KAI présente une maquette prometteuse de la version navale de son chasseur KF-21 Boramae

Alors que tout portait à croire il y a quelques semaines que Seoul avait abandonné l’idée de se doter d’un porte-avions, les déclarations du chef d’Etat-Major sud-coréen, le général Kim Seung-kyum, le 19 septembre, donnèrent un nouvel éclat à cette ambition. Non seulement le programme n’était pas abandonné, mais Séoul envisagerait désormais de se doter d’un navire plus imposant, de l’ordre de 60.000 tonnes, avec la possibilité de s’appuyer sur un partenaire étranger pour réaliser le bâtiment. En outre, là ou le CVX initial devait mettre en oeuvre 16 F-35B américains, le nouveau navire sud-coréen pourrait, quant à lui, emporter une version navale du nouveau…

Lire l'Article

Le futur porte-avions sud-coréen pourrait être bien plus imposant que prévu, et doté de catapultes

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le programme de porte-avions sud-coréen ne manque pas de rebondissements. En octobre 2019, le chef d’Etat-major sud-coréen, le Général Park Han-ki, annonçait que l’administration du Président Moon Jae-In avait avalisé la construction de deux porte-aéronefs de 30.000 tonnes capables de mettre en oeuvre des avions de combat F-35B, version à décollage et atterrissage vertical ou court du célèbre appareil de Lockheed-Martin, notamment mise en oeuvre par l’US Marines Corps mais également la Royal Air Force, les forces aériennes d’autodéfense nippones et l’aéronautique navale italienne. Un an plus tard, en 2020, il n’était plus question de 2 porte-aéronefs…

Lire l'Article

La Corée du Sud lance le developpement d’une famille de drones de combat furtifs

Longtemps largement dépendante des materiels militaires occidentaux, en particulier américains et allemands, la Corée du Sud a entreprit, il y a une vingtaine d’années, de developper rapidement et avec des grandes ambitions sa propre industrie de défense. Ces dernières années, Séoul récolte les lauriers de ses investissements, non seulement en ayant augmenté son autonomie stratégique de manière spectaculaire avec le developpement de nouveaux équipements performants comme les destroyers de la classe Seijong le Grand, les sous-marins Dosan Anh Changho ou les systèmes d’artillerie K9, mais également en multipliant les succès sur la scène internationale pourtant très concurrentielle, dont le récent super-contrat signé avec Varsovie représente…

Lire l'Article

Proche de son premier vol, le KF-21 Boramae sud-coréen pourrait se révéler l’antithèse réussie des programmes d’avions de combat occidentaux

Avec plus de 550 avions de combat dans leur inventaire, les forces aériennes sud-coréennes se classent au 7ème rang des forces aériennes mondiales selon ce critère, ne cédant la sixième place à son voisin du nord que de quelques dizaines d’appareils. Pour autant, et à l’instar de la Corée du Nord, du Pakistan ou encore de l’Inde qui la précède, la Corée du Sud aligne encore un grand nombre d’appareils d’ancienne génération, parmi lesquels 156 F-5 Tiger II et 69 F4 Phantom II. Face à l’aggravation des tensions internationales, mais également au renforcement des capacités de frappe nucléaire de son voisin et ennemi héréditaire depuis…

Lire l'Article

Taïwan développe aussi un nouveau chasseur inspiré du F-35 américain

Que l’on aime ou pas le chasseur furtif F-35 Lighting II de Lockheed Martin, force est de constater que l’appareil américain inspire de nombreux programmes dans le monde depuis son entrée en service. On connaissait déjà le programme K-FX sud-coréen avec le KF-21 Boramae présenté l’année dernière, le programme TF-X turc qui aujourd’hui rencontre d’importantes difficultés suite aux sanctions occidentales, ou encore le F-X japonais, qui aujourd’hui semble se rapprocher du Tempest britannique. Au delà de la sphère occidentale, il ne fait guère de doute que le Lighting II a inspiré le futur J-35 chinois qui équipera les porte-avions de Pékin, alors que le programme…

Lire l'Article

Le nouveau KF-21 Boramae sud-coréen est-il un Joint Strike Fighter réussi ?

Douze ans seulement après avoir effectué la première analyse de risques, et moins de deux ans après avoir entamé son assemblage, le premier prototype du programme d’avion de combat KF-21 sud-coréen, précédemment désigné programme KFX et officiellement baptisé Bomamae (faucon) lors de cette cérémonie, a été présenté officiellement ce vendredi à Séoul devant une délégation de plus de 250 officiels sud-coréens et étrangers. Il faut dire que tout, dans ce programme, est exceptionnel, jusqu’ici tout du moins. Alors qu’il n’y a seulement 30 ans de ça, l’industrie aéronautique sud-coréenne était encore à peine balbutiante, elle a réussi l’exploit de developper en à peine plus de…

Lire l'Article

La Corée du Sud va développer son propre avion de transport et de patrouille maritime

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant le vice-président exécutif de KAI, le constructeur aéronautique sud-coréen aurait obtenue de la DAPA, l’agence de developpement des programmes d’armement du pays, le feu vert pour developper un programme d’avion de transport moyen afin de remplacer la majorité des C-130 et C-235 en service dans les forces aériennes et navales du pays, pour les missions de transport, mais également de patrouille maritime. Le calendrier, l’enveloppe budgétaire pas davantage que les performances de l’appareil visé n’ont pour l’heure pas été communiqués, mais KAI avait annoncé l’année dernière qu’un tel projet nécessiterait 7 ans de travaux et 2,7 Md$ pour…

Lire l'Article

Japon, Corée du Sud et Turquie vont-ils s’emparer du marché des chasseurs moyens 5G ?

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, 3 pays se sont traditionnellement partagés le marché des chasseurs légers en occident : la Grande-Bretagne (Vampire, Gnat, Harrier), la France (Mystère IV, Mirage III/F1/2000, Super-étendard) et les Etats-Unis (F86 Sabre, F104 Starfighter, F16). Etonnement, depuis prés de 30 ans, Grande-Bretagne et France semblent s’être définitivement tournées vers le marché des chasseurs moyens et lourds, avec les Tornado, Typhoon et Tempest d’un coté, et les Rafale et SCAF de l’autre. Il en va de même quand aux Etats-Unis, qui se contentent de moderniser la plate-forme F16 qui continue toutefois à caracoler en tête des ventes dans le…

Lire l'Article

Porte-avions, système anti-missiles, avions de combat : Séoul dévoile ses ambitions pour la décennie à venir

Contrairement aux européens, la Corée du Sud n’a jamais négligé ses investissements en matière de Défense, y compris durant la période qui suivit l’effondrement du bloc soviétique et qui fut caractérisée par un rapprochement entre l’occident et la Chine. Il faut dire qu’avec un voisin comme la Corée du Nord accusée de developper un programme nucléaire militaire dès 1989, Séoul, par ailleurs à porté de l’artillerie nord coréenne, n’a jamais véritablement connu de période d’apaisement, pour profiter des « bénéfices de la Paix » chers aux dirigeants européens dans les années 90 et 2000. Et de fait, la Corée du Sud dispose aujourd’hui d’une force armée de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR