, passées par la voie militaires ou technocratiques, n’ont jamais obtenu de réponses favorables ni de la part de Washington, et encore moins de l’US Navy, qui peine à maintenir un format minimum pour répondre à l’augmentation de la pression opérationnelle. Mais visiblement, le président Kyriakos Mitsotakis ne semble pas prêt à…

Lire l'Article

L’avenir de la Marine Nationale, entre ambitions et inquiétudes

Ces derniers jours, les annonces se sont succédées autour des futurs programmes de la Marine Nationale, aussi bien du coté de l’Hotel de Brienne (le Ministère des Armées) que de l’Etat-Major de la Marine Nationale. Mais ces annonces, si elles portent les ambitions de ce que sera demain la Marine française, annoncent également une transition très difficile dans les années à venir, tant les programmes ont été reportés ou étalés durant la décennie qui précède, au point de, désormais, ne plus pouvoir éviter des ruptures capacitaires temporaires. C’est en tout cas un point sur lequel l’Amiral Pierre Vandier, Chef d’Etat-Major de la Marine, a voulu…

Lire l'Article

Type 31, FDI, Gorshkov: Que valent les frégates aujourd’hui ?

La frégate représente aujourd’hui le navire de combat de surface d’excellence pour les marines de premier rang, associant la polyvalence de leurs senseurs à des systèmes d’armes évolués pour assurer un vaste panel de mission, de l’escorte au contrôle des espaces maritimes, et parfois mêmes du déni d’accès et des frappes vers la terre. Dans cet article, nous allons étudier quelques unes des principales classes de frégates modernes de moyen tonnage, appelées à devenir la colonne vertébrale de nombreuses marines dans le monde, afin de les comparer entre elles mais aussi pour affiner la perception du rapport de force technologique et militaire dans le domaine…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR