La Marine Nationale veut calquer sa strategie capacitaire sur les programmes aéronautiques

Lorsqu’il entra en service en 2002 au sein de la flottille 12F de l’aéronautique navale pour remplacer ses antédiluviens F-8F Crusader, les premiers Rafale Marine furent livrés au standard F1, qui ne disposait alors que de capacités air-air. Mais dès l’entame du programme, l’évolutivité de l’appareil et le planning des versions étaient au coeur de la stratégie poursuivie par le Ministère de La Défense et la Team Rafale. C’est ainsi qu’en 2005, l’Armée de l’Air commença à recevoir ses premiers Rafale B et C au standard F2, spécialisés dans les frappes Air-Sol pour remplacer le retrait des SEPECAT Jaguar franco-britanniques, suivi en 2009 du Rafale…

Lire l'Article

LPM 2023 : La Marine Nationale face au défi indo-pacifique

Interrogé le 27 juillet par les députés de la commission Défense de l’Assemblée nationale, l’Amiral Pierre a répété ce qu’il ne cesse de dire depuis sa nomination au poste de Chef d’Etat-major de la Marine nationale en septembre 2020 « Le réarmement massif observé dans le Monde fera de la mer une zone de conflit dans les années à venir ». En effet, en quelques années seulement, la Marine française est passée d’une posture de paix, certaine que la meilleure défense dont disposait ses bâtiments était le pavillon qu’ils arboraient, à une préparation active à des engagements de haute voire de très haute intensité. Le fait est,…

Lire l'Article

La Marine Nationale démontre la pertinence du double équipage pour armer ses frégates

En 2019, l’Etat-Major de la Marine Nationale annonçait le début d’une expérimentation permettant à deux frégates FREMM de la classe Aquitaine, l’Aquitaine basée à Brest, et la Languedoc basée à Toulon, d’être dotées de 2 équipages, à l’instar de ce qui se pratique de longue date pour ses sous-marins à propulsion nucléaire. La frégate Bretagne fut elle aussi armée d’un double équipage en 2020, et désormais, c’est l’ensemble des FREMM des classes Aquitaine et Alsace qui sera doté de cette caractéristique. L’objectif est de permettre aux navires de maintenir une activité à la Mer de 180 jours par an, tout en ramenant la pression sur…

Lire l'Article

Typhoon, FREMM, M-346 : l’Italie serait proche de signer un super-contrat de 12 Md€ en Egypte

Après plusieurs années de négociations, Le Caire serait proche de concrétiser le plus important contrat de défense de son histoire, en commandant à Rome 24 avions de combat Typhoon, 4 frégates FREMM, 20 patrouilleurs armés, 20 avions d’entrainement M-346 et un satellite d’observation, pour un montant dépassant les 12 Md€. Au printemps 2020, l’Italie était parvenu à prendre une position de négociation prédominante en Egypte en matière de contrat d’armement, sur les ruines laissées par Paris après qu’Emmanuel Macron ait, à l’occasion d’une visite officielle dans la capitale égyptienne, mis en cause les questions de droits de l’homme dans le pays. Rome était sur le…

Lire l'Article

Pourquoi les navires français sont-ils souvent insuffisamment équipés ?

Il y a quelques jours, un article de Mer et Marine a entrainé un certain emballement médiatique dans la sphère defense nationale. Celui-ci expliquait que la frégate Bretagne de la Marine Nationale, un navire de la classe Aquitaine, avait vu ses brouilleurs R-ECM, des équipements conçus par Thales, et qui permettent au navire de brouiller les radars de navires mais également des missiles anti-navires adverses, retirés pour équiper la nouvelle frégate Lorraine. En effet, seuls 7 lots de brouilleurs ont effectivement été commandés par la Marine nationale pour équiper ses 8 frégates FREMM, laissant en permanence un navire sans ces systèmes pourtant jugés critiques pour…

Lire l'Article

L’Italie va augmenter son budget défense de 12 Md€ d’ici 2028

L’Europe est une terre de paradoxe. Alors que durant les 10 dernières années, les dirigeants européens avaient ignoré la montée en puissance des armées russes et la construction d’une puissance militaire aux portes de l’Europe appuyée sur le puissant allié chinois, et capable, tel qu’on le pensait il y a encore quelques semaines, de prendre l’ascendant sur les forces de l’OTAN présentes en Europe, le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine par les armées russes, et les mauvaises performances flagrantes de ces dernières face à un adversaire sensé être largement inférieur, a engendré une vague d’annonces en faveur de l’effort de défense au sein de toute…

Lire l'Article

L’US Navy choisit le sonar CAPTAS-4 de Thales pour ses nouvelles frégates Constellation

S’il est un domaine dans lequel le savoir-faire français de défense est universellement reconnu, c’est bien la lutte anti-sous-marine. Qu’il s’agisse de ses frégates, de ses sous-marins, ou de ses avions de patrouille maritime, la Marine nationale a très souvent fait la démonstration d’une technicité et de capacités avancées, surpassant même celles des pourtant très efficaces alliés américains et britanniques. Ainsi, à plusieurs reprises ces dernières années, les nouvelles frégates françaises de la classe Aquitaine ont remporté la compétition « Hook’em » organisée par l’US Navy, récompensant le ou les meilleurs équipages de l’OTAN dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. Si la Marine Nationale récolte les…

Lire l'Article

Les nouvelles frégates FDI de la Marine Nationale moins bien armées qu’espéré

La cérémonie de la pose de la quille de la première des Frégate de Défense et d’Intervention, ou FDI, de la Marine Nationale, s’est tenue ce 16 décembre sur le site de Naval Group de Lorient. Baptisée Amiral Ronarc’h, cette première frégate d’une classe éponyme de 5 navires qui entreront en service entre 2025 et 2030, jaugera de 4500 tonnes pour 122m de long, sera l’un des piliers du renouveau de la flotte de surface de la Marine Nationale. Et si celle-ci embarquera de nombreuses capacités inédites pour la marine française, comme le radar à antenne active plaque Seafire 500 de Thales qui offre des…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et les faiblesses de la Marine Nationale ?

L’entrée en service de la nouvelle frégate Alsace, qui offre des capacités anti-aériennes renforcées tout en conservant les capacités de lutte anti-sous-marine et de lutte anti-navire des FREMM de la classe Aquitaine, a été, à juste titre, saluée comme un pas important dans l’effort de modernisation de la Marine Nationale. De nombreux autres programmes sont en cours pour soutenir cet effort, dont les frégates de défense et d’intervention FDI, les sous-marins nucléaires d’attaque de la classe Suffren, les Pétroliers ravitailleurs de la classe Jacques Chevallier, les futurs Patrouilleurs Océaniques ou encore le programme de guerre des Mines SLAM-F, tous devant entrer en service au cours…

Lire l'Article

La Frégate FREMM anti-aérienne Alsace rejoint le service actif dans la Marine Nationale

Le nouvelle frégate FREMM à capacité anti-aérienne renforcée Alsace est officiellement entrée en service ce lundi 22 novembre, selon un message publiée directement par la Ministre des Armées, Florence Parly. Ce navire remplace la frégate anti-aérienne Cassard retirée du service en mars 2019, et permet à la Marine nationale d’aligner désormais 9 frégates modernes, sur les 15 navires de ce type dont elle doit disposer selon le livre blanc de 2013 et la Revue Stratégique de 2017. Si le nombre n’y est pas encore, dans l’attente de l’entrée en service de son sister-ship la Lorraine en 2022, puis des nouvelles Frégate de Défense et d’Intervention…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR