L’US Army envoie ses premiers Stryker M-SHORAD de défense aérienne rapprochée en Allemagne

5 ans. C’est le délais qu’il aura fallu entre l’appel urgent fait pas le commandement central américain en Europe, l’US European Command, pour un système de défense anti-aérienne et anti-missile rapproché mobile, et la livraison des premiers véhicules Stryker M-SHORAD au 5ème Battalion du 4ème Régiment d’Artillerie anti-aérienne de la 10ème armée US, basé à Ansbach en Bavière. D’ici l’été 2021, le bataillon aura perçu les 32 M-SHORAD qui constitueront son inventaire, redonnant aux forces mécanisées américaines déployées en Allemagne une capacité d’auto-défense dans ce domaine largement érodée depuis le retrait des antédiluviens systèmes Chaparral et des quelques Roland 2 franco-allemand acquis par les Etats-Unis…

Lire l'Article

Avec le Skyranger 30, Rheinmetall se positionne sur les systèmes SHORAD en Europe

Avec le retour de la menace de conflits dits de Haute Intensité, c’est à dire opposant des armées lourdement équipées et ayant accès à des technologies avancées, de nombreuses armées européennes s’intéressèrent à nouveau aux systèmes de défense anti-aérienne rapprochée, ou SHORAD (Short Range Air Defense) pour l’acronyme anglais, afin d’être en mesure de protéger les forces mobiles et les sites sensibles contre des avions de combat, des hélicoptères ou des missiles de croisière. Mais le rôle central que jouèrent les drones et les munitions vagabondes mis en oeuvre par les forces azéris pendant la guerre du Haut Karabakh de 2020, mit en lumière l’urgence…

Lire l'Article

5 programmes pour renforcer les capacités Haute Intensité des armées françaises

S’il y a encore quelques années, l’hypothèse de l’engagement de haute intensité, c’est à dire entre des forces téchnologiquement avancées et disposant de ressources militaires globales, était considérée comme marginale, la détérioration des relations internationales et la multiplication des points de tension apparus sur la planète, lui auront redonné un crédit important. Malheureusement, comme le font remarquer les chefs d’Etat-Major des armées françaises ainsi que les députés de manière de plus en plus fréquente, les forces françaises ne sont plus dimensionnées ni équipées pour faire face efficacement à ce type d’engagement. Au delà du volume des forces qui relève d’une planification globale à long terme,…

Lire l'Article

Les affrontements dans le Haut Karabakh montrent la nécessité des systèmes anti-aériens à courte portée

Depuis l’entame des affrontements dimanche 27 septembre, les deux protagonistes Azeris et Arméniens du conflit dans le Haut Karabakh rivalisent de présence médiatique, chacun y allant de ses propres résultats militaires spectaculaires appuyés par des videos montrant l’efficacité des systèmes de destruction mis en oeuvre. Mais si une leçon devait déjà être tirée de ces affrontements que l’on peut qualifier d’intensité moyenne à haute, eu égard aux moyens lourds engagés de part et d’autre, c’est l’omniprésence des frappes basées sur des drones ou des munitions vagabondes, mettant en avant l’absolue nécessité de disposer de systèmes anti-aériens à courte portée capables de neutraliser ces menaces, et…

Lire l'Article

Le Departement de La Défense américain défini un schéma directeur pour les armes à énergie dirigée

Selon le Pentagon, les armes à énergie dirigée, comme les laser à haute énergie et les armes à micro-ondes, sont appelées à devenir, dans les années à venir, prépondérantes aussi bien à bord des navires de guerre, que des blindés et même des aéronefs. Au delà des écueils technologiques qui restent à franchir, notamment en matière de production énergétique, le Département de La Défense a pris l’initiative de confier à un des vétérans des programmes de laser embarqués de l’US Navy, Christopher Behre, la rédaction d’un schéma directeur technique, qui servira de cadre à l’ensemble des développements de ces systèmes d’armes dans les armées américaines,…

Lire l'Article

Le Pentagone ne veut pas de systèmes Iron Dome Israéliens supplémentaires

Selon la presse israélienne, le Pentagone aurait renoncé à l’acquisition de systèmes Iron Dôme supplémentaires pour renforcer ses capacités de protection rapprochée, en raison d’une incompatibilité du système israélien avec le réseau de défense anti-aérienne employé par l’US Army. Selon le Général Mike Murray, commandant le Futur Command de l’US Army, les analyses auraient montré plusieurs problèmes, notamment en terme de cybersécurité, et surtout en matière d’interopérabilité avec les autres systèmes de défense employés, et notamment ceux articulant les systèmes Patriot. Cette annonce ne remet pas en cause l’acquisition des deux premières batteries annoncées en 2019, qui restent aujourd’hui attendues par l’US Army comme solution…

Lire l'Article

L’US Army veut accélérer l’entrée en service de ses armes laser et hypersoniques

Les négociations vont bon train entre les états-majors américains et le Congrès, alors que se prépare le budget des armées de l’année 2021. Mais là ou traditionnellement, les débats s’articulaient autour de quelques programmes majeurs à long terme captant des moyens colossaux, les armées américaines, aiguillonnées par la montée en puissance rapide et incontestable de puissances militaires comme la Chine et la Russie, se doivent désormais de concentrer leurs efforts sur des programmes offrant des résultats probants rapides, capables de ré-équilibrer le paysage opérationnel mondial. C’est le cas de l’US Army qui, si elle négocie parallèlement le financement de son super-programme BIG 6, n’en néglige…

Lire l'Article

La protection anti-aérienne rapprochée des unités russes

Consciente de la supériorité de la puissance aérienne de l’OTAN, la Russie n’a jamais cherché à l’égaler, comme l’avait fait l’Union Soviétique. Pour autant, Moscou a toujours été déterminé à neutraliser cette puissance militaire qui représente, selon les autorités militaires britanniques, « 80% de la puissance de feu de l’OTAN ». Pour y parvenir, les forces russes ont constitué un système de défense anti-aérienne interconnecté multi-couche alliant performances et densités des équipements. Nous avons déjà traité La Défense à longue portée, représentée par les systèmes S350, S400 et le futur S500, ainsi que la Défense à moyenne portée, domaine de prédilection des systemes BUK. La Défense anti-aérienne…

Lire l'Article

L’US Army cherche son fabricant pour le système 144 IM-SHORAD

Lorsque, début 2017, les premières troupes américaines et européennes se déployèrent dans les pays baltes et en Pologne pour faire face aux renforcement militaire russe, le manque de moyens en matière de couverture anti-aérienne des éléments déployés s’est imposé comme un risque important en cas de conflit. Le Pentagone a rapidement lancé le programme IM-SHORAD, pour Interim Manoeuver, Short Range Air Defense, une solution intérimaire en attendant la conception d’une solution pérenne. L’IM SHORAD se compose d’un blindé Stryker produit par General Dynamics Land System, et d’un système d’arme intégrant un radar produit par l’italien Leonardo. Le système d’arme emporte de 2 missiles HellFire disposant de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR