Les Etats-Unis ont-ils tiré une balle dans le pied du Super Hornet en Inde face au Rafale ?

Alors que les autorités indiennes n’ont toujours pas annoncé leur arbitrage concernant l’acquisition de 26 chasseurs embarqués pour armer le nouveau porte-avions INS Vikrant entré en service au début du mois de septembre, une décision américaine pourrait bien sévèrement handicaper l’offre de Boeing avec le F/A-18 E/F Super Hornet pour cette compétition, laissant libre champ au Rafale M français. En effet, début septembre, les autorités américains ont rendu un avis favorable afin de permettre au Pakistan de moderniser une partie de sa flotte de F-16, provoquant la colère, ainsi qu’une certaine incompréhension, des officiels indiens. L’autorisation d’exportation américaine porte sur divers évolutions logicielles, des pièces…

Lire l'Article

Le Rafale plus favori que jamais en Inde face au Super Hornet

Afin de moderniser sa flotte de chasse embarquée, et d’armer le nouveau porte-avions INS Vikrant qui entrera en service le 2 septembre, la Marine Indienne avait lancé une compétition portant initialement sur 57 appareils embarqués. Après les évaluations initiales, deux appareils furent sélectionnés pour poursuivre la compétition, le Boeing F/A-18 Super Hornet Block III américain, et le Dassault Rafale M français. Les deux chasseurs participèrent notamment à une campagne d’essais sur tremplin sur la base aéronavale de Goa en début d’année, tous deux ayant montré leur capacité à employer ce type de dispositif pour prendre l’air sans catapulte. Boeing multiplie les communications auprés de la…

Lire l'Article

La Marine indienne autorisée à commander 8 nouvelles corvettes pour 36.000 crore

Le Defense Acquisition Council indien a autorisé le financement d’un programme de 8 corvettes de nouvelle génération pour l’Indian Navy, pour un montant de 36.000 crore soit 4,5 Md€. La nouvelle classe de navire sera entièrement conçue et fabriquée par l’industrie navale indienne, en application de la directive « Make in India ». Du fait de la modernisation rapide de la flotte pakistanaise, avec l’arrivée de nouveaux sous-marins Type 039B de la classe Hangor, des frégates Type 054 A/P classe Tughril et des corvettes de turque MILGEM de la classe Babur, ainsi que de la montée en puissance très rapide de la Marine chinoise, New Delhi a…

Lire l'Article

En ramenant à 57 appareils le programme MMRCA 2, l’Inde accroit les chances du Rafale de s’imposer

En 2001, New Delhi lançait une très importante compétition visant à acquérir 114 avions de combat moyens pour remplacer ses Mig-27 et Jaguar qui devaient arriver en limite d’âge d’ici la fin des années 2010. En 2012, les autorités indiennes annonçaient la victoire du Dassault Rafale, et l’entame de négociations pour la production industrielle locale de ces appareils destinés à l’Indian Air Force. Toutefois, de nombreuses difficultés vinrent handicaper les discussions, notamment concernant la participation de l’industriel d’état HAL, amenant Paris et New Delhi à annoncer en 2015 l’annulation de cette opération, remplacée par une commande ferme de 36 Rafale produits en France. Pour autant,…

Lire l'Article

L’Inde suspend sa commande de 10 hélicoptères navals russes Ka-31

Depuis le début du conflit en Ukraine, il est commun de lire que la Russie fait l’unanimité contre elle dans le monde, à l’exception de quelques dictatures satellites, comme la Syrie ou le Vénézuela. S’il est vrai que lors des votes aux Nations Unis, une majorité de pays ont soutenu les motions contre Moscou, de nombreux pays, et non des moindres, ont préféré d’abstenir plutôt que de prendre position contre la Russie. Ce fut notamment le cas de la Chine, mais également du Brésil, de l’Afrique du Sud et de l’Inde, les 4 autres membres du format BRICS. Si New Delhi n’a ni condamné ni…

Lire l'Article

En Inde, le Rafale démontre de grandes capacités d’emport sur Ski-Jump

Depuis le début du mois de janvier, Dassault Aviation et la Team Rafale participent à une vaste campagne de test visant à déterminer les performances de son chasseur, le Rafale Marine, à prendre l’air à partir d’un porte-avions équipé non pas de catapultes comme pour le PAN Charles de Gaulle de la Marine Nationale, mais d’un tremplin, ou ski jump, comme ceux qui équipent les deux porte-avions de la Marine Indienne, l’INS Vikramaditya déjà en service et l’INS Vikrant, premier porte-avions de facture locale qui termine ces essais à la mer. Si les équipes françaises affichaient une réelle sérénité quant aux résultats attendus lors de…

Lire l'Article

Les 5 atouts du Rafale face au Super Hornet pour l’aéronavale Indienne

Le Rafale M1, premier appareil du programme a destination de l’aéronautique navale française, est aujourd’hui au coeur des attentions pour Dassault Aviation et l’ensemble de la Team Rafale. En effet, c’est cet aéronef qui a été envoyé le 6 janvier sur la base aéronavale indienne de Goa pour faire la demonstration de sa capacité à être mis en oeuvre à partir d’une plate-forme de type Ski-Jump, et non d’un porte-avions doté de catapultes. Ces essais, dont le premier a eu lieu ce matin et s’est déroulé de manière nominale, s’étaleront jusqu’au début du mois de février et permettront de valider non seulement la capacité de…

Lire l'Article

Le Rafale M en bonne position pour équiper la Marine indienne

A partir du 6 janvier 2022, un Rafale M de la Marine Nationale effectuera les tests de qualification quant à l’utilisation d’un Ski Jump, dans le cadre de la compétition qui l’oppose au F/A 18 E/F Super Hornet pour équiper les porte-avions de la Marine Indienne. Ces essais, qui se dérouleront au sein de la base aéronavale de Goa ou se trouve la plate-forme Ski Jump où fut notamment testé le Tejas indien, seront suivis, au mois de février, par des essais similaires concernant le Super Hornet américain, même si celui-ci avait déjà démontré sa capacité à prendre l’air à partir de ce type d’installation…

Lire l'Article

L’Inde relance la compétition pour construire 4 navires d’assaut amphibie

Les programmes d’armement indiens sont, presque toujours, d’une complexité extraordinaire, et bien souvent, ils arrivent qu’ils échouent même lorsqu’un vainqueur a été désigné, en se heurtant à la technocratie du pays. Ce fut le cas du programme MMRCA (126 Rafale) annulé en 2015, comme de la compétition pour acquérir 6 avions ravitailleurs, gagné deux fois par l’A330MRTT en 2006 et 2013, et par deux fois annulé en 2010 et 2016, ou du programme FGFA qui prévoyait de concevoir avec la Russie un remplaçant au Su-30MKI sur la base du Su-57 et qui fut annulé en 2018 par New Delhi. Ce fut également le cas du…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR