L’US Navy reconnait un défaut de conception dans les LCS de la classe Freedom

Lors de l’entrée en service du premier Littoral Combat Ship, l’USS Freedom, l’US Navy ne tarissait pas d’éloges au sujet de sa nouvelle pépite technologique. Le programme de navires de guerre polyvalents côtiers, qui repose sur deux classes distinctes Freedom et Indépendance, devait constituer une révolution dans le domaine du combat naval moderne. Très automatisées, les LCS intégraient notamment une structure modulaire permettant au navire d’embarquer, sous forme de conteneurs, différents modules tactiques, qu’il s’agisse de mettre en oeuvre des unités commando, de mener des actions de guerre des mines, ou de mener des opérations de lutte anti-sous-marine. En outre, les corvettes de la classe…

Lire l'Article

L’US Navy veut vendre des frégates FFG/X à tous ses alliés

L’US Navy semble avoir pris conscience du réel potentiel du design FREMM utilisé pour concevoir ses prochaines frégates de la classe Constellation, puisque tel a été nommée la classe de navires issus du programme FFG/X. En effet, le secretaire à la Navy, Kenneth Braithwaite, a déclaré qu’il envisageait de transformer le programme en s’inspirant du programme « Joint Strike Fighter » qui donna naissance au F35, pour en faire le « Joint Strike Frigate », et vendre ces navires à toutes les marines alliées des Etats-Unis. Cette déclaration est intervenue alors que le Conseiller Spécial du Président Trump pour La Défense, avait déclaré que l’US Navy allait avoir besoin…

Lire l'Article

Les Etats-Unis repassent à l’attaque pour vendre des frégates à la Grèce

Décidément, les Etats-Unis semblent déterminés à garder Athènes dans ses filets en matière d’équipement de Défense. En effet, selon le site Defense News, les autorités US auraient, une nouvelle fois, présenté une nouvelle offre à leurs homologues grecques dans le but de « co-produire » 4 nouvelles frégates pour la Marine Hellénique, s’appuyant une nouvelle fois sur les chantiers navals grecs passés sous contrôle américain Onex Shipyards. Cette annonce intervient alors que les autorités grecques ont annoncé leur volonté de moderniser leurs corvettes Meko200, et de lancer une procédure d’acquisition de 2 ou 4 frégates légères auprés des constructeurs européens, tout en poursuivant les négociations autour de…

Lire l'Article

Sous-marins, porte-avions légers, navires robotisés.. l’US Navy détaille son format à venir

Ce qui n’était jusqu’ici qu’une hypothèse appuyée a pris, désormais, la stature d’un projet à long terme. En effet, Mark Esper, le Secrétaire américain à La Défense, a détaillé hier lors d’une allocution, le format prévisionnel de l’US Navy dans les 25 années à venir. Comme dit précédemment, l’objectif sera bien d’atteindre, d’ici 2045, un format de 500 navires de combat tout en respectant l’objectif de 355 bâtiments en 2030, afin de contenir la montée en puissance chinoise. Mais loins d’être une simple extension homothétique du format actuel, ce nouveau format, largement contraint par son budget et son volume humain, entraine également un profond bouleversement…

Lire l'Article

Les futures frégates américaines seront des FREMM italiennes, et bouleverseront en profondeur les capacités de l’US Navy

Nous en parlions en fin de semaine dernière : le design de la FREMM italienne était en excellente position pour remporter l’appel d’offre FFG/X de l’US Navy, initialement prévu pour aboutir en fin d’année. C’est désormais chose faite ! L’US Navy a annoncé avoir sélectionné la proposition de Fincantieri Marinette Marine (FMM), dont le chantier naval est établi dans le Wisconsin, pour fabriquer les dix premières FFG/X. Le choix de Fincantieri Comme nous l’avions évoqué dans notre dernier article, la sélection de Fincantieri Marinette Marine a été justifiée par de nombreux facteurs. D’un point de vue politique, il paraissait vital de conserver une activité de construction navale…

Lire l'Article

La FREMM de FINCANTIERI en excellente position dans la compétition FFG/X pour l’US Navy

Comme nous l’avions écrit il y a deux jours, la decision concernant la première tranche du programme de frégates lance-missiles de nouvelle génération de l’US Navy FFG/X doit être présentée publiquement dans les prochains jours, peut-être même aujourd’hui. Mais le site économique Forbes semble avoir eu la primeur de l’information, puisqu’il annonce que l’Italien Fincantieri avec les chantiers navals Marinette et les chantiers navals Austral seraient les plus à même d’être désignés vainqueurs de la compétition pour construire les 10 première frégates du programme. La grille de decision retenue par l’US Navy était particulièrement large, allant des performances du navire aux retombées sur l’emploi, de…

Lire l'Article

L’US Navy va diviser le programme de frégates FFG/X

Est-ce lié aux effets de la crise Covid19 sur l’industrie de Défense ? Quoiqu’il en soit, l’US Navy a annoncer qu’elle allait diviser le programme FFG/X en deux sous-programmes de 10 navires. Le vainqueur de la competition actuelle qui oppose 4 groupes industrielles se verra attribuer la construction de 10 navires, alors qu’une nouvelle compétition sera immédiatement lancée pour la construction de 10 frégates d’une classe différente. Cette approche permettra de rapidement repartir la charge de travail entre les chantiers navals américains et leurs sous-traitants, dont plusieurs sont durement touchés par les conséquences de la crise sanitaire et économique liée au Covid19. Elle permettra également…

Lire l'Article

Le Département de la Défense américain veut retirer 2 porte-avions à l’US Navy

Nous nous en sommes déjà largement fait l’echo ici, la planification de l’US Navy en matière de construction de navires dans les années à venir fait aujourd’hui face à de grandes incertitudes. Elle est en effet prise entre les exigences du président Trump, reprises par son secrétaire à La Défense Mark Esper, afin de constituer pour 2030 une flotte de 355 navires (contre 293 aujourd’hui), la volonté de l’Etat-Major de l’US Navy de renforcer et rationaliser sa flotte de surface au détriment du nombre, et un budget qui a d’ores-et-déjà atteint son plafond, et qui ne pourra pas, dans les circonstances actuelles, progresser dans les…

Lire l'Article

Le Secrétaire à La Défense US dévoile sa stratégie pour une flotte de 355 navires en 2030

Comme nous l’avons déjà plusieurs fois traité sur Meta-Defense, l’US Navy peine à définir son plan de construction de navires pour les années à venir, prise en étau entre le besoin de renouvellement de plusieurs grandes classes de navires, comme les porte-avions de la classe Nimitz, les sous-marins nucléaires d’attaque Los Angeles, et les croiseurs de la classe Ticonderoga, les limites budgétaires imposées par le congrès (et surtout par la dette publique américaine dépassant le Produit intérieur brut), et la volonté politique du président Trump de constituer pour 2030 une flotte de 355 navires pour conserver l’avantage sur la flotte chinoise en developpement rapide. Et…

Lire l'Article

Le format et les bâtiments de surface de l’US Navy sont inadaptés pour faire face à la Chine

Spécialisé dans les études portant sur les sujets de Défense concernant les Etats-Unis, le Center for Strategic and Budgetary Assessments, ou CSBA, vient du publier une étude particulièrement critique concernant les choix ayant cours actuellement dans l’US Navy quand à la constitution de sa flotte de surface. Et la conclusion est sans appel : avec son format actuel, l’US Navy est incapable de faire face au niveau de challenge posé par la Chine sur les mers et dans les airs. En effet, selon l’étude publiée, l’US Navy fait reposer sa puissance de surface sur de grandes unités, chères et gourmandes en ressources humaines, mettant en…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR