L’Indonésie autorisée à acquérir 36 Boeing F-15EX américains

En matière d’exportation de materiels militaires, les Etats-Unis privilégient l’emploi du Foreign Military Sales, ou FMS, un organe permettant aux clients de l’industrie de l’armement US de bénéficier des prix et des cadres contractuels des armées américaines, plutôt que de devoir négocier l’ensemble de ces aspects à chaque contrat. Comme dans la plupart des pays, les exportations d’armement sont également conditionnées par une autorisation gouvernementale du Departement d’Etat et du Congrès, le plus souvent passant elle aussi par le FMS. C’est dans ce cadre que l’Indonésie vient de se voir autorisée à acquérir jusqu’à 36 chasseurs lourds Boeing F-15EX ainsi qu’un ensemble exhaustif de pièces,…

Lire l'Article

Israel déploiera bientôt un système de surveillance radar sur aérostat

Si les radars de surveillance terrestres sont efficaces contre les avions et les missiles évoluant à moyenne et haute altitude, il en va tout autrement contre les aéronefs et les missiles de croisière qui se déplacent à proximité du sol, de sorte à profiter au mieux du masquage terrain voire de la rotondité de la terre, pour réduire le temps de réaction de l’adversaire et donc sa capacité d’interception. Pour faire face à ces menaces, il est indispensable de placer un radar en altitude, capable d’observer le terrain sans subir en subir les effets. Plusieurs systèmes, comme le Hawkeye et Sentry, les fameux Awacs de…

Lire l'Article

Washington prêt à vendre de nouveaux F-16 à la Turquie selon R.T Erdogan

Les relations entre les Etats-Unis et la Turquie sont, depuis quelques années, des plus tendues, et teintées d’un jeu de poker menteur auquel le président Erdogan semble s’adonner avec une certaine délectation sur la scène internationale. Mais depuis l’entrée en service des systèmes anti-aériens à longue portée S-400 acquis auprés de la Russie, la position du président turc s’est considérablement complexifiée avec la mise sous sanction par Washington de ce qui est parfois présentée, de manière discutable, comme « la seconde armée de l’OTAN », privant Ankara de certaines technologies clés pour ses propres programmes de défense, comme le char Altay et l’hélicoptère T129. Pire encore, cela…

Lire l'Article

La Turquie veut acquérir 40 nouveaux F-16 et 80 kits de modernisation auprès des Etats-Unis

Avec 245 avions de combat F-16 en parc, les forces aériennes turques sont les troisièmes plus importants utilisateurs du Fighting Falcon sur la planète après les Etats-Unis et Israel, et représentent, à ce titre, une composante essentielle du dispositif défensif de l’OTAN sur le flanc sud de l’Alliance. Toutefois, une partie de ces appareils commencent à marquer le poids des années, et même si la majorité de la flotte a été portée au standard Block 50+, elle marque désormais la pas face à l’arrivée de nouveaux appareils plus performants, comme les Su-35 et Su-57 russes, mais aussi, et surtout, face aux Rafale et F-16 Block…

Lire l'Article

Sans surprise, Berlin se rapproche de l’acquisition de P8A Poseidon américains

Interrogé par un parlementaire au sujet du remplacement des avions de patrouille maritime P3 Orion toujours en service au sein des forces allemandes, le représentant du Ministère de La Défense auprés du Bundestag, Thomas Silberhorn, a déclaré que le Ministère ne considérait pas l’offre française portant sur une solution intérimaire basée sur le prêt de 4 avions Atlantique 2 de la Marine Nationale comme une solution adaptée aux besoins des forces armées allemandes dans ce domaine, alors que l’acquisition de 5 Boeing P8A Poseidon satisfait aux attentes opérationnelles de l’Etat-Major allemand. Selon lui, les négociations pour l’acquisition de ces appareils, un contrat évalué par le…

Lire l'Article

Un projet de loi US interdirait l’achat d’équipements de Défense non américains dès 2026

L’affaire fait grand bruit dans les couloirs du Capitole à Washington. En effet, le Comité des forces armées de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, le House Armed Services Committees, mettrait tout en oeuvre pour faire voter, dans le cadre de la loi National Defense Authorization Act, des articles qui obligeraient le Pentagone à ne plus acheter d’équipements ayant moins de 75% de composants de facture US d’ici le mois d’octobre 2021, et imposeraient des équipements 100% issus de l’industrie US d’ici 2026, dans l’esprit de la dynamique « America First » du président Trump. Pour les promoteurs de cette loi, il s’agit avant tout de garantir…

Lire l'Article

Un décret présidentiel facilitant l’exportation de drones de combat divise la classe politique américaine

Jusqu’à présent, les exportations par les Etats-Unis de systèmes de drones de catégorie 1, c’est à dire affichant une capacité d’emport inférieure à 500 kg à plus de 300 km, comme le MQ-1 Predator, le MQ-9 Reaper ou le RQ-4 Global Hawk, étaient conditionnée à un accord préalable explicite des autorités américaines, selon la règle de la « présomption de refus », étant assimilés à des missiles dans la législation Missile Technology Control Régime, ou MTCR. Le pays acquéreur devait justifier, par des circonstances exceptionnelles, sa demande, ce qui engendrait une procédure longue, et sensiblement plus lourde que pour d’autres équipements. Selon les déclarations de plusieurs industriels…

Lire l'Article

L’Indonésie pourrait acheter des MV-22 Osprey

Ce lundi 6 juillet, le US State Department a annoncé avoir approuvé 7,5 milliards $ de ventes d’armement dans le cadre des Foreign Military Sales (FMS). Ces autorisations politiques d’exportation autorisent à présent les Etats concernés à procéder à leurs achats, ce qui veut donc dire que toutes les autorisations FMS ne donneront pas forcément lieu à des contrats de vente définitifs. Pour l’heure, le Département d’Etat américain a donc autorisé la vente de carburant aéronautique en Israël, de six hélicoptères Black Hawk en Lituanie, de véhicules blindés de transport d’infanterie en Argentine ainsi que de trois avions de guet aérien E-2D Hawkeye pour la…

Lire l'Article

Les USA autorisent l’exportation d’hélicoptères de combat aux Philippines, malgré les tensions entre les deux pays

En fin de semaine dernière, le Département d’Etat américain a approuvé la vente d’hélicoptères aux Philippines, dans le cadre d’une procédure FMS (Foreign Military Sales). Comme bien souvent avec les FMS, cela ne présume pas forcément d’un futur contrat entre l’armée de l’air philippine et l’industrie américaine. En effet, les FMS sont souvent accordés par les autorités politiques alors que les négociations ne sont pas terminées, ce qui permet d’accélérer la vente et la livraison dans le cas où une vente ferme est signée ultérieurement. Cette particularité administrative explique que les autorisations FMS portent sur deux offres très distinctes. L’une d’elle porte sur la vente…

Lire l'Article

Lockheed Martin débute la production des nouveaux F-16V Viper bulgares pour 512 m$

Le gouvernement américain a validé la vente de huit avions de combat F-16 Block 70 destinés à la Bulgarie. La vente sera ainsi réalisée sous la forme d’un contrat FMS (Foreign Military Sales) : Lockheed Martin vend officiellement les appareils à l’USAF, qui se charge par la suite de les reverser à la Bulgarie. Les contrats FMS permettent ainsi d’accélérer les transactions et de vendre les avions à un meilleur prix, tout en assurant une certaine standardisation de l’équipement allié. En effet, le standard Block70 correspond à la désignation commerciale F-16V Viper. Cette nouvelle variante du F-16 a déjà été vendue en Europe à la Slovaquie…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR