Face aux européens, l’Armée russe en 2030 sera bien plus puissante qu’aujourd’hui

La présente crise russo-ukrainienne, quelle que soit sa conclusion, aura permis à Moscou de faire une extraordinaire démonstration de force en Europe, au point qu’aucun pays européen, même les plus proches de Kiev, n’envisage de s’engager militairement aux cotés des armées ukrainiennes en cas de conflit. Et force est de constater que ces armées russes sont parvenues à mobiliser, déplacer et assembler une centaine de bataillon tactique interarmes, l’équivalent russe des Groupement tactique inter-armes français, soit 65 % de sa force opérationnelle terrestre, et ce entre le milieux du mois de novembre et le début du mois de février. A titre de comparaison, l’Armée de…

Lire l'Article

Pékin et Moscou durcissent le ton dans le Pacifique avec une démonstration de force navale autour du Japon

Ces derniers mois, les Etats-Unis, et leurs alliés, ont multiplié les exercices navals de grande ampleur dans le Pacifique, parfois à proximité de la Mer de Chine ou de Taïwan, ce qui à plusieurs reprises provoqua la colère de Pékin. Jusqu’à présent, les réponses navales chinoises furent limitées au déploiement de petites flottilles composées le plus souvent d’un destroyer Type 052D et d’une frégate de lutte anti-sous-marine Type 054A, accompagnés d’un navire de ravitaillement. Dès lors, l’exercice massif rassemblant 5 navires chinois, dont un croiseur Type 055, et 5 navires russes, dont deux destroyers anti-sous-marins de la classe Udaloy, autour du Japon ces derniers jours,…

Lire l'Article

La Russie poursuit son effort pour moderniser sa force navale

Après l’effondrement de l’Union Soviétique, la Marine russe a connu une longue période de disette, voyant ses navires non entretenus et les nouvelles unités arriver au compte goutte, quand elles arrivaient bel et bien. A la fin des années 2000, la situation opérationnelle était même catastrophique, avec une majorité de navires impropres au combat, si pas à la navigation. C’est à ce moment que Moscou prit la décision de commencer à moderniser sa flotte, d’abord en faisant l’acquisition de nouveaux modèles de patrouilleurs et corvettes bien armés, comme le Buyan et Buyan-M, et de sous-marins conventionnelles Improved Kilo, tout en engageant un vaste plan de…

Lire l'Article

La production navale militaire russe dépasse désormais l’Europe

Ce 23 aout, le Président Vladimir Poutine a annoncé le lancement de la construction de 6 nouveaux navires destinés à la flotte militaire russe à l’occasion de sa visite au salon ARMY-2021 qui se tient à Patriot Park dans la banlieue de Moscou. Ainsi, ce sont 2 nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe Borei-A, 2 sous-marins à propulsion conventionnelle Projet 636.3 improved Kilo et 2 frégates légères dont le modèle exact n’a pas été annoncé (22380 ou 22385) qui seront construits aux chantiers navals de Severodvinsk, St. Petersbourg et Komsomolsk-sur-Amur. Ces derniers mois, Vladimir Poutine est devenu coutumier de ce type d’annonce concernant…

Lire l'Article

Une nouvelle fois, la Russie va lancer la construction de 6 navires de guerre le même jour

Le 16 juillet 2020, Moscou avait créé l’événement en lançant simultanément dans ses chantiers navals la construction de 2 porte-hélicoptères d’assaut du projet 23900 de plus de 25.000 tonnes chacun, de 2 nouvelles frégates du projet 22350 Admiral Gorshkov, ainsi que de deux sous-marins nucléaires d’attaque du projet 885-M Iassen. De toute évidence, les autorités russes ont apprécié le regain de notoriété engendré par cet événement dans le domaine de la construction navale militaire comme dans les médias internationaux et nationaux, puisqu’à l’occasion des célébrations autours du jour de la victoire et de son spectaculaire défilé militaire annuel sur la Place Rouge du 9 Mai,…

Lire l'Article

La Russie commande 6 nouvelles corvettes pour la flotte Pacifique

Le Ministère de La Défense Russe a annoncé, via l’agence TASS, une nouvelle commande de corvettes de la famille 20380, afin de renforcer et moderniser la flotte du Pacifique entre 2024 et 2028. Deux de ces navires seront des corvettes de la classe Steregushchiy du projet 20380, alors que les 4 autres seront de la classe Gremyashchiy du projet 20385, dans les deux cas des navires disposant d’une importante puissance de feu, et aptes à renforcer sensiblement les capacités navales russes sur sa façade Pacifique. Les corvettes de la classe Steregushchiy, dont 6 exemplaires sont déjà en service dans les flottes de la Baltique et…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR