La compétition fait rage entre Naval Group, Fincantieri et Damen pour les corvettes grecques

La compétition pour la construction et la livraison de 5 corvettes pour la Marine Helléniques pourrait bien être la redite de celle qui fit rage au sujet des frégates, et qui vit, finalement, Athènes arbitrer en faveur de la Frégate de Défense et d’Intervention ou FDI Belharra de Naval Group en septembre dernier, à l’issu de deux années de tractations intenses et de revirements sensationnels. Comme précédemment, en dépit des discussions avancées à ce sujet entre le constructeur français et les autorités grecques, les concurrents européens et américains de Naval Group sont déterminés à ne pas faciliter les négociations, à grand renfort de contre-propositions et…

Lire l'Article

L’Indonésie officialise une commande de 6 frégates FREMM auprés de Fincantieri

Aprés les Etats-Unis et l’Egypte, le constructeur naval Italien Fincantieri réalise un nouveau tour de force en signant un « Contrat Initial » portant sur l’acquisition de 6 frégates FREMM neuves, ainsi que le transfert de deux frégates d’occasion de la classe Maestrale qui doivent être prochainement retirées du service de la Marine Italienne. Il s’agit d’une nouvelle annonce spectaculaire en provenance de Jakarta en quelques jours, alors qu’un contrat équivalent a été signé avec Dassault Aviation pour l’acquisition de 36 avions de combat Rafale, marquant simultanément un effort remarquable de Jakarta pour renforcer ses capacités défensives aéronavales, ainsi qu’un regain d’intérêt pour les équipements en provenance…

Lire l'Article

La Marine italienne recevra ses nouveaux super-destroyers à partir de 2028

Depuis quelques années, l’Italie ne cache pas ses ambitions méditerranéennes, ainsi que celles dans le domaine de la construction navale. Et le plan de construction des unités navales italiennes présenté en juillet 2019 avait de quoi impressionner, alors qu’il visait une flotte composée d’un porte-aéronef, de 3 à 5 porte-hélicoptères d’assaut, de 4 destroyers lourds dont 2 nouvelles unités DDX, de 10 frégates FREMM (ou 8 si la vente de 2 FREMM à l’Egypte est maintenue) et de 7 PPA, de 8 corvettes de nouvelle génération, 8 sous-marins d’attaque AIP et 12 navires de guerre de mines dont 8 nouveaux bâtiments. Cette annonce avait été…

Lire l'Article

L’US Navy veut vendre des frégates FFG/X à tous ses alliés

L’US Navy semble avoir pris conscience du réel potentiel du design FREMM utilisé pour concevoir ses prochaines frégates de la classe Constellation, puisque tel a été nommée la classe de navires issus du programme FFG/X. En effet, le secretaire à la Navy, Kenneth Braithwaite, a déclaré qu’il envisageait de transformer le programme en s’inspirant du programme « Joint Strike Fighter » qui donna naissance au F35, pour en faire le « Joint Strike Frigate », et vendre ces navires à toutes les marines alliées des Etats-Unis. Cette déclaration est intervenue alors que le Conseiller Spécial du Président Trump pour La Défense, avait déclaré que l’US Navy allait avoir besoin…

Lire l'Article

L’Egypte confirme l’acquisition de 2 frégates FREMM à l’Italie

Si la majorité des pays du théâtre Moyen-oriental ont augmenté ces dernières années leurs investissements de Défense en vue de moderniser leurs forces armées, l’Egypte, quand à elle, est engagée dans une évolution profonde de ses moyens militaires en vue de devenir une puissance régionale majeure. Il faut dire qu’entre l’augmentation de la présence et du soutien iranien en Syrie, en Irak et au Yemen, et l’augmentation de la présence turque en Syrie, en Libye et en Méditerranée orientale, Le Caire apparait être au coeur des velléités expansionnistes qui touchent le Moyen-Orient aujourd’hui. Pour cela, les autorités égyptiennes ont signé, ces derniers mois, plusieurs contrats…

Lire l'Article

L’industrie navale allemande se consolide autour de Lürssen et GNY Kiel, tandis que TKMS approche Fincantieri

Depuis le début de l’année, la consolidation de l’industrie navale de défense allemande était une des priorités de Berlin, comme nous l’évoquions dans un précédent article. Alors que de nombreuses hypothèses étaient soulevées, il semblerait finalement que la consolidation de l’industrie navale allemande s’effectue autour du groupe Lürssen, basé à Brême, et le chantier naval German Naval Yards de Kiel, filiale de la holding internationale Privinvest. Cet évènement semble alors isoler TKMS, filiale navale du géant ThyssenKrupp, qui avait revendu ses activités de construction de navires de surface (et donc GNYK) à Privinvest en 2011 afin de se concentrer sur les sous-marins, ne conservant que…

Lire l'Article

Les futures frégates américaines seront des FREMM italiennes, et bouleverseront en profondeur les capacités de l’US Navy

Nous en parlions en fin de semaine dernière : le design de la FREMM italienne était en excellente position pour remporter l’appel d’offre FFG/X de l’US Navy, initialement prévu pour aboutir en fin d’année. C’est désormais chose faite ! L’US Navy a annoncé avoir sélectionné la proposition de Fincantieri Marinette Marine (FMM), dont le chantier naval est établi dans le Wisconsin, pour fabriquer les dix premières FFG/X. Le choix de Fincantieri Comme nous l’avions évoqué dans notre dernier article, la sélection de Fincantieri Marinette Marine a été justifiée par de nombreux facteurs. D’un point de vue politique, il paraissait vital de conserver une activité de construction navale…

Lire l'Article

La FREMM de FINCANTIERI en excellente position dans la compétition FFG/X pour l’US Navy

Comme nous l’avions écrit il y a deux jours, la decision concernant la première tranche du programme de frégates lance-missiles de nouvelle génération de l’US Navy FFG/X doit être présentée publiquement dans les prochains jours, peut-être même aujourd’hui. Mais le site économique Forbes semble avoir eu la primeur de l’information, puisqu’il annonce que l’Italien Fincantieri avec les chantiers navals Marinette et les chantiers navals Austral seraient les plus à même d’être désignés vainqueurs de la compétition pour construire les 10 première frégates du programme. La grille de decision retenue par l’US Navy était particulièrement large, allant des performances du navire aux retombées sur l’emploi, de…

Lire l'Article

L’US Navy va diviser le programme de frégates FFG/X

Est-ce lié aux effets de la crise Covid19 sur l’industrie de Défense ? Quoiqu’il en soit, l’US Navy a annoncer qu’elle allait diviser le programme FFG/X en deux sous-programmes de 10 navires. Le vainqueur de la competition actuelle qui oppose 4 groupes industrielles se verra attribuer la construction de 10 navires, alors qu’une nouvelle compétition sera immédiatement lancée pour la construction de 10 frégates d’une classe différente. Cette approche permettra de rapidement repartir la charge de travail entre les chantiers navals américains et leurs sous-traitants, dont plusieurs sont durement touchés par les conséquences de la crise sanitaire et économique liée au Covid19. Elle permettra également…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR