Taïwan développe aussi un nouveau chasseur inspiré du F-35 américain

Que l’on aime ou pas le chasseur furtif F-35 Lighting II de Lockheed Martin, force est de constater que l’appareil américain inspire de nombreux programmes dans le monde depuis son entrée en service. On connaissait déjà le programme K-FX sud-coréen avec le KF-21 Boramae présenté l’année dernière, le programme TF-X turc qui aujourd’hui rencontre d’importantes difficultés suite aux sanctions occidentales, ou encore le F-X japonais, qui aujourd’hui semble se rapprocher du Tempest britannique. Au delà de la sphère occidentale, il ne fait guère de doute que le Lighting II a inspiré le futur J-35 chinois qui équipera les porte-avions de Pékin, alors que le programme…

Lire l'Article

Le nouveau KF-21 Boramae sud-coréen est-il un Joint Strike Fighter réussi ?

Douze ans seulement après avoir effectué la première analyse de risques, et moins de deux ans après avoir entamé son assemblage, le premier prototype du programme d’avion de combat KF-21 sud-coréen, précédemment désigné programme KFX et officiellement baptisé Bomamae (faucon) lors de cette cérémonie, a été présenté officiellement ce vendredi à Séoul devant une délégation de plus de 250 officiels sud-coréens et étrangers. Il faut dire que tout, dans ce programme, est exceptionnel, jusqu’ici tout du moins. Alors qu’il n’y a seulement 30 ans de ça, l’industrie aéronautique sud-coréenne était encore à peine balbutiante, elle a réussi l’exploit de developper en à peine plus de…

Lire l'Article

La Corée du Sud va développer son propre avion de transport et de patrouille maritime

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant le vice-président exécutif de KAI, le constructeur aéronautique sud-coréen aurait obtenue de la DAPA, l’agence de developpement des programmes d’armement du pays, le feu vert pour developper un programme d’avion de transport moyen afin de remplacer la majorité des C-130 et C-235 en service dans les forces aériennes et navales du pays, pour les missions de transport, mais également de patrouille maritime. Le calendrier, l’enveloppe budgétaire pas davantage que les performances de l’appareil visé n’ont pour l’heure pas été communiqués, mais KAI avait annoncé l’année dernière qu’un tel projet nécessiterait 7 ans de travaux et 2,7 Md$ pour…

Lire l'Article

Japon, Corée du Sud et Turquie vont-ils s’emparer du marché des chasseurs moyens 5G ?

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, 3 pays se sont traditionnellement partagés le marché des chasseurs légers en occident : la Grande-Bretagne (Vampire, Gnat, Harrier), la France (Mystère IV, Mirage III/F1/2000, Super-étendard) et les Etats-Unis (F86 Sabre, F104 Starfighter, F16). Etonnement, depuis prés de 30 ans, Grande-Bretagne et France semblent s’être définitivement tournées vers le marché des chasseurs moyens et lourds, avec les Tornado, Typhoon et Tempest d’un coté, et les Rafale et SCAF de l’autre. Il en va de même quand aux Etats-Unis, qui se contentent de moderniser la plate-forme F16 qui continue toutefois à caracoler en tête des ventes dans le…

Lire l'Article

Porte-avions, système anti-missiles, avions de combat : Séoul dévoile ses ambitions pour la décennie à venir

Contrairement aux européens, la Corée du Sud n’a jamais négligé ses investissements en matière de Défense, y compris durant la période qui suivit l’effondrement du bloc soviétique et qui fut caractérisée par un rapprochement entre l’occident et la Chine. Il faut dire qu’avec un voisin comme la Corée du Nord accusée de developper un programme nucléaire militaire dès 1989, Séoul, par ailleurs à porté de l’artillerie nord coréenne, n’a jamais véritablement connu de période d’apaisement, pour profiter des « bénéfices de la Paix » chers aux dirigeants européens dans les années 90 et 2000. Et de fait, la Corée du Sud dispose aujourd’hui d’une force armée de…

Lire l'Article

La Corée du Sud opte pour le F35B et confirme ses ambitions aéronavales

Alors que certains pays s’interrogent sur l’intérêt des porte-avions dans un conflit moderne, notamment aux Etats-Unis et en France, plusieurs pays font, eux, d’importants efforts pour se doter d’une telle capacité. C’est le cas du Japon qui a commandé une quarantaine de F35B pour armer ses deux destroyers porte-aéronefs de la classe Izumo, de l’Inde qui poursuit ses efforts pour renforcer sa flotte aéronavale, ou de la Chine, dont le troisième porte-avions, équipés cette fois de catapultes électromagnétiques et capables de mettre en oeuvre des aéronefs lourds et des drones de combat. La Corée du Sud, dont les ambitions navales ont plusieurs fois été abordées…

Lire l'Article

K-FX: General Electric livre le premier moteur F414 pour le futur avion de combat sud-coréen

GE Aviation a annoncé avoir livré au mois de Mai le premier réacteur F414-400K en Corée du Sud. Une première série de 15 F414 doit en effet être livrée d’ici la fin 2021 afin de servir à propulser les six prototypes du futur chasseur furtif sud-coréen, le KF-X, dont le premier vol est attendu pour 2023. Développé par Korea Aerospace Industries (KAI), le KF-X doit remplacer les derniers F-5 Tiger II et F-4 Phantom II encore en service dans la Republic of Korea Air Force (RoKAF). Les moteurs de General Electric sont des habitués des programmes coréens. En effet, le F414 est un dérivé plus…

Lire l'Article

Pour faire face à la Chine, l’Indonésie s’intéresse au Rafale et aux sous-marins français

Selon Michel Cabirol dans les colonnes du site économique latribune.fr, la visite du ministre de La Défense indonésien, Prabowo Subianto, à Paris en début de semaine aurait ouvert des opportunités interessantes pour l’industrie de Défense française dans le pays. En effet, Jakarta, qui vient d’augmenter le budget des armées de 16% en 2020, s’intéresserait à plusieurs équipements majeurs français pour renforcer ses forces armées, et être en mesure de dissuader Pékin de toute action par excès de confiance dans la région. S’il ne s’agit, pour l’heure, que de discussions préalables, la solution française offrirait plusieurs atouts non négligeables pour emporter la décision. Selon les informations…

Lire l'Article

La Corée du Sud entame l’assemblage du prototype du K-FX

En 2001, les autorités sud-coréennes, en partenariat avec les autorités indonésiennes, établirent un protocole visant à developper un appareil de nouvelle génération de future locale à horizon 2030. Ce programme, le K-FX, qui mobilise 1200 ingénieurs depuis l’entame des travaux en 2001, est sur le point de franchir une étape stratégique, puisque l’assemblage du premier prototype va débuter avant la fin du mois d’octobre, avec un premier vol espéré pour 2021. Bien que mouvementé, le programme K-FX montre la détermination de la Corée du Sud à developper sa propre défense via une industrie de Défense autonome et compétitive dans le domaine aéronautique, comme elle l’a…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR