Pourquoi les navires français sont-ils souvent insuffisamment équipés ?

Il y a quelques jours, un article de Mer et Marine a entrainé un certain emballement médiatique dans la sphère defense nationale. Celui-ci expliquait que la frégate Bretagne de la Marine Nationale, un navire de la classe Aquitaine, avait vu ses brouilleurs R-ECM, des équipements conçus par Thales, et qui permettent au navire de brouiller les radars de navires mais également des missiles anti-navires adverses, retirés pour équiper la nouvelle frégate Lorraine. En effet, seuls 7 lots de brouilleurs ont effectivement été commandés par la Marine nationale pour équiper ses 8 frégates FREMM, laissant en permanence un navire sans ces systèmes pourtant jugés critiques pour…

Lire l'Article

L’Italie va augmenter son budget défense de 12 Md€ d’ici 2028

L’Europe est une terre de paradoxe. Alors que durant les 10 dernières années, les dirigeants européens avaient ignoré la montée en puissance des armées russes et la construction d’une puissance militaire aux portes de l’Europe appuyée sur le puissant allié chinois, et capable, tel qu’on le pensait il y a encore quelques semaines, de prendre l’ascendant sur les forces de l’OTAN présentes en Europe, le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine par les armées russes, et les mauvaises performances flagrantes de ces dernières face à un adversaire sensé être largement inférieur, a engendré une vague d’annonces en faveur de l’effort de défense au sein de toute…

Lire l'Article

L’US Navy choisit le sonar CAPTAS-4 de Thales pour ses nouvelles frégates Constellation

S’il est un domaine dans lequel le savoir-faire français de défense est universellement reconnu, c’est bien la lutte anti-sous-marine. Qu’il s’agisse de ses frégates, de ses sous-marins, ou de ses avions de patrouille maritime, la Marine nationale a très souvent fait la démonstration d’une technicité et de capacités avancées, surpassant même celles des pourtant très efficaces alliés américains et britanniques. Ainsi, à plusieurs reprises ces dernières années, les nouvelles frégates françaises de la classe Aquitaine ont remporté la compétition « Hook’em » organisée par l’US Navy, récompensant le ou les meilleurs équipages de l’OTAN dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. Si la Marine Nationale récolte les…

Lire l'Article

Les nouvelles frégates FDI de la Marine Nationale moins bien armées qu’espéré

La cérémonie de la pose de la quille de la première des Frégate de Défense et d’Intervention, ou FDI, de la Marine Nationale, s’est tenue ce 16 décembre sur le site de Naval Group de Lorient. Baptisée Amiral Ronarc’h, cette première frégate d’une classe éponyme de 5 navires qui entreront en service entre 2025 et 2030, jaugera de 4500 tonnes pour 122m de long, sera l’un des piliers du renouveau de la flotte de surface de la Marine Nationale. Et si celle-ci embarquera de nombreuses capacités inédites pour la marine française, comme le radar à antenne active plaque Seafire 500 de Thales qui offre des…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et les faiblesses de la Marine Nationale ?

L’entrée en service de la nouvelle frégate Alsace, qui offre des capacités anti-aériennes renforcées tout en conservant les capacités de lutte anti-sous-marine et de lutte anti-navire des FREMM de la classe Aquitaine, a été, à juste titre, saluée comme un pas important dans l’effort de modernisation de la Marine Nationale. De nombreux autres programmes sont en cours pour soutenir cet effort, dont les frégates de défense et d’intervention FDI, les sous-marins nucléaires d’attaque de la classe Suffren, les Pétroliers ravitailleurs de la classe Jacques Chevallier, les futurs Patrouilleurs Océaniques ou encore le programme de guerre des Mines SLAM-F, tous devant entrer en service au cours…

Lire l'Article

La Frégate FREMM anti-aérienne Alsace rejoint le service actif dans la Marine Nationale

Le nouvelle frégate FREMM à capacité anti-aérienne renforcée Alsace est officiellement entrée en service ce lundi 22 novembre, selon un message publiée directement par la Ministre des Armées, Florence Parly. Ce navire remplace la frégate anti-aérienne Cassard retirée du service en mars 2019, et permet à la Marine nationale d’aligner désormais 9 frégates modernes, sur les 15 navires de ce type dont elle doit disposer selon le livre blanc de 2013 et la Revue Stratégique de 2017. Si le nombre n’y est pas encore, dans l’attente de l’entrée en service de son sister-ship la Lorraine en 2022, puis des nouvelles Frégate de Défense et d’Intervention…

Lire l'Article

Ces 4 dérives qui handicapent l’effort de défense occidental face à la Chine et la Russie

Alors que la compétition entre l’Occident et le bloc sino-russe devient de plus en plus âpre sur la scène internationale, de nombreuses simulations effectuées ces dernières années montrent qu’en dépit des dépenses de défense occidentales 6 fois plus importantes que celles de la Chine et de la Russie cumulées, ces derniers ne cessent d’accroitre leur puissance militaire relative, au point de probablement dépasser leurs compétiteurs dans la décennie à venir. On peut naturellement être tenté par des explications triviales, comme les couts de main d’oeuvre trés différents entre les pays, ou le contrôle bien plus ferme qu’impose ces régimes sur leurs populations respectives. Toutefois, ces…

Lire l'Article

Pourquoi la coopération européenne échoue-t-elle si souvent ?

En juillet 2017, en pleine guerre de tranchées entre Washington et Berlin sur les questions de Défense comme d’équilibre des échanges commerciaux, Emmanuel Macron et Angela Merkel annonçaient le lancement d’une vaste coopération industrielle franco-allemande en matière de Défense, avec pas moins de 4 grands programmes, le Système de Combat Aérien du Futur ou SCAF destiné à remplacer les Rafale français et Typhoon allemands, le Main Ground Combat System ou MGCS destiné à remplacer les chars lourds Leclerc et Leopard 2, le Maritime Airborne Warfare System ou MAWS pour remplacer les avions de patrouille maritime Atlantique 2 et P3C Orion, et le Common Indirect Fire…

Lire l'Article

L’Indonésie officialise une commande de 6 frégates FREMM auprés de Fincantieri

Aprés les Etats-Unis et l’Egypte, le constructeur naval Italien Fincantieri réalise un nouveau tour de force en signant un « Contrat Initial » portant sur l’acquisition de 6 frégates FREMM neuves, ainsi que le transfert de deux frégates d’occasion de la classe Maestrale qui doivent être prochainement retirées du service de la Marine Italienne. Il s’agit d’une nouvelle annonce spectaculaire en provenance de Jakarta en quelques jours, alors qu’un contrat équivalent a été signé avec Dassault Aviation pour l’acquisition de 36 avions de combat Rafale, marquant simultanément un effort remarquable de Jakarta pour renforcer ses capacités défensives aéronavales, ainsi qu’un regain d’intérêt pour les équipements en provenance…

Lire l'Article

La FDI Belharra de Naval Group handicapée par le VLS Sylver en Grèce

Le renouvellement de la flotte de frégates grecques est aujourd’hui l’un des principaux et plus importants contrats en cours d’attribution sur la scène européenne et internationale concernant des navires de surface combattants. Avec un objectif d’acquisition de 4 navires, la modernisation de ses 4 Meko 200 HN et la volonté d’acquérir ou de louer 2 frégates dans des délais très courts pour répondre aux enjeux sécuritaires immédiats en Mer Egée, Athènes attise les convoitises des constructeurs européens comme américains. Dans cette compétition, la FDI Belharra de Naval Group avait jusqu’il y a peu une longueur d’avance sur ses compétiteurs, puisque Paris et Athènes avaient signé…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR