Quelles conséquences pour la France si les programmes SCAF et Tempest fusionnaient ?

Après son homologue allemand le Lt General Ingo Gerhartz, c’est au tour du général Luca Goretti, le Chef d’Etat-Major des forces aériennes italiennes, de déclarer que, selon lui, les programmes européens d’avions de combat de 6ème génération SCAF (pour Système de Combat Aérien du Futur) qui rassemble l’Allemagne, l’Espagne et la France, et FCAS (pour Futur Combat Air System, soit le même acronyme) qui rassemble la Grande-Bretagne, l’Italie et la Suède, seront appelés à fusionner dans un avenir plus ou moins proche. Selon l’officier général Italien, eu égard aux enjeux industriels et budgétaires, et à la proximité des programmes, des acteurs industriels et des pays,…

Lire l'Article

Les questions de propriété intellectuelle menacent le programme SCAF

Dans le petit monde de la coopération européenne de Défense, les choses ne se passent pas aussi bien qu’il n’y parait. Car si officiellement, les industriels sont engagés activement avec le soutien des gouvernements dans ces programmes, de nombreuses difficultés, qu’il s’agisse des différences sur la façon dont les programmes sont gérés politiquement, ou du partage industriel entre les bases industrielles de chaque pays, entravent leur bon déroulement, tout au moins de manière policée. Dernier problème en date, des tensions significatives opposent les industriels français participant au programme SCAF à leurs homologues allemands au sujet de la façon dont les autorités politiques allemandes pilotent la…

Lire l'Article

La France sacrifie-t-elle une partie de son Industrie Défense sur l’autel de la coopération avec l’Allemagne ?

C’est officiel, la société KNDS, qui rassemble le français Nexter et l’Allemand Krauss-Maffei Wegman, et qui était jusqu’ici piloté par une structure bicéphale composée du lPdg de Nexter Stephan Mayer et son homologue de KMW, va voir sa structure évoluer, et sera désormais pilotée par un conseil d’administration 9 personnes présidée par Philippe Petitcolin, le Pdg du motoriste français Safran, alors que l’entreprise passera, elle, sous la direction de Frank Haun, jusqu’ici patron de KMW, qui sera remplacé à ce poste par le vice-président de l’entreprise, Ralf Ketzel, alors que de son coté, Stéphane Mayer quittera Nexter, sans que son successeur n’eut été nommé jusqu’ici.…

Lire l'Article

L’Espagnol Indra dirigera le volet « Senseurs » du programme SCAF, mais est-ce une bonne nouvelle ?

Ce 23 novembre, la Direction Générale de l’Armement française, connue sous l’acronyme DGA, a signé par délégation des Etats allemands, français et espagnols, le contrat accordant à la société d’électronique embarqué espagnole Indra la direction du pilier « senseurs » du programme de système de combat aérien du futur, ou SCAF, visant à developper le futur avion de combat et les systèmes connexes qui équipera les forces aériennes des 3 pays à partir de 2040. Indra aura donc la charge, avec les sociétés françaises Thales et allemande Hensoldt de developper le radar et l’ensemble des senseurs de nouvelle génération qui équiperont l’appareil clé des forces aériennes européennes…

Lire l'Article

En s’imposant sur le nouveau radar du Typhoon, l’espagnol Indra renforce sa position dans le programme SCAF

Selon un communiqué de la société d’avionique embarquée espagnole Indra, cette dernière se serait vue accordée une position de co-developpeur, avec l’Allemand Hensoldt, concernant le nouveau radar Captor-E à antenne électronique active qui équipera les nouvelles versions du chasseur Eurofighter Typhoon, ainsi que les versions modernisées. Cette annonce permettra à l’entreprise espagnole de co-developper et co-produire les 130 radars commandés dans le cadre de la modernisation des 130 Eurofighter germano-espagnole prévue sur la décennie, mais également d’équiper les quelques 110 nouveaux appareils annoncés comme prochainement commandés par la Luftwaffe pour le remplacement d’une partie de ses Tornado et de ses Typhoon de la Tranche I…

Lire l'Article

L’Espagne entame les négociations pour acquérir 20 Typhoon et remplacer ses F18

Comme Berlin, Madrid aura donc résisté aux sirènes américaines du F35A, en annonçant l’entame officielle de négociations avec Airbus DS pour l’acquisition de 20 chasseurs Eurofighter Typhoon pour remplacer les EF-18 Hornet de l’escadron 46 basé aux Canaries. Les nouveaux appareils viendront renforcer les quelque 70 Typhoon déjà en service dans l’Armée de l’Air Espagnole. Comme pour la Luftwaffe, les Typhoon espagnols seront de la tranche IV et offriront des capacités opérationnelles largement étendues, aussi bien pour les missions air-air qu’air-sol ou air-surface, mettant en oeuvre notamment le nouveau Radar AESA développé conjointement par l’espagnol Indra et l’allemand Hensoldt. Les nouveaux appareils sont attendus entre…

Lire l'Article

Pour ses chasseurs Typhoon, l’Allemagne se dote de radars AESA fabriqués par Hensoldt, au détriment des programmes européens

Le 17 juin, le gouvernement allemand a annoncé avoir accepté de financer la fourniture de radars à antenne électronique active (AESA) destinés à moderniser la flotte actuelle de 110 avions de combat Eurofighter Typhoon en service dans la Luftwaffe. Si Airbus se chargera de l’intégration des nouveaux radars AESA à bord des avions de chasse, c’est l’électronicien allemand Hensoldt qui récupérera la plus grosse charge de travail, avec une part d’environ 1,5 milliards d’euros. Hensoldt sera en effet responsable du développement et de la production de ce nouveau radar, qui devrait améliorer drastiquement les performances au combat du Typhoon. A travers ce contrat, l’Allemagne est…

Lire l'Article

Ces technologies qui pourront détecter un F35 dès 2030

Depuis l’utilisation des F117 lors de la première guerre du Golfe, en 1991, la furtivité est considérée comme la caractéristique essentielle d’un avion de combat, pour être en mesure de faire face aux défenses anti-aériennes modernes d’un adversaire déterminé. Et l’appareil du lieutenant colonel Zelko abattu par une batterie de missiles S-175 (SA-3 dans la classification OTAN), alors qu’il venait d’ouvrir sa trappe de munition le 27 mars 1999 au dessus de la Serbie n’y changea pas grand chose. La furtivité était devenue le Graal des avionneurs et des état-majors des forces aériennes mondiales. Dès lors, plusieurs programmes reposant sur cette caractéristique furent développés, dans…

Lire l'Article

Les 10 articles les plus lus sur Méta-défense en 2019

Pour bien commencer l’année, et en attendant la reprise des publications le 6 janvier, rien de tel qu’un petit regard en arrière sur les événements marquants de 2019, au travers du classement des 10 articles les plus consultés de l’année sur Meta-Défense. Tous ces articles pourront être consultés gratuitement jusqu’au 31 janvier 2019 10ème : Le couple Sino-Russe l’emporterait sur les forces occidentales selon les simulations du Pentagone Article du 5 aout 2019 La sentence est sans appel : lors des simulations menées par le Pentagone en début d’année 2019, se basant sur un conflit majeur opposant l’occident aux forces chinoises et russes coalisées, les forces…

Lire l'Article

L’Allemand Hensoldt a montré que F35 était détectable par un radar passif

Le site américain C4ISRnet.com, appartenant à la sphère defensenews.com, a publié l’histoire ayant amené Lockheed à garder au sol ses F35A dépêchés au salon Berlin Air Show en 2018, sur l’aérodrome Schönefeld prés de Berlin, alors que l’OTAN et les Etats-Unis faisaient tout ce qui était en leurs pouvoirs pour amener l’Allemagne à choisir l’appareil furtif pour remplacer ses Tornado. En effet, le concepteur de radar allemand Hensoldt profita de cet événement pour tester son nouveau radar passif TwInvis, afin d’en évaluer les performances sur un vaste panel d’appareils. Et comme les concepteurs du TwInvis, non donné au système allemand, s’y attendaient, les deux F35…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR