La Corée du Sud est-elle une menace pour l’industrie de défense européenne ?

Depuis quelques années, un nouvel acteur est apparu sur la scène internationale des exportations d’armement. Alors que la Corée du Sud exportait moins de 1 Md$ d’équipement au début des années 2010, elle a enregistré, en 2021, plus de 10 Md$ de prise de commandes, et l’année 2022 semble encore plus prometteuse, notamment avec une succession de contrats majeurs avec la Pologne, mais également d’autres succès en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe. Le fait est, aujourd’hui, l’industrie de défense sud-coréenne est devenue un partenaire de poids, que ce soit dans la sphère occidentale y compris face aux Etats-Unis et aux Européens, et…

Lire l'Article

La Pologne commande 300 lance-roquettes multiples sud-coréens K239 Chunmoo pour constituer la plus formidable force terrestre en Europe

En 2020, Varsovie entama des négociations avancées avec la Corée du Sud, initialement dans le but d’évaluer la possibilité d’acquérir le nouveau char de combat K2 Black Panther de Hyundai Rotem afin de remplacer ses PT-91 vieillissants, alors que l’Allemagne et la France avaient refusé que la Pologne ne rejoigne le programme MGCS, tout au moins lors de sa phase de conception initiale. De toute évidence, ces négociations ont été plus que fructueuses, puisque depuis quelques mois, les annonces officielles de contrats majeurs entre Varsovie et Séoul ne cessent d’arriver. Ainsi, en juillet de cette année, les autorités polonaises annoncèrent la commande de 180 chars…

Lire l'Article

AbramsX, Panther, Black Panther : face à la concurrence émergente, faut-il accélérer le programme MGCS ?

A l’occasion du salon AUSA qui aura lieu du 10 au 12 octobre dans la banlieue de Washington, le constructeur de véhicule blindé General Dynamics Land Systems, anciennement Chrysler et concepteur du célèbre char de combat Abrams et du véhicule blindé Stryker, va présenter une nouvelle génération de véhicules blindés basée sur une propulsion hybride électrique et l’intégration des dernières avancées technologiques dans ce domaine comme les systèmes Hard-Kill et des systèmes de visualisation/commandement/communication de nouvelle génération. Parmi eux, figure le StrykerX, une refonte du véhicule de transport de troupe sous blindage 8×8 équipé de l’ensemble de ces technologies, ainsi que l’AbramsX, un reboot en…

Lire l'Article

Pologne et Corée du Sud s’associent sur le long terme pour une coopération industrielle défense ambitieuse

1000 chars lourds, 672 canons automoteurs, au moins 50 avions de combat, et plusieurs centaines de lance-roquettes multiples … Ce sont les chiffres extraordinaires entourant le partenariat défense que la Pologne et la Corée du Sud s’apprêtent à signer, pour faire de la Corée du Sud un des leaders mondiaux du marché des véhicules blindés, et de la Pologne le pilier européen de la production de ce type de véhicule dans les années à venir. En effet, au delà du renforcement spectaculaire des capacités des armées polonaises, qui aligneront à la fin de la décennie 1500 chars modernes, autant de véhicules de combat d’infanterie, 1200…

Lire l'Article

La Pologne va commander 180 chars K2, 670 canons K9 et 48 avions de combat FA-50 à la Corée du Sud

Depuis le début de l’attaque russe en Ukraine, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France rivalisent de déclarations et de projets pour se doter qui de la plus importante force armée conventionnelle européenne, qui de la meilleure armée ou de la meilleure marine. Mais dans les faits, en février 2022, la plus importante force armée terrestre conventionnelle en Europe n’était ni française, ni britannique ou allemande, mais polonaise. En effet, Varsovie alignait alors 750 chars de combat Leopard 2A4, PT-91 et T-72, ainsi que 1500 véhicules de combat d’infanterie BWP-1 et KTO Rosomak, prés de 500 canons automoteurs Krab, Dana, Godzik et Rak, ainsi que prés…

Lire l'Article

La Turquie craint une intervention américaine pour stopper l’acquisition de moteurs sud-coréens pour son char Altay

Si les discussions entre Ankara et Séoul au sujet du pack propulsif emprunté au char K2 Black Panther pour équiper le char lourd turc Altay ont progressé ces dernières semaines, elles ont également suivi une direction différente de celle initialement envisagée par les officiels turcs. En effet, là ou ces derniers envisageaient initialement une co-production avec transfert de technologies pour les 250 moteurs Doosan et distribution S&T Dynamics qui doivent équiper la première tranche de chars Altay, il semble que désormais, ceux-ci se contentent d’une acquisition « sur étagère » du pack propulsif selon les dires des autorités turcs. Evidemment, dans une telle approche, il semble peu…

Lire l'Article

Au bord du gouffre, le turc BMC signe un partenariat avec la Corée du Sud pour motoriser le char Altay

Star incontesté du salon Eurosatory 2018, le char de combat lourd turc Atlay et son fabricant, BMC, ont connu depuis de nombreuses difficultés, suite aux sanctions européennes consécutives à l’intervention turque en Syrie, et aux provocations d’Ankara face à la Grèce en Méditerranée orientale. En effet, le programme phare de l’industrie de défense turque se trouvait, dès lors, privé de composants indispensables à sa réalisation, la transmission et le moteur turbo-diesel fournis par les allemands RENK et MTU, et l’acier composite servant au blindage du char de facture française. Depuis, la ligne d’assemblage du char mise en place par BMC était à l’arrêt, mettant l’entreprise…

Lire l'Article

Altay, Black Panther, Oplot : Que valent les chars de combat modernes ? 3/3

On le disait dépassé ou trop vulnérable, pourtant le char de combat connait ces dernières années un regain d’intérêt remarquable de la part des grandes armées mondiales. Après avoir présenté les principaux chars occidentaux, russes et chinois dans les deux précédents articles, nous allons, dans cette ultime analyse, nous intéresser à des modèles moins connus, et pourtant performants et prometteurs, sur la scène opérationnelle comme dans le domaine de l’exportation. Place aujourd’hui au K2 Black Panther sud-coréen, à l’Atlay turc, au Type 10 japonais et au BM Oplot ukrainien. Corée du Sud : K2 Black Panther Considéré par de nombreux spécialistes comme le char le…

Lire l'Article

La Char de combat turc Altay recevra un moteur et une transmission de Corée du Sud

Depuis l’intervention turque dans le nord de la Syrie en 2019, plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, ont mis sous embargo les équipements et technologies de Défense pouvant être employées par les armées turques dans ce conflit. Cette décision porta un coup dur à l’un des programmes phares de l’industrie défense turque, le char de combat lourd Altay, ainsi qu’au président Erdogan lui-même, qui est le plus important promoteur de l’effort industriel de défense inédit en Turquie. En effet, l’Altay devait embarquer, tout du moins sur les premières séries, un moteur et une distribution d’origine allemande, dans l’attente de l’arrivée d’une solution nationale fiable. De fait,…

Lire l'Article

Le Char sud-coréen K2 Black Panther n’a toujours pas résolu ses problèmes de mise au point

Ces dernières mois, la Corée du Sud avait été très active pour promouvoir son char de combat K2 Black Panther dans les compétitions internationales, notamment en proposant à la Pologne un partenariat avancé pour remplacer ses T72 issus de l’époque soviétique, mais également pour servir de point d’ancrage pour le nouveau blindé afin de répondre à la montée en puissance de la demande de char de combat anticipée dans les prochaines années, y compris sur le vieux continent. Mais le ciel s’obscurcit à nouveau pour le Black Panther depuis que, le 25 novembre, l’agence de l’armement sud-coréenne DAPA a annoncé que les chars de la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR